Alain Tourret, le député LREM qui redoute d'être condamné au McDo
article

Alain Tourret, le député LREM qui redoute d'être condamné au McDo

Débats houleux à l'Assemblée sur l'obligation des notes de frais pour les députés

Réservé à nos abonné.e.s
Les députés au Mcdo? A l'occasion de l'examen en commission du projet de loi "sur la confiance dans l'action publique", le député En marche Alain Tourret s'est ému du projet du gouvernement de remplacer l'indemnité représentative des frais de mandat (IRFM), laissée à la discrétion du député, par un système de notes de frais. Ce serait, selon lui, "dangereux" pour l'indépendance des députés, et les forcerait à aller manger au Mcdo plutôt que dans un "hôtel trois étoiles". En mai, le même avait été accusé d'avoir détourné 16 000 euros de son IRFM.

Qui n'est pas contre les notes de frais ? Alors que le gouvernement fait passer en procédure accélérée son projet de loi "sur la confiance dans l'action publique" à l'Assemblée nationale, actuellement en commission des lois, son intention de remplacer l'indemnité représentative des frais de mandat (IRFM) par un système de remboursement sur facture de "notes de frais" ne passe pas auprès de tous les députés. Surtout auprès du député En marche du Calvados, proche d'Emmanuel Macron, Alain Tourret : celui, ci, en commission, a jugé "dangereux" le souhait du gouvernement. On l'écoute :

"En Grande-Bretagne, toute facture doit &...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.