Agression à Bordeaux : "raccourcis erronés" (Nuit Debout)
Brève Vidéo

Agression à Bordeaux : "raccourcis erronés" (Nuit Debout)

L'homme agressé à Bordeaux mercredi soir avait-il un lien avec le mouvement Nuit debout ? Plusieurs médias l'ont laissé entendre un peu trop rapidement.

C'est BFM TV qui publie l'information en premier. Sur son site, la chaîne titre ce matin : "Un homme poignardé à Bordeaux au cours d'un rassemblement "Nuit debout"". Le court article qui suit mentionne donc une agression "sur la place de la République" et "lors du rassemblement "Nuit debout"". Et le journaliste de préciser, sans conditionnel, que "l'auteur des coups de couteaux est un participant au mouvement selon les témoins".

BFMTV.com - 12 mai 2016

Alors que l'AFP indique que les deux adversaires seraient des SDF, la plupart des médias qui reprennent l'information sont plus prudents que BFMTV, et préfèrent évoquer une agression "à proximité du campement de Nuit debout", "place de la République" , voire "en marge" du mouvement.

Sudouest.fr - 12 mai 2016

 

TF1.fr - 12 mai 2016

Lefigaro.fr - 12 mai 2016

"Rien à voir avec Nuit debout"

Mais ces médias relayent aussi le témoignage anonyme d'un membre de Nuit debout Bordeaux, qui explique que le mouvement tenait un rassemblement dans un autre lieu du centre-ville au moment des faits. Il ajoute : "c'est un règlement de comptes entre SDF. Ça n'a rien à voir avec Nuit debout. C'est en marge de notre installation". Ce militant, cité dans la plupart des articles, reconnaît par ailleurs "connaître la victime" qui fait partie des "SDF qui viennent à Nuit debout, car il y a des distributions de nourriture". La personne agressée ne serait donc visiblement pas "un participant" du mouvement.

Mais BFMTV ne modifie pas son article, et diffuse à l'antenne la même information que celle présentée sur son site. Dans une brève, le présentateur évoque "la suite du mouvement Nuit debout" avant d'affirmer que "selon les témoins l'agresseur n'a pas été identifié mais il ferait partie des participants au mouvement". Si la chaîne utilise le conditionnel cette fois, elle n'évoque pas le témoignage du militant de Nuit debout Bordeaux.


BFM TV - 12 mai 2016

BFMTV n'est cependant pas le seul média à établir un lien direct entre l'agression et le mouvement de contestation bordelais. Valeurs actuelles évoque dans son article "un homme poignardé lors d'un rassemblement "Nuit debout"" avant de préciser que "les incidents se multiplient lors des rassemblements "Nuit debout" à travers la France". Cette agression serait donc, selon le magazine, "le dernier en date".

Valeursactuelles.com - 12 mai 2016

Sur Twitter, le journal Le Point laisse-lui aussi planer le doute, tout en précisant dans le titre de l'article que l'évènement avait eu lieu "à proximité de Nuit debout".

Compte Twitter du Point - 12 mai 2016

"Quête de sensationnalisme"

Dans l'après-midi de jeudi, le collectif "Nuit debout Bordeaux" a diffusé un communiqué qui "dément formellement que l'agression ait pu avoir lieu sur la place sans que quiconque ne le remarque". Selon le communiqué, il y aurait eu "une confusion opérée par certains médias" entre l'agression et l'arrestation dans la soirée d'un homme place de la République, relâché rapidement, après une "agitation survenue au moment où les policiers sont intervenus sur place".

Le communiqué affirme donc qu'"aucun élément ne permet d'attester que les évènements dramatiques d'hier soir sont liés à Nuit debout. Et ce matin, la Préfecture de Gironde nous a confirmé qu'elle n'associait pas Nuit debout à cette agression". Les militants du mouvement indiquent qu'ils "déplorent la quête de sensationnalisme et d'audience à tout prix, menant à la publication d'informations non vérifiées et de raccourcis erronés".

(par Maxime Jaglin)

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.