Accuser les journalistes de corruption : la dernière arme du FN
article

Accuser les journalistes de corruption : la dernière arme du FN

Réservé à nos abonné.e.s
Nouvelles attaques du Front national contre les journalistes. Suite aux révélations du Monde sur le détournement de fonds européens par le FN mais aussi aux révélations de Mediapart sur un troisième prêt accordé au parti par une banque russe en juin dernier, des responsables du Front national accusent les journalistes d’avoir obtenu leurs informations après corruption des enquêteurs ou des magistrats. Le directeur du Monde Jérôme Fenoglio dénonce aujourd’hui "une pure diffamation".

Journalistes corrompus ? C’est la nouvelle ligne de défense des responsables du Front national. Comme le raconte L’Express, suite aux révélations du Monde sur le détournement de fonds européens opéré par le FN mais aussi aux révélations de Mediapart sur un troisième prêt accordé au parti en juin 2016 par une banque russe, le parti d’extrême droite accuse les journalistes d’avoir obtenu leurs informations moyennant rémunération des enquêteurs ou des juges.

Express

Ainsi, dans un communiqué publié hier sur le site du Front national, le trésorier du parti Wallerand de Saint-Just s’en est pris ...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.