Panne géante : un journaliste vénézuélien accusé puis libéré
article

Panne géante : un journaliste vénézuélien accusé puis libéré

Réservé à nos abonné.e.s
Il a été arrêté, puis libéré quelques heures plus tard. Au Venezuela, le journaliste Luis Carlos Díaz est dans le collimateur du pouvoir qui l'accuse d'être lié à la panne de courant géante qui a touché le pays. Pour preuve ? Une vidéo du journaliste... qui ne prouve rien.

Au Venezuela, c’est une interpellation qui a très vite fait les gros titres des médias d’opposition. Dans la nuit du 11 au 12 mars à Caracas, alors qu’il sortait des locaux de la radio Union où il travaille, le journaliste hispano-vénézuélien Luis Carlos Díaz était arrêté par des agents des services de renseignement (Sebin). "Depuis 17h30 ce 11 mars, ses amis et sa famille ont perdu tout contact avec Luis Carlos Díaz", a rapidement relaté le quotidien d’opposition El Universal, alors que les avis de recherches se multipliait sur les réseaux sociaux, jusqu’à devenir l’un des sujets les plus commentés sur Twitter au Venezuela. 

Finalement, sa femme, la sociologue Naky Soto ainsi que le syndicat national des travailleurs de la presse ...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.