Accord Grèce /Eurogroupe : Syriza semble renoncer à ses mesures sociales
article

Accord Grèce /Eurogroupe : Syriza semble renoncer à ses mesures sociales

Réservé à nos abonné.e.s
Où sont passées les mesures sociales de Syriza ? Après l'accord signé vendredi 20 février entre la Grèce et les autres pays de l'Eurogroupe, le gouvernement grec devait fournir une liste détaillée de ses réformes. Envoyée dans la nuit de lundi à mardi, cette liste vient d'être validée par l'Eurogroupe, ouvrant la voie au déblocage de l'aide européenne pour les quatre prochains mois (à condition que les dix-neuf gouvernements acceptent individuellement l'accord). Reuters a publié l'intégralité de la lettre. Pour Le Monde, "la Grèce de Tsipras se plie aux exigences de Bruxelles". Exit les mesures sociales ? Dans la fameuse lettre, le flou est de rigueur.



7 milliards d'euros d'aides. C'est l'enjeu des longues négociations entreprises entre la Grèce et les pays de l'Eurogroupe (si vous avez raté le début du feuilleton, lisez nos précédents contenus ici et ici). Après un accord de principe vendredi, il restait à rentrer dans le dur : le détail précis des réformes que Syriza compte mettre en place. Réformes qui doivent satisfaire les pays de l'Eurogroupe censés débloquer 7 milliards d'euros d'aides pour les quatre prochains mois.

Depuis deux jours, la presse spécule sur le contenu de cette lettre. Le Figaro explique ainsi que "la Grèce s'engage surtout à lutter contre l'é...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.