Abdel : "une sorte de mauvais concours de circonstance" (Giesbert)
Brève Vidéo

Abdel : "une sorte de mauvais concours de circonstance" (Giesbert)

Le Point n'a manifestement pas encore calé sa version de "l'affaire Abdel".

Après avoir évoqué dans un premier temps un "coup monté", le patron de l'hebdomadaire, Franz-Olivier Giesbert, a invoqué "une sorte de mauvais concours de circonstance", dans une interview à Canal+.

Ecoutez Giesbert et la réaction de l'équipe de l'Edition spéciale (Canal+). picto

"Le journaliste en question n'a pas trop besoin de fixeur" a assuré Giesbert, en parlant de Jean-Michel Décugis, auteur de l'article, sans toutefois expliquer pourquoi, dans ce cas, Décugis a eu recours à un fixeur. Il n'a pas non plus été interrogé sur la mention, par le journaliste, de détails visuels, alors qu'il n'a jamais rencontré la "femme de polygame" qu'il prétend avoir rencontrée.

Les différents chroniqueurs de l'émission de Canal+ ont ensuite émis des réactions confuses, d'où il ressort que la banlieue est, comme le dit Giesbert, une "zone de non-droit". 

Par ailleurs, Jean-Michel Décugis annonce au Post : "je vais attaquer en justice un nombre de médias". Interrogé par @si, le journaliste a été moins affirmatif, expliquant qu'il "se réserve" la possibilité d'actions judiciaires

 

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.