À Toulon, Var-Matin est-il "du côté du manche" ?
article

À Toulon, Var-Matin est-il "du côté du manche" ?

Réservé à nos abonné.e.s
Le Monde Diplomatique critique durement la rédaction toulonnaise de Var-Matin, accusée de pencher nettement en faveur du maire et baron local Hubert Falco. Selon les informations recueillies par Arrêt sur images, pour les journalistes de l’édition de Toulon, couvrir des sujets sensibles en lien avec la mairie de Toulon n’est effectivement jamais facile… mais au groupe Nice-Matin, la responsabilité est d’abord imputée à la hiérarchie des rédactions, jugés complaisante, plutôt qu’à Falco.

Mardi 25 février, coup de tonnerre à Toulon, dont se désintéressaient les médias nationaux depuis qu’Hubert Falco (LR) avait repris la mairie au FN en 2001. Le Monde Diplomatique publie sur internet, et le lendemain dans sa version papier, une enquête au long cours détaillant la "méthode bien particulière" du maire, lui ayant permis "de rester en poste aussi longtemps". Sur une double page, le mensuel conte l’action d’une municipalité qui choie militaires et anciens combattants, tout en procédant à une "gentrification ratée" du centre-ville. Mais le Monde Diplomatique rapporte aussi des faits relevant directement d’infractions pénales, tels qu’un "bourrage d’urne" dans un bureau de vote, ayant bénéficié à l’ex-première adjointe et dép...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.