A Libération, interdiction de troller Patrick Drahi sur Twitter
enquête

A Libération, interdiction de troller Patrick Drahi sur Twitter

Hufnagel : "Arrêtez de régler vos comptes avec Altice sur les réseaux sociaux"

Réservé à nos abonné.e.s
Assemblée générale de salariés, double page critique sur le patron dans le journal et... règlements de compte sur Twitter ? La grogne des journalistes de Libération contre leur patron, Patrick Drahi, se poursuit. Et peut aussi se voir sur Twitter où, depuis plusieurs semaines, les journalistes se moquent - gentiment - des méthodes du groupe de Drahi, Altice. Suffisamment pour que le numéro 2 de Libération, Johan Hufnagel, recadre ses équipes par mail.



Pas touche à Altice sur Twitter ? C'est le conseil, ou plutôt la consigne, donnée par Johan Hufnagel à ses journalistes le 30 octobre, dans un mail interne qu'@si a pu consulter. "Merci d'arrêter de régler vos comptes avec Altice sur Twitter. Si vous avez des problèmes avec les communications internes du groupe, il y a des instances représentatives pour ça. Merci", écrit le numéro 2 de Libération, en partance pour une startup vidéo.

Des "règlements de compte sur Twitter" ? Hufnagel fait sans doute référence à plusieurs messages ironiques, mais pas bien méchants, postés ces dernières semaines sur le r&eacu...

Il vous reste 86% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.