36 rue Botzaris, l'adresse de tous les fantasmes tunisiens
enquête

36 rue Botzaris, l'adresse de tous les fantasmes tunisiens

Occupants expulsés, mystérieuses archives, et mobilisation sur twitter

Réservé à nos abonné.e.s
36, rue Botzaris, dans le 19e arrondissement de Paris. L'adresse est quasiment absente des médias traditionnels, mais est au cœur d'une intense activité sur le net. Ce bâtiment parisien accueillait l'antenne française officieuse du RCD, le parti présidentiel tunisien sous l'ère Ben Ali, qui a, pendant de longues années, centralisé "l'encadrement politique" des associations tunisiennes basées en France. Depuis la fin du mois de mai, le bâtiment a été occupé à plusieurs reprises par des migrants tunisiens sans ressources à Paris. Mais il abriterait aussi des milliers de documents, qui constitueraient les archives des activités bénalistes en France. Elle sont aujourd'hui inaccessibles depuis que l'ambassade de Tunisie a repris en main le bâtiment (grâce à la police française) et… qu'une mystérieuse association en a caché une partie.

Les médias traditionnels sont à la limite du mutisme sur la situation. Le 7 juin, l'AFP publie une dépêche faisant état de l'expulsion "sans incident" par la police de "soixante-quatorze Tunisiens qui occupaient, pour certains depuis une semaine, le Centre culturel tunisien de Paris", au 36 rue Botzaris, dans le 19e arrondissement, juste à côté du parc des Buttes-Chaumont. Neuf jours plus tard, nouvelle dépêche, qui relate des faits similaires, les migrants étant retournés dans le bâtiment : "Une centaine de Tunisiens qui occupaient depuis près d'une semaine le centre culturel de Tunisie dans le XIXe arrondissement à Paris ont ét&eacu...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.