L'Express, Libé, i24News : en quelques années, Patrick Drahi, un industriel venu des télécoms, a constitué un nouveau groupe de presse baptisé "Altice Media". Avec toujours la même stratégie : le rachat (opéré grâce à un endettement massif) est suivi de plan de restructuration contesté en interne.

Publié le 28/09/2015  Alimenté le 21/11/2017
nouveau media
enquête du par

A Libération, interdiction de troller Patrick Drahi sur Twitter

Hufnagel : "Arrêtez de régler vos comptes avec Altice sur les réseaux sociaux"

Assemblée générale de salariés, double page critique sur le patron dans le journal et... règlements de compte sur Twitter ? La grogne des journalistes de Libération contre leur patron, Patrick Drahi, se poursuit. Et peut aussi se voir sur Twitter où, depuis plusieurs semaines, les journalistes se moquent - gentiment - des méthodes du groupe de Drahi, Altice. Suffisamment pour que le numéro 2 de Libération, Johan Hufnagel, recadre ses équipes par mail.



Pas touche à Altice sur Twitter ? C'est le conseil, ou plutôt la consigne, donnée par Johan Hufnagel à ses journalistes le 30 octobre, dans un mail interne qu'@si a pu consulter. "Merci d'arrêter de régler vos comptes avec Altice sur Twitter. Si vous avez des problèmes avec les communications internes du groupe, il y a des instances représentatives pour ça. Merci", écrit le numéro 2 de Libération, en partance pour une startup vidéo.

Des "règlements de compte sur Twitter" ? Hufnagel fait sans doute référence à plusieurs messages ironiques, mais pas bien méchants, postés ces dernières semaines sur le réseau par des journalistes de Libé, tandis que l'avenir du quotidien semble de plus en plus flou. Le 18 octobre, par exemple, au terme d'une rencontre (houleuse) entre les salariés de Libération et le directeur d'Altice Media, Alain Weill, plusieurs journalistes du quotidien avaient tweeté des images et des gifs contenant le mot "digital", pour se moquer de l'objectif "Digital First", présenté par Weill lors de la même réunion.

"Digital", ou quand les journalistes de Libé trollent le projet de leur actionnaire

Le concept n'a visiblement pas convaincu les équipes du quotidien, qui écrivaient dans un communiqué publié sur Twitter le même jour (mais non publié dans l'édition papier ou numérique du journal) : "Deux ans après une réorganisation « webfirst» de la rédaction, le plan exposé par Altice Media se borne à un objectif « digital first ». Les rares engagements ne portent...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Drahi pour les Nuls

chronique publié(e) le 21/11/2017 chez les matinautes Article temporairement gratuit

Année après année, on lit des dizaines et des dizaines d'articles sur Patrick Drahi. On parcourt même des livres. On tente de comprendre pourquoi ça marche. Comment, en quelques années, il a pu constituer un empire multimedia par l'endettement, pourquoi les banques et les investisseurs l'ont ...

nouveau media

Libération écrit sur la "magouille TVA" de Drahi (en citant Niel)

lu publié(e) le 09/11/2017 par Robin Andraca

A Libération, il est interdit de troller Patrick Drahi sur les réseaux sociaux. En revanche, on peut dire, sur le site, qu'il a inséré de la presse dans ses forfaits téléphoniques pour bénéficier d'une TVA réduite. Le tout en s'appuyant sur la citation d'un des plus grands concurrents de ...

nouveau media

SFR Presse, "machine à tuer le journalisme de qualité" ? (Le Point)

suivi publié(e) le 23/03/2017 par Capucine Truong

Drahi veut-il "tuer le journalisme de qualité" ? Le directeur du Point, Etienne Gernelle, s’est fendu d’une double attaque en règle contre l’initiative du groupe de Patrick Drahi, SFR, qui propose depuis peu 60 titres de presse en accès numérique avec son offre d’accès internet. SFR ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Drahi pour les Nuls

Le titre n'est pas bon. Daniel (je me permets cette familiarité : j'ai sa photo dédicacé, avec son équipe. Un pote, en somme...

Par Pierre DEGOUL
le 21/11/2017

A Libération, interdiction de troller Patrick Drahi sur Twitter

Ce qui me fait marrer, c'est que ces journalistes ont bien roulé pour EM! durant les élections avec les valeurs promu de ...

Par Tralidan
le 03/11/2017

"Panama Papers" : la société offshore de Drahi n'était pas secrète

(...) Le filtrage des informations de Mossack Fonseca par les médias est le reflet direct de l’agenda gouvernemental ...

Par constant gardener
le 04/04/2016
Tous les forums >