En visite au Salon de l'agriculture, en réponse à un visiteur qui lui lance "touche-moi pas, tu me salis", Nicolas Sarkozy dérape (à nouveau). Une caméra est présente. La vidéo devient un événement, et s'invite dans le débat politique.

Publié le 26/02/2008  Alimenté le 27/02/2008
enquête du par

Le Parisien : Yade, Sarkozy, Royal, le préféraient en journal

Rama Yade, Nicolas Sarkozy, mais aussi Ségolène Royal : en quelques jours, les vidéos qui tuent du Parisien.fr ont ciblé trois responsables politiques, et non des moindres.

Du jour au lendemain, le site du quotidien Le Parisien a attiré des millions de visiteurs, et s'est trouvé propulsé au premier rang des acteurs du buzz politique.

 

 

 

Premier exploit : Rama Yade, en campagne à Colombes (92) se plaint d'être attaquée par ses adversaires de gauche parce que je suis noire.

En quelques jours, c'est un déluge d'indignation à gauche.

 

Yade, premier dérapage picto

 

 

 

 Mais ce n'était qu'une mise en bouche.

 

Comme plus de 3 millions d'internautes, vous avez bien sûr vu la vidéo pauvre con de Sarkzoy au salon de l'agriculture

Si par extraordinaire vous l'avez ratée, elle est là picto

 

 

 

Dans la petite cour des médias d'information en ligne, personne n'avait vu venir Le Parisien.fr. Et pourtant, le journal a investi sur la vidéo depuis plusieurs mois. Et il est sans doute, le plus en pointe dans ce domaine, parmi les sites de presse.

Depuis l'arrivée de notre nouveau directeur, Vincent Régnier, nous avons mis en place une rédaction plurimédia. Notre équipe compte une vingtaine de personnes composée de jeunes journalistes très motivés animée par deux rédacteurs en chef. Nous achetons encore des vidéos à l'extérieur, comme celle du salon de l'agriculture, mais moins qu'avant, car nous produisons de plus en plus : il y a près de 1 000 vidéos sur le site. Nos...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

A contre-buzz

chronique publié(e) le 27/02/2008 chez Nous

Comme disent les journalistes, il y a les bonnes histoires, et les autres. Le démoniaque Sarkozy rajoutant une phrase lors de sa relecture d'une interview dans Le Parisien, c'est une bonne histoire (surtout quand la tendance est à lyncher Sarkozy). Elle a fait buzzer tout le Web, pendant toute la ...

Rebondissements : non, l'Elysée n'avait pas ajouté la phrase...

Et la rédactrice en chef du Parisien.fr annule sa venue à @si

suivi publié(e) le 27/02/2008 par la rédaction

C'était la grande affaire du mardi 26 février : le directeur adjoint de la rédaction du Parisien, Dominique de Montvalon, annonçait que la version de l'interview de Nicolas Sarkozy publiée le matin même avait été amendée. par l'Elysée. A savoir : la phrase Au salon, j'aurais mieux fait de ...

Sarkozy et Le Parisien, hors-jeu tous les deux

chronique publié(e) le 26/02/2008 chez Daniel

Décidément, il n'en rate pas une. Ces trois pages de conversation avec des lecteurs du Parisien pouvaient être pour Sarkozy une occasion de rebondir. Au lieu de cela, il n'aura été question que de ses regrets à retardement, tardivement rajoutés par l'Elysée sur le texte définitif de l'...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

A contre-buzz

Mais... vous trouvez pas qu'on parle beaucoup plus du vilain mot de Sarkozy que de la vilaine loi sur le "rétention de sureté...

Par Arthur Bailly-Basin
le 28/02/2008

Sarkozy et Le Parisien, hors-jeu tous les deux

Ariane Massenet, sors de ce corps ! :-) Ne le prenez pas mal, Esther, mais s'il n'a pas pensé à ce truc dont tout le monde ...

Par Manazo
le 26/02/2008

Sarkozy et Le Parisien, hors-jeu tous les deux

J'ai ouï dire sur France Info, que c'est un de leur lecteurs présent à l'Élysée qui a fait la remarque que cette phrase n' y ...

Par SylvN
le 26/02/2008
Tous les forums >