13 novembre : la femme qui a dénoncé Abaaoud témoigne sur BFMTV
enquête

13 novembre : la femme qui a dénoncé Abaaoud témoigne sur BFMTV

Le parquet de Paris ouvre une enquête pour mise en danger de la vie d'autrui

Réservé à nos abonné.e.s
Jusque là, elle était ce “témoignage humain” évoqué par le procureur de Paris, François Molins, après l’assaut de Saint-Denis. Elle a désormais un visage (flou) un prénom (faux) et une voix (modifiée). Sur RMC et BFMTV, "Sonia", amie de longue date d’Hasna Aït Boulahcen, la cousine d’Abdelhamid Abaaoud, raconte comment son témoignage a permis de localiser le terroriste, instigateur présumé des attentats du 13 novembre. Après la diffusion de cet interview, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour mise en danger de la vie d'autrui.

Dimanche 15 novembre 2015, deux jours après les attentats, Hasna Aït Boulahcen reçoit un coup de téléphone d'un numéro belge. "Ça lui dit qu'elle va avoir une sacrée surprise, qu'elle va être la plus heureuse du monde", raconte aujourd'hui "Sonia", dans un document exclusif qui a tourné en boucle toute la journée sur les antennes de BFM et de RMC. La surprise en question ? Abaaoud, caché dans un buisson d'Aubervilliers, en contrebas de l'autoroute. “Il avait un bob sur la tête, des baskets orange, un bomber. Pour moi, c’était un Roumain. En plus, il avait le sourire, il ressemblait pas du tout à un terroriste.

Le lendemain...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.