Rousseau, "élections piège à cons", d@ns le texte

Arrêt sur images

Jean-Paul Jouary dépoussière le philosophe

Dans le texte
Réservé à nos abonné.e.s
Rousseau, je me souviens l’avoir croisé pendant mes études: un pas drôle, et même un peu parano, dont on étudiait poussivement le début des Confessions comme un texte fondateur de l’autobiographie – avec quelle mégalomanie! Je me souviens bien mieux des sarcasmes croustillants de Voltaire et des formules écolo qu’on collait au «promeneur solitaire» – ah, comme on riait, de ce «bon sauvage» qu’on se figurait à quatre pattes, auquel il aurait fallu revenir pour toucher enfin au bonheur…

Quand le texte de Jean-Paul Jouary, Rousseau, citoyen du futur (Le Livre de poche, 2012), s’est trouvé entre mes mains, j’ai eu du mal à prendre au sérieux la promesse de son titre: le futur du retour à l’âge de pierre? Non merci! Et j’ai pris la mesure de mon erreur en le lisant tout de même. Jouary, philosophe lui-même, y propose une reprise de la philosophie politique de l’auteur du Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes et du Contrat social afin d’en restituer la vigoureuse modernité: des dangers de la démocratie élective, de sa capture par les puissances de l’argent, de...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.