Romy Schneider, la rébellion en douceur
Post-pop
  • Presentation
    Daniel Schneidermann et Rafik Djoumi et Delphine Chedaleux
  • Deco-Réalisation
    Antoine Streiff
Réservé à nos abonné.e.s

Quarante ans après sa disparition, Romy Schneider reste aussi fascinante. De la série des Sissi, dans les années 50, à la période Claude Sautet dans les années 70 (Les Choses de la vie, César et Rosalie), quelle femme a-t-elle incarné tout au long de sa carrière ? L'épouse parfaite sans soumission ? La rebelle sans révolte ? 

Revus aujourd'hui à la lumière de #MeToo, que nous disent ses grands films de la marge de liberté accordée à un personnage féminin par les exigences de l'époque ? Et si, au fond, elle n'avait fait, de rôle en rôle, que se chercher elle-même ? 

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.