Hôpital de MSF bombardé par les USA : "les apparences d'un crime de guerre"

Arrêt sur images

Mobilisation des médias américains sur l'Afghanistan

L'émission
Réservé à nos abonné.e.s
Et si c'était les victimes civiles de trop ? Alors que les bombardements américains depuis 2001 ont provoqué des centaines, voire des milliers de victimes civiles dans plusieurs pays, le bombardement de l'hôpital de Kunduz en Afghanistan dans la nuit du 2 au 3 octobre a déclenché une offensive médiatique sans précédent aux Etats-Unis, obligeant Barack Obama à présenter ses excuses à Médecins sans frontières, qui gère cet hôpital. S'agit-il d'une "erreur" des Américains ou d'un crime de guerre intentionnel ? C'est l'une des questions que nous abordons cette semaine avec la directrice de la communication de MSF Claire Magone ainsi que deux spécialistes de l'Afghanistan, le journaliste du Monde Jacques Follorou et la journaliste et écrivain Anne Nivat.

L'émission est présentée par Daniel Schneidermann, préparée par Adèle Bellot et Justine Brabant
et déco-réalisée par Axel de Velp et François Rose.

La vidéo dure 1 heure et 7 minutes.

Si la lecture des vidéos est saccadée, reportez-vous à nos conseils.



Le making-of de l'émission, par Justine Brabant

"C'est bien de faire une émission là-dessus", glisse Jacques Follorou en arrivant à la rédaction avant le tournage. Là dessus au moins, nos trois invités sont d'accord : face à la faiblesse de la couverture médiatique du bombardement d'un hôpital de MSF en Afghanistan, r&eac...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.