Védrine :"La peur est un moteur puissant des drames historiques"

Arrêt sur images

De 1914 à 2014, le regard de l'ancien ministre sur les engrenages et les fatalités

L'émission
  • Presentation
    Daniel Schneidermann
  • Deco-Réalisation
    François Rose
Réservé à nos abonné.e.s
Comment s'enclenche un engrenage diplomatique et militaire vers la guerre ?

Quels sont ses ressorts ? Comment peut-on tenter de l'arrêter ? A l'heure où frémit la guerre entre l'Ukraine et la Russie, où toute négociation semble impossible entre Israël et le Hamas, nous avons souhaité poser ces questions à l'ancien ministre des Affaires étrangères de Lionel Jospin, Hubert Védrine. En prenant bien entendu pour point de départ l'engrenage de juillet 1914, thème de nos émissions d'été.

Heureux hasard : Védrine, auparavant, avait été secrétaire général de l'Elysée de François Mitterrand, à l'époque des guerres de Yougoslavie. Sur l'éventuel tropisme pro-serbe de Mitterrand, il était donc aussi un témoin tout désigné.

Au fil de cette discussion générale sur le rôle de la peur et des anticipations mutuelles dans le décle...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.