"Parfois, les juristes poussent les journalistes à aller plus loin"

Arrêt sur images

Cash, Bolloré : le journalisme d'investigation télé, ses méthodes, ses limites

L'émission
Réservé à nos abonné.e.s
L’enquête d’investigation à la télévision est un art périlleux. D’abord parce que le petit écran exige des images fortes, et les révélations les plus fortes ne sont pas toujours visuelles. Ensuite parce que les chaînes de télévision privées vivent de la publicité - et donc ne peuvent pas trop se fâcher avec les annonceurs - et sont aux mains d’hommes d’affaires qui ont des intérêts propres et des amis. Dernière illustration en date : les difficultés d’une enquête sur le Crédit mutuel brutalement déprogrammée de Canal+ et qui sera finalement diffusée sur France 3. Deux invités pour discuter du journalisme d’investigation et de ses limites : Jean-Pierre Canet, cofondateur et ancien rédacteur en chef de l’émission Cash investigation avant de passer chez KM productions, la société qui a produit le documentaire censuré par Bolloré, et Virginie Marquet, avocate spécialiste du droit des medias, qui a travaillé douze ans au service juridique de France Télévisions avant de rejoindre les équipes de Cash et de KM.

L'émission est présentée par Daniel Schneidermann, préparée par Adèle Bellot et Anne-Sophie Jacques
et déco-réalisée par Axel de Velp et François Rose.

La vidéo dure 1 heure et 12 minutes.

Si la lecture des vidéos est saccadée, reportez-vous à nos conseils.



Coulisses de l’émission, par Anne-Sophie Jacques   

Dire que j’étais à deux doigts de voir ce fameux film censuré par Vincent Bolloré ! Je vous explique : comme nous le racontions ici fin juillet, le nouveau propriétaire de Canal+ – et directeur des programmes comme s’amuse à le dire Didier Porte dans sa...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.