"L'investigation, c'est un bien commun, comme l'hôpital"

Arrêt sur images

Veut-on tuer Envoyé Spécial ? Canet, Rivoire, Vildary, reviennent sur la semaine folle

L'émission
Réservé à nos abonné.e.s
La télé publique veut-elle tuer ses émissions d'investigation? Des projets de réduction drastique des effectifs des émissions Envoyé Spécial et Complément d'Enquête, sur France 2, ont suscité une vigoureuse opposition à l'intérieur, et un vaste soutien à l'extérieur de France Télévisions, contraignant la direction du groupe à reculer partiellement. L'investigation est-elle trop dérangeante pour les pouvoirs politiques et économiques? Cherche-t-on à la museler? Pour répondre, trois invités : Jean-Pierre Canet, ex-rédacteur en chef d'Envoyé Spécial ; Thierry Vildary, journaliste investigation pour Stade 2 et Jean-Baptiste Rivoire, ex-rédacteur en chef adjoint de Spécial Investigation (Canal+).

Vous pouvez aussi utiliser le découpage en actes.

Si la lecture des vidéos est saccadée, reportez-vous à nos conseils.

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Alain Vernon, héros du journalisme et macho des couloirs

Le réputé journaliste sportif vient d'être licencié pour sexisme

Un fact-checking de Libé perçu comme une censure

En cause, un amendement sur l'interruption médicale de grossesse dans la loi de bioéthique

"Il avait déjà une cible sur le front"

Révélations de StreetPress : comment le policier a décidé de parler à visage découvert

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.