"Je veux comprendre pourquoi des lecteurs de Têtu sont attirés par le FN"

Arrêt sur images

Philippot "outé" par Closer : un lobby gay au FN ?

L'émission
Réservé à nos abonné.e.s
Véritable révélation d’intérêt public ou insupportable intrusion dans la vie privée ? La publication par Closer de photos de Florian Philippot, numéro deux du Front national, en week-end à Vienne avec un homme présenté comme son compagnon, a suscité un vaste débat dont les lignes de fracture ne se situent pas forcément où on le penserait. Et si Philippot n’avait pas été homo ? Et s’il n’avait pas été au FN ? Et s’il s’était prononcé contre le mariage pour tous ? Et si ce n’était pas paru dans Closer ? Les positions des uns et des autres auraient-elles été les mêmes ? Pour en débattre, trois invités : Yannick Barbe, directeur de la rédaction du magazine gay Têtu, Thomas Guénolé, politologue à l’origine d’une pétition demandant la suppression des aides d’Etat à Closer ainsi qu’Octave Nitkowski, étudiant, bloggeur et auteur du livre Le Front national des villes et le Front national des champs.

L'émission est présentée par Daniel Schneidermann, préparée par Anne-Sophie Jacques et Adèle Bellot
et déco-réalisée par Axel de Velp et Sébastien Rochat.

La vidéo dure 1 heure et 21 minutes.




Les dessous de l'émission par Anne-Sophie Jacques

Dire ou ne pas dire : c’est l’objet de la première partie de l’émission avec d’un côté le politologue Thomas Guénolé totalement opposé l’outing – pratique qui consiste à révéler l'homosexualité d'une personnalité contre son gré – et de l’autre côté Yannick Barbe, ...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.