Facebook, twitter, google, ces nouveaux policiers de l'information

Arrêt sur images

En quelques années, Facebook, Twitter et Google sont devenus les carrefours obligés

14h42
Réservé à nos abonné.e.s
En quelques années, Facebook, Twitter et Google sont devenus les carrefours obligés

de la distribution de l'information dans le monde. "Grâce à leurs conditions générales d'utilisation, Facebook, Twitter, Google ou Apple ont édicté un nouvel ordre documentaire du monde qu’ils sont seuls à maîtriser dans la plus complète opacité" écrivait récemment Olivier Ertzscheid, maitre de conférences en sciences de l'information, dans Libération. De fait, les attentats de janvier font rebondir un débat déjà ancien, et qui ne touche pas seulement le terrorisme mais aussi, par exemple, les contenus "indécents" : à qui incombe la délimitation de ce qui peut être diffusé ou non ? Aux Etats ? A la Justice ? Aux "géants" eux-mêmes ?

Mais à propos quelles sont ces fameuses "conditions générales d'utilisation" ? Sont-elles les mêmes d'un "gé...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.