32
Commentaires

Suicides à France Télécom : L'Humanité accuse, les radios suivent

@si écoute chaque matin les revues de presse des principales radio du PAF. Ce matin, le "J'accuse" de L'Humanité sur les suicides d'employés de France Télécom est repris par Europe 1, France Inter et France Info.

Derniers commentaires

Un directeur portugais nous a comparé à un crapaud que l'on met dans une casserole d'eau froide et que l'on fait chauffer. Le crapaud se laisse paraît-il cuire. C'était pour nous faire comprendre que nous ne savions pas réagir et nous adapter face au changement.
Un crapaud portugais ancien maoïste reformaté par l'Amérique vient de se faire réélire à la tête de l'Europe des riches patrons et des rentiers, rien de bons pour les salariés.
Sans vouloir exempter France telecom de tous ses défauts de management ou autre, je n'ai vu nulle part le simple calcul du taux de suicide chez FT par rapport au taux de suicide général de la population française.

voici ce que je trouve (source wikipedia, si vous en avez de meilleurs, je suis preneur)

* Nombre de salariés chez France telecom : 180 000
* Nb de suicides en 18 mois : 23
* taux de suicide par an pour 100 000 salariés : 8,5
* Taux de suicide général France : 16

Le taux serait à moduler (le 16 comprend les adolescents, et autres catégories "à risque"), si quelqu'un a un taux de suicide de salariés, je suis preneur

Mon seul point est de relativiser l'information : sur une entreprise comprenant 180 000 salariés, il y a forcément des suicides, des accidents de voiture, des meurtres, etc... je suis certain qu'on pourrait sortir des chiffres comparabels (voire peut être plus élevés) pour l'education nationale (1,1 million de fonctionnaires), edf (150 000 employés), La Poste (280 000),...

Cela me rappelle l'information balancée il y a quelques mois sur les arrêts maladies à l'éducation nationale : chiffre donné brut, sans comparaison à une moyenne nationale, sans prendre en compte la féminisation (les congés maternité comptant dans les arrêts maladie),etc.

Pour conclure, dire :"23 salariés se sont suicidés chez France telecom en 18 mois" ou "le taux de suicide chez France telecom est particulièrement élevé, 8,5 pour 100 000 salariés alors que le taux des actifs est de x" n'est pas du tout la même information
cela explique également les suicides dans les prisons : il s´avère que les prisonniers qui ont attenté à leur vie s´étaient vu proposer un emploi à France Télécom......
objectif 22000 départs volontaires à FT , à raison de +/- 22 suicides par an, il faudra 10 siècles pour l´atteindre : on a connu plus efficace comme technique de management.
Air France : commentaire d´une hôtesse " svp enregistrez vous mème les bagages, on va bientôt nous supprimer"
( ils garderont les bagagistes, quand même ?)
Air France : voilà enfin une compagnie aérienne qui va me faire aimer le train.
à réécouter, cet engeance de Lefebvre avec Xavier Mathieu : http://www.youtube.com/watch?v=OM33VDu6obM pour le comble de la bêtise ou du cynisme au choix...... ou les deux en même temps en fait pourquoi choisir !!

"mais vous avez cassé...... vous croyez que c'est bien de casser......"
casser de l'ordi rendez-vous compte mon bon monsieur !!!

et que ceux qu'il appelle "patrons voyous" cassent de l'humain ça n'a pas l'air de l'émouvoir notre petit mignon élyséen !!

l'ai pas beaucoup vu casser du patron voyou notre Lefebvre....... pas plus que je n'ai vu son boss casser du patron voyou ces derniers temps !
pourtant ils n'avaient que l'embarras du choix entre le patron d'Arcelor Mital, celui de Continental, de Goodyear, de...... etc....

au XIXème siècle on pouvait lire sur certaines tombes : Pendu par erreur...
aujourd'hui il faudrait y inscrire : "suicidés par erreur, ils avaient raison, le capitalisme avait tort..... ce système les a accablés et aujourd'hui ils sont morts "
Il faut du soutien aux salariés pour être en mesure de subir, supporter leurs conditions de tavail plutôt que de changer les méthodes de l'entreplrise. Le salarié doit s'adpater à l'entreprise et non l'inverse !!!!

Pas mal non plus ce que j'ai entendu vite fait ce soir aux infos de 19 h, je ne sais pas qui parlait, j'étais dans ma voiture "Je demande aux salariés d'arrêter de se suicider". Quelle honte ! hortefeux, besson, copé, boubaker, Dati, Amara, france-télécons, pour ces jours derniers, la coupe est pleine.
Un point "attrapé" à la radio ce jour et pas évoqué ici : l’encellulement individuel (ne pas oublier le "ell" dans "encellulement"), proposé par la loi pénitentiaire examinée à partir de ce mardi à l'Assemblée ; en gros, si j'ai bien compris Florence Aubenas interrogée, pour avoir droit à une cellule individuelle, il faudra accepter de partir à quelques centaines de km, dans une prison où il y a de la place.
Cette loi est critiquée pour de multiples raisons, mais quant à "l'encellulement individuel" (mince, encore failli me faire virer du forum, j'avais fait la faute), je pense qu'on pourrait tant qu'on y est leur faire payer un supplément comme à la clinique, non ? Voire leur proposer des places dans des pays dotés de places libres, comme la Roumanie, par exemple, dans le cadre d'une délégation de service public ?

Encore un effort, il reste des tabous qui ont la vie dure, malgré les efforts du gouvernement qui se retrousse les manches ...
Honte.

Dire que ces beaux messieurs qui nous gouvernent s'en vont dîner le soir au Fouquet's sans le début d'un commencement de doute ou de remord. Les manageurs goinfres à la France Télécom sont des terroristes, des vrais ceux-là, et si le genre humain a de l'honneur, alors il faut que ces tueurs légaux soient jugés un jour.

Si je ne me trompe, j'ai même entendu ce midi sur France2 ce PDG parler d'une "mode" concernant le suicide de ses salariés. J'ai bien entendu ou c'est moi? Si c'est avéré, putain c'est grave.
En guise de revue de presse, une petite discute avec une collègue ex de France Telecom.
Vrai que ça fait pas bien envie.
Je viens d'entendre le PDG de France Télécom sur i-télé disant qu'il va prendre des mesures pour entourer les personnes fragiles, laissant sous entendre que France Télécom n'a aucune responsabilité dans cette vague de suicide, forcément....
Il faudrait peut être que ce Monsieur remette en question le Management dans son entreprise. Quand j'entends aux infos un homme d'environ 45 ans, employé chez France Télécom avec 20 ans d'ancienneté, dire avec bcp d'émotion qu'on l'a forcé à partir en le changeant de poste et qu'un responsable a fini par lui dire que son travail actuel pourrait être fait par un étudiant stagiaire, je le crois, et çà ne me surprend absolument pas. Ce genre de pression absolument minable pour pousser un employé à partir, çà existe, et il y a pire.

J'ai été vendeur pendant 9 ans dans un grand magasin. J'ai vu passer pas mal de cadres, certains faisant absolument n'importe quoi, disant blanc un jour et noir le lendemain. La pression, çà existe, les cadres qui vous gueulent littéralement dessus en fin de journée parce que le chiffre d'affaire du jour est mauvais, çà existe, je me souviens d'un vendeuse qui pleurait le soir dans un rayon en face du mien après s'être fait pourrir par son responsable, alors qu'elle n'y était absolument pour rien si le chiffre d'affaire du jour était mauvais.......
Alors quand le PDG de France Télécom parle de "personnes fragiles", je lui répondrais volontiers s'il était en face de moi qu'il faudrait commencer par changer de méthodes de management et arrêter de casser les gens, arrêter de faire du management négatif en croyant que les gens vont rebondir ensuite, au bout d'un moment ce genre de méthode casse les personnes. Mais je crois que c'est un peu le management à la française : faire ressortir le négatif, casser les gens, les forcer à quitter une entreprise avec des changements de postes forcés et avec des propos parfois très durs...... On est dans un système où on ne sait pas valoriser les employés, je me souviens de mon entretien de bilan annuel, il y a 5 ou 6 ans, mon responsable m'avait dit texto que l'entreprise pouvait très bien se passer de moi..... Alors que j'étais motivé à l'époque, bosseur. Ca m'a cassé. J'ai quitté mon boulot 2-3 ans plus tard, en grande partie à cause d'un management de merde et d'une pression grandissante que je ne supportais pas, je commençais à déprimer, à ne plus aller vraiment bien..... Aujourd'hui les gens qui m'entourent me trouvent bcp mieux, presque rajeunit! Et je me suis juré de ne plus jamais être vendeur, surtout pas dans la grande distribution.....

Un autre exemple pour le moins affligeant du monde du travail : j'ai rencontré un jeune de 25-26 ans qui avait fait de très bonnes études de droit. Il a été embauché par une société bien connue, je ne vais pas la citer pour ne pas lui faire de pub mais çà commence par "univers" et çà finit par "sale"...... Son boulot était simple : il devait limiter au maximum les frais pour l'entreprise en cas de plan social, de licenciements.... Il devait éplucher les contrats des employés et répérer ceux qui seraient le plus "facile" à licencier, de par leur contrat ; les employés qui couteraient le moins cher à licencier en clair.... Et on lui a dit texto qu'on s'en foutait si un employé avait 2 ou 30 ans d'anciennété, s'il avait une famille avec des enfants, il fallait qu'un licenciement coute le moins cher possible pour l'entreprise, point! La voilà la réalité du monde du travail dans les grands groupes!
Résultat : il a tenu 15 jours et il a démissionné.... Je l'ai rencontré en Nouvelle Zélande en mai et il doit y être encore..... D'ailleurs j'ai aussi croisé 2-3 jeunes cadres qui ont aussi démissionné après 2-3 ans à être pressé comme un citron....

Alors Monsieur le PDG de France Télécom, quand vous dites qu'il faut "entourer" les employés fragiles, je vous réponds encore une fois qu'il faut revoir vos méthodes de management de merde, parce que vous avez certainement dans votre entreprise un bon paquets de cadres qui sont de vraies ordures et qui poussent les gens à bout. C'est çà la réalité : vous êtes responsables.
ah ben non ,finalement ces trois radios n'en ont pas parlé ! Les journalistes seraient-ils enrhubbardés eux aussi ?
A propos de l'indice du bonheur censé remplacé le sacro-saint PIB (revue de presse de FI), ça fait presque 30 ans que l'IDH (Indice de Développement Humain) existe. Il tient compte de la santé, de l'économie, et de l'éducation et est utilisé par les bons économistes en supplément du sacro-saint PIB. Il n'est pas parfait, loin de là, mais cela a été une première étape. Alors Nicolas Sarkozy qui découvre aujourd'hui les défauts du PIB, ça me fait doucement marrer...
Mais où sont passés les intellectuels qui auraient pu contribuer à rédiger ce « J’accuse d’aujourd’hui » ?
http://www.photo.rmn.fr/cf/htm/CSearchZ.aspx?o=&Total=1&FP=32002797&E=2K1KTS6OWY56U&SID=2K1KTS6OWY56U&New=T&Pic=1&SubE=2C6NU0G2JMUI
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.