7
Commentaires

Stefan Niggemeier, "bourreau" des medias allemands depuis dix ans

Un journaliste fonde un blog de critique medias. Il flingue tous azimuts : la télé, la presse classique, et jusqu'aux "live tweets" de la presse en ligne. Il énerve énormément les directions de medias. Il a quitté le principal hebdo du pays après avoir (en vain) tenté de convertir ses journalistes à la transparence. Cela vous rappelle peut-être quelque chose, mais se passe...en Allemagne. A la découverte de Stefan Niggemeier "bourreau de la télévision" allemande, depuis dix ans.

Derniers commentaires

Chouette ! J’aimerais bien connaître les formes de critiques média dans chaque pays.
En Allemagne, même les bouffons ont une dimension métaphysique. Quel peuple !
@ Tom- : Je n'ai pas trouver le mot "procureur". Mais je pense que celui de "bourreau" (Scharfrichter) est assez approchant. Pour la réaction des médias, il est dur d'en trouver une homogène. La critique des médias en Allemagne est quelque chose de bien ancrée dans les pratiques, et ce depuis longtemps, les journalistes y sont donc habitués. ça n'empêche pas qu'il essuie lui même de sévères critiques comme je l'ai écrit dans l'article et qu'il ait dû partir du Spiegel, vraisemblablement (mais rien n'est sûr) pour ses critiques en interne.

@ felix d. : la seule émission que Niggemeier a réalisé (et c'est plutôt une série de courtes vidéos) a été diffusée sur le site du Spiegel Online au sujet de l'eurovision en Azerbaijan. Il y a des émissions de critiques des médias à la télé publique mais qui se placent plutôt dans la tradition satirique des cabarettistes allemands (Heute Show par exemple). Ce pourrait être l'objet d'un autre article...
Joli travail, Antoine. A part avoir peur, comment réagit la télévision Allemande (et les autres médias) ? Est-ce qu'ils traitent Niggemeier de "procureur" comme DS ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.