16
Commentaires

"Pognon de dingue" : titres et sondages en folie.

Oui, les aides sociales coûtent plus cher en France que dans plusieurs pays européens. Et...elles sont efficaces pour faire reculer la pauvreté. En partant de ces deux informations, toutes deux contenues dans un rapport officiel, plusieurs journaux publient des compte-rendus bien différents. Même en bâtonnant une dépêche AFP, il est possible de faire des choix éditoriaux...

Commentaires préférés des abonnés

Quand cessera-t-on de comparer des pays dont le "pot" dépenses sociales n'est pas comparable ? 


Rappelons simplement que l'assurance vieillesse, qui fonctionne par répartition en France, est comprise dans les dépenses sociales (puisque l'Etat col(...)

Approuvé 8 fois

J'ai en effet dû rappeler à un retraité qui daubait sur les "charges" patronales... que c'était ça qui lui payait sa retraite. Il avait pas fait le lien, c'est dire à quel point il aurait été compétent si on l'avait sondé pour savoir s'il fallait "di(...)

Chut ! faut pas le dire sinon les petits vieux arrêteraient de voter à droite et c'est pas ce que l'oligarchie veut.

Derniers commentaires

À la décharge des Échos, leur choix de photo envoyait en subliminal les messages "santé", "vieillesse" et "apprécié".

Le taux de pauvreté retenu par l'AFP, et donc par la presse, est celui mesuré en prenant comme seuil, 60 % du revenu médian de chaque pays. 

Avec cette convention, ni plus ni moins pertinente qu'une autre, le système français arrive en 4ème position derrière le Danemark, la Norvège et les Pays-Bas, qui ont un taux plus faible.


Si on s'intéresse à la grande pauvreté, il faut prendre des seuils à 50 % voire 40 % du revenu médian.

Et là on constate que le système français est celui qui immunise le mieux contre la très grande pauvreté :


2ème, à égalité, avec la Norvège pour le taux à 50 % et 1er pour le taux à 40 %.



Pour appuyer ce qu'écrit Vonric ci-dessous, cet extrait cité par l'article : "Santé et vieillesse représentent ensemble 81 % des dépenses de protection sociale." 

Vieillesse, un mot abstrait tant qu'on n'a pas indiqué ce qu'il recouvre.


Depuis une dizaine de jours, on nous rabâche qu'après McRon l'ami des riches voici que va venir McRon au secours des pauvres car il paraîtrait qu'il y a de l’émoi dans les âmes des députés du grand parti-on-ne-sait-où En Marche À Reculons Toute : oui, ces chers députés auraient paraît-il des remarques désobligeantes de leurs électeurs en matière sociale. Le Président des riches dédaignerait-il à ce point sa plèbe.


Et donc on nous instille l'idée que Manu (ça va, au fait, Manu après ta fête de la musique privée ?) se penche sur le sort des seconds et derniers de cordée mais comme toujours, le pognon, ça se mérite, faut dire merci à la main secourable de notre sauveur, et le respect veut même qu'on la baise, lui ne porte pas de maillot “I really don’t care. Do U?” , non lui il "cares" profondément. 


Et d'abord il faut que la plèbe se rende compte que "tout ce pognon" (car il peut aussi parler plébéien pour entuber la plèbe notre Manu national) ça se gère - parce qu'avant faut vous dire, chez ces gens-là, le pognon....

"Faut pas jouer les riches
Quand on n´a pas le sou"

et les autres avant Manu, les ministres des finances (dont Manu) et affaires sociales, ils répandaient la manne publique sans compter


Alors il y a du remou dans les éditoriaux car là ça ne touche pas que la plèbe, ça touche aussi les retraites...


Bravo Manu, continue, de toute façon ta machine à propagande est bien rodée, vas-y Manu !!! Juste attends le bon moment avant de tirer, les vacances par exemple.


Comme dirait Madame Michu :  " il faut définir le périmètre des aides sociales ! ". 

Ainsi, se faire construire sa piscine dans son logement de fonctions , est-ce une aide sociale ?

ouah ! tout ca parce que les echos n'a pas écrit le mot "efficacité" ? vous cherchez la petite bete.

Moi ce qui m'a surpris  au contraire c'est que sur ce sujet il y a plutôt consensus .... memes les editocrates liberaux ne s'aventurent pas a défendre les divagations de comptoir de Macron. On les voit tenter d'argumenter que le système pourrait être plus efficient mais personne pour dire que ca ne sert a rien. 

Il semble que ce ballon d'essai de Macron (ca reste moins cher qu'un sondage) lui ait au moins donne une réponse claire :  pas touche au système d'aides sociales ! (enfin pas tout de suite... il reprendra la temperature de la droite dans 6 mois )




Quand cessera-t-on de comparer des pays dont le "pot" dépenses sociales n'est pas comparable ? 


Rappelons simplement que l'assurance vieillesse, qui fonctionne par répartition en France, est comprise dans les dépenses sociales (puisque l'Etat collecte) alors qu'au Royaume Uni par exemple l'essentiel se fait par capitalisation, au bon vouloir de chacun (seul un "minimum vieillesse" est assuré par l'Etat britannique) et donc non compris dans les dépenses de l'Etat et la dette (et donc les cotisations sont aussi moins élevées).


Et qu’apprend-on dans la dépêche AFP: "Santé et vieillesse représentent ensemble 81 % des dépenses de protection sociale." 


Merci donc de bien rappeler A CHAQUE FOIS (car de nombreux Français apparemment n'impriment pas  - et l'AFP se garde aussi de la rappeler) que les dépenses françaises élevés sont en partie dues au système de retraite, et c'est donc bien normal !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.