5
Commentaires

On a regardé les plus nulles des vidéos, produites par les medias français grâce à Facebook

C'est un pas de plus, dans l'asservissement à Facebook des medias français. Depuis 2016, le réseau de Mark Zuckerberg verse des millions d'euros à plusieurs grands médias français (LCI, Le Monde, L'Obs, Le Parisien, Le Figaro), pour les inciter à publier des vidéos "live" sur son réseau. L'information a été révélée le 14 novembre, sur le site de l'Observatoire européen du journalisme (EJO). Comment l'auteur de l'enquête a-t-il été amené à travailler sur ce sujet ? @si a retrouvé les plus inutiles de ces vidéos.

Derniers commentaires

Quelqu'un a parlé de bullshit ?

A quelque chose, malheur est bon.
Impossible de visionner les séquences proposées dans la chronique.
Comme déjà signalé.

Disons qu'ici, ce n'est pas trop grave, parce que les vidéos de fesse-bouc...

Ce qui me désole, c'est que des chaînes aussi respectables que France-culture sombrent elles aussi dans cette prostitution.

Et ma détresse touche le tréfonds lorsque j'entends Françoise Treussard, productrice de l'incommensurable Des Papous dans la tête, m'inviter à la rejoindre sur sa page fesse-bouc.
Je dois passer à côté d'un truc important, mais

-1- je ne vois pas trop de différence entre ce financement-là et celui de la pub ou le fait d'appartenir à un industriel,
-2-je ne trouve pas les vidéos beaucoup plus nulles que beaucoup de contenus à la télé "normale".
Le paysage médiatique français s’alarme régulièrement du manque d’indépendance des médias face aux actionnaires-industriels-milliardaires.
Mais qui est donc ce paysage qui s'alarme?
Et comment sait-on qu'un paysage s'alarme?
Ça continuera. Il n'y a plus de fric dans les médias et Google et Facebook sont blindés. Difficile de résister.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.