47
Commentaires

Merah : fallait-il diffuser la bande ? Plutôt oui.

Derniers commentaires

déclaration de Mme Yordani présidente du crif

Voici ce que dit Nicole Yordani au sujet des vidéos dévoilées complaisement par TF1 ! Elle a fait sa thèse d'un tueur djihadiste en guerre

contre l'Occident, comme le font les USA et l'Europe dans leur plan du "Choc des civilisation".

Je trouves celà étrange que cette dame fasse de la pub pour cette façon de voir les choses "unilatérales" soit il y a bien des "musulmans

d'apparence" qui sont en guerre même dans nos banlieues, contre éventuellement "israel et ses amis".

Il n'est pas innocent que la présidente du CRIF de Midi-Pyrénées parle de cette façon elle et son ami Mr Prasquier demandant une

surveillance des mosquées, banlieues, comme lieu de propagation du terrorisme en relation avec al qaida vers les zones tribales.

Comme si on voulait nous "imprimer dans la tête" que nous sommes bien en guerre et constemment contre toutes formes de djihadistes. Je

trouves celà trop à charge contre les citoyens français de confession musulmane et qui les stigmatise encore.

Depuis le "notre 11/09 à nous de Sarkozy " lors des derniers meutres d'enfants juifs celà sonne bizarrement comme de la propagande.

l'Etat a fait des déclarations du présumé tueur sur les journaux entre un agent et M. Merah ou nous sommes censés TOUT CROIRE : donc

l'Etat ne ment pas et il y a pas de lézards de sa part inutile d'imaginer quoique se soit tout est dit !

Plus ils en rajoutent plus on doute. A croire toutes les réponses d'internautes en fait il y a un gros lézard derrière et qui n'est pas prêt de

s'éteindre.

L'Etat ne veux pas de complots ou de conspirationnisme mais apparemment il fait tout pour que nous égarer et donc nous inciter à

chercher d'autres sources car il y a déjà eu tellement de mensonges, omissions, mises en scène, médiatisations à outrance à certains bons

moment, comment imaginer les hommes/femmes de bonne volonté de croire en leur Etat ??
Bon sang! Les complotistes islamo-ufo-pédo-nazi-terroristes vont encore s'en donner à coeur joie!

Une carte de visite d'un membre du GSPR trouvée chez Merah
Merci Daniel Schneidermann d’avoir clarifié votre approche dans cette tribune, pour ma part elle était nécessaire.

Le jeu qui se joue en ce moment entre la justice et les journalistes me rappelle les ennuis de Mediapart sur l’affaire Bettencourt,et la polémique entre R. Enthoven et E. Plenel qui s’ensuivi: Votre questionnement quant à lui m’évoque dans une moindre mesure, celui exprimé dans le débat que vous aviez eu sur le plateau de’ ligne jaune’ avec Michaël Hajdenberg de chez Mediapart, sur l’affaire Laurent Blanc et les quotas dans le foot, c’est-à-dire votre besoin d’accès aux documents dans leur totalité et non tronquées pour faire votre travail, même si au final ces morceaux manquant n’étaient pas décisifs.

Me voilà un peu réconcilié.
Je ne crois pas qu'il fallait diffuser ces enregistrements maintenant.

D'abord, parce qu'ils ne sont pas formellement identifiés que je sache et que tous les complotistes du monde vont se demander de quelle manoeuvre il s'agit encore, surtout quand c'est TF1 qui tiens le scoop. Oui, ceci est un procès d'intention.

Ensuite, parce que l'enquête n'est pas terminée, qu'il y a des procès en cours, qu'il y a un nouveau Ministre de l'Intérieur qui de son propre aveu n'a pas encore pu étudier tous les éléments, et que cette diffusion incite à une vitesse de réponse et de traitement qui ne va être appropriée, sans parler de la divulgation d'autres éléments (le portable supposé de Merah) contredisant la thèse officielle qui a jusque-là été soutenue par des personnes qui ne sont plus en charge (Guéant), et que l'enquête en cours a justement à coeur de gérer, en recherchant la vérité et pas ce qu'on voudrait entendre in petto.

De la même manière, comme c'est également la recherche de la vérité qui parcourt cette chronique, on ne pourra que constater que la diffusion de cet enregistrement est sévèrement amputée et ne laisse donc au spectateur que des passages tronqués, possiblement hors-contexte, des épisodes possiblement infléchis par des techniques d'interrogations policières peut-être basée sur des mensonges, un discours peut-être dans l'absolu et pas dans la réalité, beaucoup de peut-être, peu de réponses .réelles sur les zones d'ombre de cette affaire mais juste ce que ceux qui s'imaginaient quoi que ce soit vont désormais pouvoir citer sur le ton de l'affirmation, etc...

Et honnêtement, je pense que ces enregistrements auraient vraiment dûs passer par une salle de tribunal avant de passer à 19h sur TF1, que n'importe laquelle des familles impliquée dans cette histoire mérite que ceci soit frappé du sceau de la vérité-vraie objective et authentifiée plutôt qu'estampillée TF1. Qu'il y a un manque de respect de toutes les parties de cette affaires, et une possible interférence prématurée avec la recherche de la vérité. C'était sensationnaliste, c'était racoleur, c'était immonde, mais ce n'est pas au spectateur de se faire une opinion avant la Justice ne se soit prononcée avec tous les éléments du dossier, sachant qu'en matière de terrorisme, certains éléments ne sont jamais livrés au grand public pour des questions de sûreté, et que si le fondateur de Wikileaks peut être condamné pour ça dans un tribunal et dans des Assemblées de Représentants de la Nation, TF1 devrait également l'être, du moins dans l'opinion.
Imaginez le regard que vous porteriez sur cette diffusion s'il était prouvé que Merah était à 100% coupable. Ou s'il était prouvé qu'il ne l'était pas. Parce que là, c'est au travers de spéculations que vous jugez cette diffusion, en cherchant à éclairer des zones d'ombres. Le jour où celles-ci le seront, ce ne sera pas intrinsèque à cette diffusion. Cette diffusion se dévoilera comme ce qu'elle est : violente et pas une preuve.
Et peut-être une manipulation des personnes qui l'ont livrées.
Manuel Valls dit qu'il y aura "d'autres images de Merah" !

L'Etat s'interroge sur la validité des vidéos de l'avocate algérienne

Entre ces deux faits on peut penser que Manuel Valls soucieux de protégés les appareils d'Etat et garder la tête haute, veux parer a une éventuelle preuve de l'implication des services spéciaux dans cette triste affaire.

Ce que tout le monde pense en se rappelant l'instrumentalisation juste avant les élections, par Sarkozy, en parlant des faits terribles; comme "notre 11/09 français" et a emmené celui ci a encore ajouté des lois sur le terrorisme. Il faut s'interroger aussi du rôle du CRIF dans cette affaire voici :

Le frère Abdelghani Merah devant Mr Prasquier Directeur du CRIF !

Que vient faire le CRIF dans cette affaire car là il parle de la radicalisation des djihadistes en famille, comme une accusation devant le frère du tueur déjà choqué, qui tente de sortir de la nasse de l'amalgame.

Sachant que Nicole Yordani présidente du CRIF aurait été témoin ce jour là ...Bon je ne complotise pas mais il est permis de se poser des questions.

Sachant le rôle prépondérant du CRIF dans les décisions françaises et son poids. A l'instar de l'AIPAC aux Etats-Unis, la branche française fait-

elle pression pour "traiter le problème du terrorisme" en France en passant par les "mosquées, banlieues, familles" qui seraient un "vivier de

futurs djihadistes" selon eux.

Le ressenti négatif du père d'un soldat victime par rapport à l'Etat

Ci dessus le père demande à l'Etat de faire son possible pour régler le problème mais se sent un peu "lâché " en tant que citoyen.

Qu'en penser ? Je me demande comment va finir ce feuilleton ou on ressort la tête du tueur à volonté. Comme on nous a exhumé l'image de

Ben laden alors qu'il est prouvé qu'il serait déjà mort depuis 2002 selon Richard Labévière, Bennazi Buttho, et un agent de la CIA qui n'a pu

s'empêcher de se vanter de l'avoir vu alors que le monde entier le cherchait.
J'ai du mal à comprendre pour quelle raison il ne faudrait pas les publier.
En même temps effectivement, lémédia sont beaucoup plus timides lorsqu'il s'agit de Bettencourt et autres affaires.
http://www.marianne2.fr/martinegozlan/Eloge-de-la-Parisienne-par-temps-islamiste_a45.html
[quote=Daniel Schneiderman]Plutôt que celle d'une manipulation de Mérah par la police pour, disons les choses clairement, créer un climat d'insécurité, et peser sur la campagne, l'hypothèse d'une succession d'incompétences et de dysfonctionnements reste la plus vraisemblable.

Est-ce vraiment l'un OU l'autre? Qu'on se souvienne du Rainbow Warrior, où il y avait manifestement l'un ET l'autre. Et si les coups tordus étaient la règle, tandis que les incompétences et dysfonctionnement qui les font apparaître ou soupçonner... étaient occasionnels?
Ah ! Merah va être le feuilleton de l'été ?
Dommage qu'il soit mort, les rebondissements ne vont pas être légion, c'est du réchauffé.
Quand on pense que l'an dernier, on avait du DSK bien crade dès mai... Cela semble si loin maintenant.

Les années se suivent et ne se ressemblent pas. Tout fout le camp...
[quote=Certaines de ces incohérences du récit officiel concernent l'assaut du RAID.]

Caramba, DS va se retrouver sur le banc des accusés qui complotisent en parlant de versions officielles, donc alternativement officieuses...
Dangereux ça, Joffrin va pondre un de ses éditos en forme de "j'accuse"...
Merci pour cette chronique, DS. J'avais l'impression d'être toutes seul a penser ca.

Et en passant, la protection des sources, c'est pour les chiens ???? Plus personne ne parle.
Tout le monde a un mois de retard !!!
http://www.islametinfo.fr/2012/06/11/flash-info-un-journal-algerien-publie-les-echanges-entre-mohamed-merah-et-les-negociateurs/
Tu poses beaucoup de questions, Daniel, mais je m'attendai à ce que tu notes l'absence de deux protagonistes dans toutes les infos qui tournent sur ce sujet : A savoir le Ministre de l'Intérieur et le Président.
Quels ordres ont-ils donné à partir du moment où Mérah a été localisé?
Ces ordres ont-ils eu une influence sur l'incroyable durée du siège d'un malfaiteur seul sans otage!!!
Fallait-il le prendre vivant ... puis peut-être mort ?
Ces ordres ont-ils eu une influence sur l'incroyable mise en scêne de l'assaut?
Les policiers veulent peut-être faire savoir qu'en plus de Mérah, ils avaient Sarko et Guéant à gérer!
Je suis étonné depuis le début des polémiques entourant ce drame et maintenant que la plupart des éléments sont "sortis" nous avons pourtant les moyens d'en recadrer la portée.

Les pseudos enregistrements:
Le plus indécent dans cette histoire aura le comportement des avocats du père de Merah. "C'est un assassinat on en a la preuve!" "C'était un agent on a la preuve!" "On va porter plainte contre le RAID (alors que c'est juridiquement un non-sens)" "On a des enregistrements, on va les communiquer" "On a des preuves, on va les donner" etc etc... Et de parader dans une pathétique posture "retenez-moi ou je fais un malheur" avec des méthodes dignes d'un Maître Collard et de sa célèbre enveloppe. Maintenant les masques tombent, Merah n'était pas un agent, le RAID n'est pas un commando d'assassins et ces avocats ont menti.

"L'agent":
C'est ce qui fait fantasmer tout le monde depuis longtemps et pourtant il n'y a pas de quoi. La DCRI, reprenant là un savoir- faire de la DST, a "pisté" assez tôt cet apprenti djihadiste. Cela fait maintenant 10 ou 20 ans que de jeunes français paumés partent "à l'aventure" que ce soit en Yougoslavie, en Tchétchénie, en Afghanistan… Les "services" ont depuis lors les mêmes dilemmes. Faut-il les empêcher d'y aller (c'est parfois dur de trouver un support juridique) c'est à dire les empêcher de se former et être ensuite plus dangereux? Faut-il les intercepter "au retour" et ainsi espérer obtenir des infos sur ce qu'ils ont fait "là-bas?" Faut-il essayer de les retourner pour les transformer en source?
C'est apparemment cette piste là que la DCRI a suivi. Après on peut critiquer leur perspicacité (ils ont effectivement sous-estimé la folie et la rouerie de ce type) mais pas leur approche; ILS ONT FAIT LEUR METIER.
Alors ces tentatives de retournement, ces RDV avec l'officier de la DCRI ont permis aux ignorants et aux malhonnêtes de crier à la manipulation, au fait que c'était un agent téléguidé depuis l'Elysée pour foutre le feu au pays avant les élections... C'est assez pitoyable car il y a un monde entre soutirer des infos à un type et en faire sa marionnette. Et en faire sa marionnette pour tuer des gens sur le territoire qu'on a mission de protéger, la France, je m'excuse mais c'est juste délirant. Pas un fonctionnaire de la DCRI n'aurait participé à un truc 10 fois moins grave qu'assassiner des gens pour alimenter la peur du terrorisme islamiste... Faut être sérieux.

L'interpellation:
Je ne connais pas le détail et tout n'est pas "sorti" mais pas besoin d'être un spécialiste pour imaginer que sur un sujet si prioritaire, avec une telle pression politique et un tel nombre d'intervenant, devant un tel malade si malin, la définition "en temps réel" (pas de bouton pause dans la vraie vie...) des modalités d'intervention aient connu des ratés... La question est là aussi toujours la même; interpeler dans la rue empêche au criminel de se retrancher mais il peut fuir, prendre des otages et un échange de tir peut tuer des passants. Interpeller dans le logement permet d'être sûr de le chopper sans victimes collatérales mais au risque d'un "fort Alamo".
Il est facile de critiquer ensuite mais ce sont a priori ceux qui ont dû en subir les conséquences (les policiers) qui ont du faire le choix. C'est indécent de le moquer a posteriori alors que cette erreur certains l'ont payé dans leur chair.

L'assaut:
Apparemment ce Mérah avait des dispositions "athlétiques", guerrières hors du commun. Le RAID l'a découvert à ses dépens... Ses membres en sont restés marqués. Merah était à part. C'est alors normal que les schémas normaux (de la tentative de recrutement aux modalités de l'assaut) aient échoués. La version des "armes non létales" est compatible avec le déroulement des opérations. Là aussi, normalement, on peut essayer de neutraliser le forcené avec des armes non létales. C'est uniquement en dernier recours que les munitions classiques sont sorties. C'est ce qui s'est passé ici. N'oublions pas que le but, pour ce fou comme pour tout autre forcené, était de le livrer à la justice même au prix de pertes dans les forces d'assaut. C'est tout l'honneur de ce genre de groupe. Je vous rappelle qu'il y a quelques années des gendarmes ont été interpeller un forcené qui avait tué l'un de leur collègue lors d'un assaut raté quelques heures plus tôt.

Bref, un paumé hors norme (par sa folie, un type capable de tuer une gamine d'une balle dans la tête je rappelle), avec une malignité hors norme et des capacités "militaires" hors norme a rendu les normes habituelles (de renseignement, d'assaut, de police, de médias etc...) caduques….

Inutile donc d'essayer d'en tirer conclusions s'appliquant aux situations habituelles.
Le jour où TF1 mettra autant de zèle à diffuser des pièces sur Bettencourt, Karachi, les Hauts de Seine, alors OK, on pourra commencer à parler de journalisme...
« Plutôt que celle d'une manipulation de Mérah par la police pour, disons les choses clairement, créer un climat d'insécurité, et peser sur la campagne, l'hypothèse d'une succession d'incompétences et de dysfonctionnements reste la plus vraisemblable. »

Comme c’est étonnant, j’ai eu le même soupçon d’une succession d’incompétences et de dysfonctionnements dans l’affaire des attentats du 9-11.

Et la Busherie, du haut de son orgueil de c’est-nous-les-meilleurs, plutôt que d’admettre ce caca, a préféré laisser proliférer les théories comme quoi c’était elle, la saaaalope, qui avait magouillé tout ça et que Ben Laden était en fait un agent à la solde de l’impérialisme étazunien.

En vertu de l’idée que c’est toujours plus gratifiant de passer pour une crapule que pour un nigaud.
"Les sénateurs demandeurs sont toujours là. Qu'attendent-ils ?"

Bah oui mais maintenant que Sarko est éjecté pour faire place à leur que leur chef suprême est au pouvoir, et qu'aller fouiller dans les poubelles des autres fait craindre que ces autres ne viennent dans les vôtres, gageons qu'ils vont attendre longtemps !
Dieu sait si ça me déguenille les seins de ne pas pouvoir dire du mal de TF1.

Cette diffusion est certes une épreuve pour les familles, mais elle permet se voir comment fonctionne un terroriste, ici dopé à l'islamisme.

Permet de se rappeler, si on l'a oublié, que le principe fondateur de cette idéologie est la mort, parfaitement symbolisée par le noir qu'infligent aux femmes les plus extrêmes des barbus.

Nos islamogauchistes, fascinés par l'affichage anti-impérialiste de ces mouvements messianiques, feraient bien d'y réfléchir.

Cette diffusion me renvoie aussi à des questions : pourquoi la police est-elle entrée dans le jeu morbide de Merah, pourquoi a-t-elle accepté de le "suicider", pourquoi ne l'a-t-elle pas laissé s'épuiser sur des jours et des jours au besoin ? Pourquoi a-t-elle continué à parler avec lui, alors que le silence aurait été une sacrée privation ? Pressions politiques liées au calendrier électoral ? Volonté de montrer qui c'est qu'a la plus grosse ? Avec Flamby au pouvoir et Valls à la police, pas sûr qu'on ait vraiment envie de savoir...
Très intéressante votre chronique, j'ai entendu les extraits et je n'ai pas vraiment compris toute cette indignation ! On a besoin de mieux savoir qui était cet individu, comment il en est arrivé à cette dérive et quel a été le comportement des différents services. Tout ce qui peut y contribuer me semble utile mais... tout le monde ne le perçoit pas ainsi.
Quand on s'appelle Amaury de Hauteclocque, on ne peut pas mentir.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.