123
Commentaires

Macron poursuivi dans l'escalier : une sale histoire au purgatoire

A l'aube de sa fulgurante carrière, plus personne ne l'ignore, l'Embobineur fut banquier.

Derniers commentaires

Comment ça Mauduit ne se serait pas étendu sur cet épisode qu'il relate dans son livre "Main basse sur l'information" ? Il en a fait un article de 5 pages dans Médiapart le 16 septembre 2016, et sauf erreur de ma part il l'a détaillé au cour d'un "Médiapart Live" dont je ne retrouve pas la date.
Pour l'article, c'est là : Médias: quand Macron était l’agent double de Minc dans la bataille du «Monde»
Il y a quelques années en arrière le forum d'ASI avait subit une petite invasion dissimulée bien que très mal de sympathisants d'extrême droite (il me semble qu'il reste peut de ces énergumènes), on voyait bien à l'époque le début de l'offensive sur le net de la fameuse "fachosphère".

Depuis quelque temps j'ai remarqué une double offensive de deux mouvances politiques sur le forum, une qui était surement déjà présente de longue date, la gauche de gauche comme le disait Bourdieu, une gauche qui n'ai plus européiste béate (sans être anti européenne), écologique (avec comme marqueurs fort le refus de notre Dame des Landes et anti nucléaire) etc... et une autre vision celle de l’extrême centre, qui était insidieuse chez de nombreux forumeurs et qui s'est lâchée et en plein hubris pendant l'entre deux tour, des anciens "socialistes" qui se sont découvert bien plus de droite et qui ont trouvé dans en Marche enfin un parti qui assume à l’inverse du PS.

Ce même mouvement à lieu sur Médiapart (qui semble assumé totalement mais bon Plenel quoi), Politis etc..., attention ! c'est cette même mécanique de tectonique des plaques qui à débouchée sur ce que sont devenus L'Obs et le Libération actuel.
A toi électeur d'En Marche (et leur troll pseudo socialiste en chef Kazoula et Tosh ) qui vient depuis peu en masse sur ASI déverser ta bille contre tout ce qui se trouve à la gauche de Hamon (y'en a du monde), nous ne vous lâcherons rien, vous avancez avec arrogances fiers de votre vide a-politique et votre vision de Start up monde, souffrez que l'on ne se prosterne devant vos idoles creuses qui forge les démocraties molles et font le lie de l'extrême droite et oui on va continuer à taper sur Macron et fort si possible.
Quoi ? Macron aurait avancé masqué dans une histoire économico-politique, et se serait fait passer pour un homme travaillant en faveur d'un camp alors qu'il œuvrait pour le camp adverse ? Ce qu'on appelle une TRAHISON.

Mais il aurait fait ça ? On ne pourrait donc pas lui faire confiance ? IL MENTIRAIT POUR ARRIVER A SES FINS !

Ben ça alors !

Comment est-ce possible ?

Combien d'imbéciles, dont moi, ont voté pour lui ?

Et comment en sommes-nous arrivés là ? Quelle somme d'erreurs, de reniements, de refus de voir la vérité en face, avons-nous pu commettre pour être traités de la sorte ? Serions-nous punis de notre propre incapacité à analyser et à agir de la bonne façon ?

Une justice immanente nous poursuit, mais pas divine, simplement l'accumulation de nos erreurs, et la tentation de croire que les autres sont aussi francs du collier que nous....
Et il y a beaucoup de faux-culs qui en profitent...
Pourquoi ne pas avoir sorti cet article plus tôt? Il y a des gens qui croient réellement à la dimension sensible et poeteique, philippe losophique de notre nouveau président, et on voté pour l'homme, sans trop croire au programme, sous le charme. Comme les journalistes du monde.
Aux quelques qui viennent nous dire "DS dit du mal de Macron juste parce qu'il l'aime pas" :

1) Il est légitime de ne pas aimer Macron, on voit mal en quoi il serait condamnable d'écrire un propos hostile à Macron quand on ne l'aime pas. Est-ce que seules les personnes convaincues par Macron ont le droit d'écrire des critiques ? J'imagine d'ici la violence "M. Macron, nous savons tous que vous êtes formidable mais qu'avez vous à répondre aux critiques de ceux qui ne vous jugent que très compétent alors que la flagrante réalité est que vous êtes l'homme le plus compétent que la Terre ait jamais porté ?".
Cette remarque est typiquement de ceux qui ont trop longtemps fréquenté des milieux courtisans et perçoit l'absence de léchage comme une critique et donc la critique comme une violence insoutenable, un pot de fleur cassé comme une émeute dangeureuse, une chemise déchirée comme une sécession à faire réprimer par l'armée...
Un parallèle semble être dressé avec l'antiSarkozisme primaire, je pose quelques questions : pourquoi l'antiMacronisme ressemblerait-il plus à de l'antiSarkozisme qu'à de l'antiHollandisme ? Pourquoi l'antiHollandisme n'a-t-il reçu pas été autant critiqué que l'antiSarkozisme ?
Quelles sont les opinions politiques trahies par cet évident "deux poids deux mesures" ?


2) DS met en avant des faits : l'état d'esprit du messager ne change absolument rien à la réalité des faits présentés. On appelle cela une diversion "plutôt que de parler de la réalité de Macron qui joue à cache-cache, discutons de la probité de DS". Je vous propose donc de discuter de la probité de DS dans un mois, cela démontrera que ce sujet vous intéresse au delà des tentatives de disqualification et de discuter de Macron aujourd'hui, cela démontrera que vous avez autre chose que des arguments de cour de récré² pour défendre Macron.

²: en même temps, on parle de défendre la partie de cache-cache de Macron, c'est peut-être normal que cela se fasse par des arguments de cour de récré !

3) Je ne savais pas trop quoi penser de cette affaire mais je vois que ceux qui soutiennent Macron ne voit aucun argument meilleur que "Tout cela c'est de l'anti-Macronisme primaire" : j'en déduis que la réalité de l'histoire n'est pas contestée et que les soutiens de Macron n'ont aucun élément sérieux pour accréditer une autre lecture de cette histoire. Merci à vous, soutiens de Macron, vous m'avez convaincu de l'immoralité de votre champion.
C'est marrant : hier on apprenait qu'il ne renonçait à manger des bonbons que sur interdiction de Brigitte, qu'il choisissait les cordons-bleus dans les cafétérias d'aires d'autoroutes... aujourd'hui qu'il joue à cache-cache dans les escaliers en bloquant l'ascenseur.
On nous a dit bien des fois qu'il était jeune, mais faut-il en conclure que c'est carrément un gamin ?
Alors s'agirait il d'un psychopathe ?
Comment se fait-il que pendant le premier tour, ASI ait pait de Poutou son héro médiatique, nous cachant le vrai talent de Lasalle.

Le récit de l'enterrement vaut le détour.
En tout cas les éditoriaux du Monde se succèdent et se ressemblent :

http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/05/10/l-etrange-proces-fait-a-emmanuel-macron_5125432_3232.html
Macron par ci, Macron par là... Quelle irrévérence ?

Dites plutôt Macron Le Grand,... Macron 1er... ou mieux, Saint Macron !

Et vive les champions de la brosse à reluire !
Déjà une histoire de cocus ! Il les collectionne.
Bonjour tout le monde et bien moi je remercie DS de m'avoir appris quelque chose !
J'ai quand même du mal a croire que cette histoire, de conflit d'interet patent a minima, fut ignorée par vous, Daniel !!!
Elle a été maintes et maintes fois racontée ...
Anecdote présente sur la fiche Wikipedia de l'Elu!
@illeurs sur le net > Législatives : pas d’accord entre le PCF et La France insoumise.

je serais complotiste je dirais que Melenchon fait partie du système et essaye de faire gagner Macron aux législatives.
Mais on peut aussi aller a l'explication la plus probable, le PCF a décidé d'embrasser les idées de FI a commencer par l'insoumission.
Qu'il y ait des naïfs ici pour croire en la vertu de Macron, celui que Alain Minc disait propre à ce métier de pute qu'est la banque, qu'il y ait des naïfs pour demander la version de Macron comme si l'on demandait la version du mec qui vient de vous faire une queue de poisson, c'est incroyable

S'il est une chose insupportable, c'est qu'on en soit encore à parler de Macron dans le but de mieux le connaître alors qu'il n'y a rien à découvrir, c'est aussi qu'on en soit à parler de Trump comme s'il fallait encore espérer trouver le truc final qui certifierait une fois pour toute ce que nous savons déjà.

Non, Macron est à combattre comme on combat l'humidité qui lézarde une maison une fois que l'on sait ce qui en est la source.
Nous savons que Macron a été procréé par les banques, le monde des affaires.
Il a été élu parce que le choix était irrémédiable, il est un président par défaut, un PDG choisi par les actionnaires de la SA France, rien de plus.
Découvrir chaque jour l'étendu de ce retors, est ce que ça vous passionne vous ? Ne serait-il pas mieux que l'on sache comment le combattre, l'assécher pour reprendre l'image de l'humidité.

On comprend néanmoins que Daniel Schneidermann mette la lumière sur ces sales histoires et cette façon dont les journaux après avoir léché du Macron à longueur de Une font maintenant dans la mise à jour de ce qu'ils avaient caché avant, histoire de continuer à attirer l'attention du lecteur. Mais enfin...
On va en avoir d'autres, des anecdotes du genre. Est-il pourri, plus pourri que la moyenne , moins ?Depuis quelques jours, je réécoute inter, le matin. Aujourd'hui, le sympa et malchanceux Hamon. Lui, ça va, mais Valls, alors lui, on peut dire qu'il a la médaille d'or, à tous les niveaux!
Un média parle d'un autre média qui parle de lui-même au sujet d'une histoire qu'on connaissais par ailleurs....
Donc c'était dans un bouquin de Laurent Mauduit. Si c'est le Mauduit de Mediapart, il faudra lui demander pourquoi il n'a pas évoqué l'histoire lors des longues émissions qui ont tant fait briller Macron.
Un article du monde diplomatique de mai 2017 relatait ce fait ( Le candidat des médias page 9 )
M'est avis que si ça avait été Mélenchon, Poutou, Artaud, ou même Hamon sur ce palier, l'information aurait été mieux mise en valeur...
Est-ce parti pour cinq ans d'obsession anti-macronienne, comme au beau temps de l'ère Sarko ?

L'épisode de l'escalier serait passible du purgatoire, mais à coup sûr, le péché mortel de l'Embobineur est bien d'avoir été élu, contre les convictions, mais surtout contre le pronostic de notre Daniel pourtant capable du meilleur quand il n'est pas aveuglé par ses règlements de compte.
Au vu du soutien massif que la rédaction du Monde a apporté à E.M., on a la preuve que les journalistes ne sont pas rancuniers ou alors qu'ils sont un peu maso. Pourquoi pas, c'est leur choix et leur droit, mais, peut-être, les lecteurs-électeurs auraient mérité d'en savoir un peu plus sur les manières de l'homme à qui ils donnaient tant de pouvoir.
Comme quoi rien ne change !
Un peu degueu l'article de Schneidermann .
Bergé n’est donc pas rancunier...
" Toute accession à une haute fonction emprunte un escalier tortueux" ( F.Bacon )
Et la version Macron, c'est quoi ? Parce que j'aime bien comparer.
Vivement les législatives, stop avec la Macromania, ça saoul, mais je sais c'est obligatoire, il faut que les médias vendent de l'inintêret, pour nous ramollir le cerveau.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.