20
Commentaires

Macron attaque Mediapart à grands coups de Péan

Le journaliste Pierre Péan est mort jeudi 25 juillet. Sur le site de l'Elysée, Emmanuel Macron rend un hommage appuyé à l'enquêteur infatigable. Mais en profite pour régler en filigrane ses comptes avec Edwy Plenel et Mediapart (entre autres). ASI décortique la prose présidentielle, façon commentaire composé.

Commentaires préférés des abonnés

Sans compter qu'un article récent et un autre "rappelé" à cette occasion sont susceptibles de déplaire personnellement à macron, en revenant sur les macron-leaks et les généreux donateurs de sa campagne électorale.


"Comptant parmi les premiers do(...)

Profiter de la mort de quelqu'un pour régler ses comptes avec un autre, la classe incarnée. Chapeau l'artiste !

D'abord les morts ne doivent pas servir à régler les comptes des vivants

Le faire est les réduire à de simples mobiles d'un crime qui n'a pas eu lieu


La tyrannie de la transparence est elle plus insupportable que la tyrannie de la dissimulation

ou n'est(...)

Derniers commentaires

C'est sur que Macron n'a rien à reprocher aux journraux et aux médias de ses copains.

Heureusement qu'il y a Médiapart.

On pourrait craindre sinon que Péan soit mort pour rien à l'Elysée.

Je suis peut-être un peu hors sujet, mais j'ai le souvenir d'une émission de radio (radio france) ou  Patrick de Saint-Exupéry qui a beaucoup écrit sur le Rwanda notamment dans XXI  ( et qui n'est sans doute pas issu de l’extrême gauche internationaliste chevelue... )  était absolument affligé du travail de Pierre Péan sur le génocide Rwandais.

On attend un article critique de Justine Brabant sur le livre "Noire Fureur Blanc Menteur" (cela vous fera une pige de plus...)

D'abord les morts ne doivent pas servir à régler les comptes des vivants

Le faire est les réduire à de simples mobiles d'un crime qui n'a pas eu lieu


La tyrannie de la transparence est elle plus insupportable que la tyrannie de la dissimulation

ou n'est elle insupportable que pour les dissimulateurs

Ça me fait penser au non communiqué de l'élysée lors de la mort de Jacques Martin.


http://deblogablog.over-blog.com/article-12505199.html


Ça serait intéressant que Mathilde Larrère fasse un petit historique des nécrologies des dirigeants français.

Pour compléter,  à lire sur le blog de Mediapart: 

https://blogs.mediapart.fr/jean-lingstein/blog/270719/mort-de-pierre-pean-l-incroyable-aveu-de-l-elysee

Dommage qu'il soit mort, ce grand  journaliste d'investigation aurait pu enquêter sur l'affaire Alstom....

Sait-on qui rédige ces hommages et avec quelle marge de liberté dans l’expression ? Qui choisit l’angle et qui valide la forme ? 


Péan aurait pu rappeler, au site de la Présidence de la République, qu'il était, également, EXIGENT avec l'orthographe. Article 2 de la Constitution : " La langue de la République est le français". Encore du boulot, Manu.

Profiter de la mort de quelqu'un pour régler ses comptes avec un autre, la classe incarnée. Chapeau l'artiste !

Merci  pour cet article approfondi 

Merci d’être allé fouiller dans le secret de l’âme de Macron.

Sans compter qu'un article récent et un autre "rappelé" à cette occasion sont susceptibles de déplaire personnellement à macron, en revenant sur les macron-leaks et les généreux donateurs de sa campagne électorale.


"Comptant parmi les premiers donateurs du mouvement En Marche!, le producteur de films à succès Dominique Boutonnat, nommé mercredi à la tête du Centre national du cinéma, a les faveurs du pouvoir depuis l’élection d’Emmanuel Macron, provoquant la colère d’une partie des professionnels du secteur."


L'article est réservé aux abonnés, mais je peux l'offrir à qui m'en ferait la demande par courrier perso.



Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.