24
Commentaires

London Bridge et Mosquée : deux attentats, deux traitements

Une attaque contre des passants sur un pont iconique de Londres qui fait sept morts, une attaque contre des musulmans à la sortie d'une mosquée londonienne qui fait un mort. Les deux événements, à quinze jours d'intervalle, n'ont pas bénéficié du même traitement sur les chaînes d'info et dans les JT, l'attentat de dimanche soir ne faisant pas les gros titres. Pourquoi une telle différence ? @si tente la comparaison.

Derniers commentaires

Et que devient l' enquête sur la sinistre organisation terroriste de Cardiff, la, hélas trop, méconnue " Anti-Muslims Osborne's one man's Gaellic Death Division "...A-t-on seulement arrêté d' autres Osborne, au moins, ou ferait-on, ici aussi, 2 poids/2 mesures!?
Enfin, comme le dit un Hmong survivaliste que j' aime bien: " on peut être parano, et avoir, tout de même, des ennemis."...Nan!?
Carpe diem...
Pour entrer dans le jeu (de plus en plus inquiétant) des insinuations de @si depuis environ un an, je pourrais ajouter que je m'étonne que l'exécutif des musulmans de Belgique a fait un communiqué de presse pour cet attentat mais n'en a pas fait pour le London Bridge ni pour l'attentat (heureusement raté) de la Gare Centrale de Bruxelles (cette semaine).
Est-ce que, sur base de tels éléments, je pourrais aussi insinuer quelque chose?
Je m'interroge.
L'actualité électorale en France n'explique pas toute la différence de traitement.

N'a-t-on pas ici un exemple de la différence pointée par Chomsky dans La fabrique du consentement entre worthy victims (les victimes dignes d'intérêt car démontrant la barbarie de l'ennemi) et unworthy victims (les victimes sur lesquelles on ne s'appesantit pas trop car appartenant à l'autre bord) ?

L'idée du "deux poids , deux mesures" évoquée par ambiorix ci-dessus a donc déjà été analysée et documentée avec la précision qu'on connaît à Chomsky.
Circonlocution.
Excellente idée de relever les différences de couverture médiatique concernant deux faits similaires.
En vous focalisant uniquement sur la France, vous êtes facilement contrée par la directrice Céline Pigalle : cette différence serait due à l'actualité politique française ... .
Du coup, la pertinence de votre article s'en trouve amoindrie sinon annulée.
Ce n'était qu'une impression.
Vous en restez à voguer sur l'écume des jours.
Concernant mon pays, la Belgique, j'ai pourtant eu la même réflexion que vous.
Dès lors, il me parait intéressant d'étendre votre analyse à d'autres pays d'Europe (par exemple : Belgique, Suisse, Espagne, Italie).
Cette analyse pourrait démontrer la validité de votre idée "deux poids , deux mesures" et l'inanité du propos de Céline Pigalle.
Si nous voulons battre en brèche le discours médiatique mainstream, il nous faut des armes.
Ces armes doivent être basées sur des analyses factuelles claires et non sur des impressions.
Je serais heureux que par la poursuite du travail d'analyse entamé dans cet article vous puissiez nous fournir une de ces armes dont nous avons besoin.
Qu'@SI soit notre fournisseur d'armes et ainsi nous pourrons lors de discussions avec nos concitoyens gagner le combat des idées; prélude à une démocratie vécue au grand jour par des acteurs lucides et informés.
@Juliette Gramaglia.

Non. La rupture du jeûne intervient à Londres avant 22h. L'attentat a eu lieu vers 0h20... Introduire "la rupture du jeûne" pour situer la chronologie n'a donc pas vraiment de sens.

Par ailleurs, merci pour votre article qui établit un 2 poids 2 mesures qui choque nombre de musulmans (et pas qu'eux).
Et les morts de la Grenfell Tower, ceux-là ont eu quelle visibilité dans nos grands média ? Ils ne sont pas morts d'un attentat, eux. Mais fort probablement de 5000 livres d'économie sur des revêtements extérieurs. Sur plus de 8 million de livres de travaux de rénovation. Terminés en 2016. C'est à dire hier...
Des morts sans intérêt sans doute ?
Bof, que le tueur soit arrêté et dans l'autre ils sont tués n'est pas le facteur imporant, c'est le fait qu'ils soient muslmans le facteur important ...

N'oubliez pas non plus le traitement par les médias francais de l'atentat de Téhéran .... malgré ses morts , a quel moment des JT c'était passé , à quel moment dans les journaux continus.
Autre différence dans un cas le tueur est arrêté, dans l'autre ils sont tous tués par la police.
Bonjour, petite remarque factuelle à l'auteur de l'article. La notion de "prière de rupture du jeûne" n'existe pas en Islam. Il y a la prière quotidienne obligatoire effectuée à l'heure du coucher du soleil que les musulmans effectuent 365 jours par an et la prière surerogatoire effectuée après la dernière prière de la journée à la mosquée durant le mois de Ramadan, appelée Tarawih. Les fidèles de Londres, sortaient de la mosquée après cette prière (vers 00h20).

Cordialement

Emmanuel Abdenour
De l'autre côté du Channel, l'émotion est vive et la nouvelle a été largement rapportée.
Juste parce que ce sont des musulmans qui ont été touchés, les médias n'ont pas lancé le dispositif habituel. Les musulmans n'ont pas le droit au cirque télévisuel quand ils sont touchés. On ne pouvait pas faire plus bête et haineux. Ca laissera des traces.
place au direct !!!!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.