57
Commentaires

Les migrants, les crêpes et le routier

Un peu d'actualité heureuse. 22 demandeurs d'asile venant majoritairement de la corne de l'Afrique, en attente de la réponse à un dossier déposé à l'OFPRA

Derniers commentaires

Il suffit de lire les forums, sous les articles de France 3, pour s'en convaincre.

Exactement.
Reécouter à ce sujet les interventions de Gerald Bronner.
Bravo aux humains, aux généreux qui les ont nourris et mis à l'abri ! Gageons qu'ils ne sont pas fans de Gad La Mallette.
Ah, Pouilly-En-Auxois, cette bourgade candide de 1595 habitants, toute heureuse de recevoir sa première cargaison estampillée "politique de peuplement Valls 2015". Comme dans le Doubs, "ce sont les petits blonds qui nous emmerdent" peut encore penser aussi Mr le maire, tout content de n'être plus condamné à traîner ce passé énorme, tout content de rentrer avec légèreté dans la modernité mondialiste, en accueillant les exogènes non pas avec des verroteries mais à coup de crêpes 4 étoiles.
Vous avez raison, pourquoi les médias ne parlent pas assez de cette rencontre fraternelle digne du débarquement amical de Colomb au Nouveau Monde, à coup de fleurs, de trocs, de plumes et de femmes nues. Evidemment la suite de l'histoire est moins jolie. Surtout pour les indigènes.
Alors oui, dépêchons en masse les journalistes-explorateurs dans ce cul-de-sac rural qui a encore le luxe et la curiosité d'accueillir l'étranger exotique, c'est si beau cet instant de découverte qu'on voudrait qu'il dure éternellement. Et peut être devrions-nous même dépêcher Mr Valls pour faire sauter la poêle devant les caméras pour nous dire "l'intégration est déjà une réussite, voyez comme ces immigrés mangent nos crêpes".
Mais Valls n'a pas pu se rendre à Pouilly-En-Auxois car il était déjà attendu pour festoyer à Marseille et nous chanter le calme de la mer et les mouettes rieuses qui planent sur la vieille colonie. Malheureusement, la réalité a la peau dure, et à défaut que les exogènes établis lui aient pensé à préparer des crêpes, ils l'ont quand même bien accueilli avec des prunes.
[quote=freudqo]montrer qu'on s'occupe, d'une manière ou d'une autre d'étrangers, de crève-la-faim ou autre, c'est "faire le jeu du FN"
Vous avez complètement raison. Si la générosité "fait le jeu du FN", alors soyons tous égoïstes, xénophobes et haineux. Ainsi, le FN ne nous attaquera plus et même nous ouvrira tout grands les bras.
Pourquoi on en parle pas ? Mais enfin, vous n'y pensez pas : montrer qu'on s'occupe, d'une manière ou d'une autre d'étrangers, de crève-la-faim ou autre, c'est "faire le jeu du FN". Montrer qu'un quelconque argent public est dépensé ainsi, c'est "faire le jeu du FN". Enfin que donc, nos politiques s'en défendront, il ne faudrait pas faire le jeu du FN en faisant croire qu'à gauche, ou même, allez savoir, du côté de la droite républicaine, on défende des valeurs humanistes. Nos journalistes sauront garder secrètes ces histoires qui n'intéressent de toutes façons personnes, qui brouille le message en vogue sur le raz-le-bol des français, et qui risqueraient, attention, de donner des arguments au FN sur tout cet argent public qu'on gaspille pour des bougnoules. Il vaut mieux laisser des sites d'extrême droite les dévoiler en dénonçant le complot mainstream.

Heureusement qu'ils sont là, tous ces gens qui refusent de faire le jeu de Marine. Sinon, on n'imagine pas, le FN pourrait gagner des élections à la proportionnelle, genre les européennes.

Et quand je pense que c'est les fachos qui dénonceraient un "politiquement correct" qui serait en leur défaveur, alors que tout concourt à interdire la parole humaniste…
Ben moi je le vois bien l'article du Gorafi sur le sujet...

Crêpes de la discorde : la fachosphère en appelle à la responsabilité

Peut-on tout dire et faire en France aujourd'hui ? L'acte de générosité spontané d'un petit village de Bourgogne envers 22 sans-papiers pousse la fachosphère à s'interroger sur la liberté d'agir en son nom propre en France.

"C'est peut-être un détail pour vous", commente un chauffeur routier, "mais on ne peut pas agir inconsidérément ainsi. Vous ne vous rendez pas compte à quel point faire preuve d'humanité est un camouflet pour tous les trous du cul de France !"
Il n'y a pas besoin d'honnêteté, pour dire sur soi-meme des choses flatteuses, comme par exemple le fait qu'on soit généreux. Ce qui demande de l'honnêteté, ou qui est vraiment un aveu, c'est de dire des choses sur soi par lesquelles on s'éloigne d'un idéal naif de generosité illimitée. Il y a des propos de Montesquieu dans l'Esprit des lois, qui restent d'actualité : "L'éducation" des Anciens "avait un autre avantage sur la nôtre ; elle n’était jamais démentie. [...] Aujourd’hui, nous recevons trois éducations différentes ou contraires ; celle de nos peres" (c'est a dire celle des pretes), "celle de nos maîtres, celle du monde. Ce qu’on nous dit dans la derniere, renverse toutes les idées des premieres. Cela vient, en quelque partie, du contraste qu’il y a parmi nous entre les engagemens de la religion et ceux du monde ; chose que les anciens ne connaissaient pas." Le discours d'inspiration chrétienne, de celui qui n'avoue pas autant qu'il le devrait les limites de sa générosité, est encore tres present a notre epoque, meme si ce ne sont pas, comme avant, des pretes en chaire qui le diffusent, mais plutot aujourd'hui des gens mediatiquement exposes. Il ne faut donc pas inverser les choses. C'est ce genre de discours qui fait perdre a notre societe la possibilité de vivre selon une morale a la fois honnete et exigeante, bien plus que des discours dans lesquels on "n'avouerait" pas assez des choses flatteuses nous concernant.
[quote=liftt]cette info n'a pas beaucoup d'intérêt
Donc, selon vous, ça n'a pas d'intérêt que des êtres humains se conduisent en êtres humains envers d'autres êtres humains? Si seulement vous pouviez avoir raison, si seulement on vivait dans un monde où ce serait extraordinairement banal...
"Pourquoi F.Desouche est-il seul à raconter cette crêpe party ?"

Peut-être parce que cette info n'a pas beaucoup d'intérêt sauf si vous êtes fdesouche et alors ça sert votre rhétorique anti-immigré "qui se la coule douce et qui sont accueillis comme des rois à nos frais dans notre pays"

"Tout simplement, parce que personne n'y pense, tant l'épisode ne cadre pas avec le récit zemourrien"

Ben si ça cadre avec le récit zemmourien et pour la même raison que fdesouche en parle (d'ailleurs je crois que Zemmour est la mascotte de fdesouche tellement ils sont en phase)
J'ai des sentiments contrastés ! Et si après tout "en parler" médiatiquement, de cette générosité ordinaire, c'était aussi un symptôme du fait que cette approche du monde est assiégée par les forces du ressentiment et du repli? Je comprends l'intérêt stratégique de les mettre en avant (=montrer que non, tous le monde n'est pas xénophobe) mais je n'ai pas forcément envie que cela conduise à rendre scandaleux que certaines marques de solidarités restent locales, discrètes, simples : humaines, quoi. Et donc ne "remontent" pas forcément dans les médias nationaux. Je n'aimerais pas un monde qui soit un ring entre la haine ouverte et la générosité ostensible... Parce que cela ne ferait que légitimer la haine ouverte à 50%.

En revanche, il faudrait s'interroger sur les processus qui font de des faux candides, très organisés, puissent venir pourrir de telles initiatives en les dévoyant à l'antenne. Le routier-lambda-qui-a-subitement-envie-de-prendre-sa-carte-FN-parce-qu'il-a-tapé-"machin bidule"-sur-internet-allez-voir-vous-aussi : ben boyons, vas-y RMC, prends-nous pour des jambons. A défaut de vigilance en amont, la moindre des choses serait de faire le fact-checking des éructations d'auditeurs, comme ici ce matin, mais juste après et sur la même antenne. Mais là, ce serait du journalisme, ça aurait un coût. Et comme là on parle de RMC, inutile de rêver.
Bonjour
C'est vrai que du temps de Mermet l'après-midi les routiers communistes avaient quelquefois la parole et ça faisait tache dans le PAF. Maintenant plus rien ne peut contredire la marinade de légumes.
C'est surtout que la fachosphère est en passe de gagner la bataille des idées dans les médias, y compris par internet.
Elle a un avis (rance) sur tout, mais elle a des émotions, des idées qui se transmettent.

C'est bien par ce biais que gagne l'extrême-droite. Évidemment pas par des arguments raisonnables.

De la même façon qu'on est prêt à suivre nos gouvernants dont l'impéritie a provoqué en partie le drame (comme si l'affaire Merah n'avait jamais eu lieu), lors de manifs monstres dont le mot d'ordre reposait sur un malentendu, soi-disant pour la liberté d'expression mais où figuraient parmi les ennemis les plus affichés de cette même liberté, c'est dire. Derrière Valls qui a mis de l'huile sur le feu de la discrimination, alors que l'idée était justement que nos compatriotes arabes et noirs ne subissent pas de retour de bâton qu'ils n'avaient pas asséné.
De la même façon, certains esprits faibles pensent que le devoir de secourir son prochain, la plus élémentaire qualité humaine, et certainement celle qui demande le plus de courage, est une erreur, et que nous devrions chasser tous ces "métèques", ceux-là rencontrent un écho dans une époque déboussolée, où les riches et leurs exactions tiennent le haut du pavé et nous tiennent la dragée haute. Où tout est transparent mais tout revient à nous dire que seul le pouvoir financier ou social compte. Que nous sommes définitivement vaincus, condamnés à être humiliés et informés jour après jour de notre défaite, et que nous nous appauvrirons pendant qu'eux entasseront l'argent et le prestige, et le droit de faire ce qu'ils veulent.
Et que nous n'avons plus qu'à nous couvrir la tête de cendres, celles des débris d'une vieille pensée réactionnaire qui ne nous sauvera de rien, sauf de nous faire retourner à un passé fantasmé. Regardez comme l'Espagne et le Portugal payent encore d'avoir accepté les vieilles lunes de Franco et de Salazar, comment ils ont laissé ce passé de retard économique et social les freiner encore.

Même si je ne pense pas que l'extrême-droite viendra au pouvoir, je n'y crois pas parce que j'espère que nous ne sommes pas tombés si bas, il est évident qu'il faut nous réveiller. Tout cela n'a que trop duré.

Mais le pire, c'est cette gauche à gauche du PS qui ne parvient pas à faire émerger une pensée vraiment nouvelle, une pensée qui ne puisse pas être récupérée par l'extrême-droite. Une pensée débarrassée de ses oripeaux marxistes et mélenchoniens, ignorante du pouvoir et de ce qu'il produit sur nous.
la déesse fric callipyge

Est-elle vraiment callipyge ? Je la verrais plutôt stéatopyge, le cul bouffi de sa mauvais grausse financière.

Sur l'affaire : les médias gagnent plus du fric avec les mauvaises nouvelles qu'avec les bonnes.

Sur le site de fdesouche : on voit que ce qui les ulcère particulièrment, c'est que les crèpes leur ont été offertes dans un château et non sur un trottoir en plein vent.

Château, heu, chapeau, Monsieur le Maire ! Je me vois bien aller vivre à Pouilly, moi.
Ah, ce droit d'asile! Ce lieu inviolable ou une personne en danger trouve refuge...ce lieu qu'on ne peut piller, inverstir, pénétrer...

Ce paratge cher aux Occitanistes, " Le Paratge, ce terme intraduisible littéralement dans d’autres langues, était à la fois le sens de l’honneur, l’amour courtois, le respect de soi et de l’autre, quel que soit son sexe, sa race, sa religion ou son origine sociale, ainsi que la négation de la loi du plus fort."

Ceux qui s'assoient dessus, le combattent presque sont sans honneur.

Mais dit Grabd-Père, c'est quoi l'honneur?
C'est ce qui s'est noyé quand la déesse fric callipyge a dévoilé ses charmes empoisonnées...
Les routiers de RMC se conduisent comme ils conduisent: comme des criminels.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.