23
Commentaires

Les incendies "inexplicables" du Portugal, expliqués à TF1 et France 2

Le Portugal brûle, et la colère gronde. Depuis samedi 17 juin, le pays connaît son plus terrible incendie depuis 2003, dans la forêt de Leira. Alors que les JT de TF1 et France 2 se concentrent sur ce drame humain "inexplicable", plusieurs autres médias expliquent que ce feu serait en réalité le fruit d'un cocktail de négligence politique et de mainmise de l'industrie de la papeterie sur les forêts.

Derniers commentaires

Pins et eucalyptus, ça brûle bien. D'ailleurs le pin a même évolué pour survivre aux incendies et en profiter. Pendant que son écorce épaisse le protège du feu, ses graines attendent la fin de l'incendie pour repousser dans les zones brulées qui forment des clairières. Bref, ne pas prévenir le risque feu pour une forêt de pins, c'est comme laisser une bouteille d'essence sur une cuisinière.
Ce matin Nicolas Hulot était invité sur RMC; il y a expliqué qu'annuler les autorisations d'exploitation des gaz de schistes coûterait trop cher, on ne peut pas...

Pourtant il a été possible de supprimer l'écotaxe, suite aux manifestations des transporteurs routiers, alors que tout était en place; il a été possible d'annuler la livraison de sous-marins à la Russie...Avec à chaque fois de grosses pertes financières. Mais pour les gaz de schistes ce n'est pas possible.
La chose étrange en suivant les nouvelles de la télé portugaise, c'est que la première supposition fut des départs d'incendie d'ordre criminel. Mais l'émotion était si forte qu'il est certain les reportages laissaient peu de place aux spéculations et beaucoup plus aux témoignages d'horreur et aux difficultés rencontrées par les sapeurs-pompiers bien que certains ne comprenaient pas la lenteur du début de leur intervention.

Maintenant se dressent les constats et les explications.
Si on regarde la série d'articles en lien à la Une du journal Pùblico, on voit que le commencement de l'incendie est mis au compte des éclairs d'orage bien que la piste criminelle ne soit pas abandonnée, qu'il y a un début de polémique sur le SIRESP (Système intégré des réseaux d'urgence et de sécurité au Portugal) et qu'il faut feuilleter loin le journal pour enfin trouver un article qui indique que les députés vont examiner les lois sur l’exploitation forestière dont nous informe si bien Manuel Vicuña

Comme quoi, l'économie nationale est bien protégée au détriment de la population.
Et puis, Portucel Soporcel, le principal fabricant de papier pour imprimante en Eucalyptus globulus n'a-t-il pas investi trois millions d'euros en 2010 pour la prévention des incendies.

63 personnes ont perdu la vie au milieu des eucalyptus en flamme.
Une solution radicale libérale : Raser ces forêts , y poser du carrelage et y implanter des centres commerciaux ! Constructif non ?
les journalistes ne font aucune enquêtes gênante avant les drames, avant les élections, comme les universitaires qui décrivent le monde d'avant et donc leurs analyses sont obsolètes, les journalistes décrivent les erreurs d'avant, et protègent meme les criminels pour qu'ils puissent nous gouverner, prendre des décisions, et faire qu'une foret brule ou se retrouve au sol (comme pour la tempête de 1999 en France). et tout recommence ... pour le plus grand plaisir de mafieu et journaleux qui dénoncent âpre coup la mafia... quel beau couple qui nous pillent en mous méprisant.
Merci pour cete chronique.

"Drames inexplicables et compassion"

Business as usual.
Pour un peu de fraicheur, ici l'on parle arbres et forêt pendant 1h30:
https://www.youtube.com/watch?v=7qC8p7HEHRU
Merci pour cet article.

Sébastien Lecornu, LR, proche de Bruno Le Maire, nommé mercredi secrétaire d'Etat à la transition écologique.

http://www.journaldelenvironnement.net/article/bruno-le-maire-une-ecologie-vraiment-tres-pragmatique,74841
Extrait du côté des infrastructures, Notre Dame-des-Landes a elle aussi droit à sa fiche. Un seul mot d’ordre: «plus jamais ça!». Plus jamais quoi? Et bien «les divergences et la faiblesse du gouvernement», ou encore «la contestation violente couplée à une occupation illégale du site de la future plateforme».

Ne tolérant plus que «la démocratie soit prise en otage par une minorité qui ne représente qu’elle-même», Bruno Le Maire souhaite poursuivre le chantier «dans la sérénité». Quitte à évacuer la ZAD (zone à défendre) «par une opération d’envergure, sécuriser les lieux et poursuivre systématiquement les auteurs de délits (squats, dégradations, routes barrées, incendies, etc.)»..


Qu'en pensait le proche S. Lecornu?


Qu'en pense Nicolas Hulot? A-t-il choisi S. Lecornu ou le lui a-t-on imposé?

Autre extrait: La suppression du principe de précaution représente donc un symbole fort, mais nécessaire pour que la France puisse enfin retrouver cet esprit de conquête qui lui fait défaut».

Si la papeterie veut planter des forêts de pins et d'eucalyptus il ne faut pas leur opposer un absurde principe de précaution, les affaires d'abord. [large]En marche, que diable![/large]
Ce n'est pas Leiria,
Mais
Leiria.
Vous ne regardez jamais une carte ?
Merci pour cet article.

Vive la dérégulation, la libération des énergies sclérosées par les normes étatiques poussiéreuses. Le Monde de l'Entreprise ne vit que pour le bien public.
Voté pour l’article.
Ce ne sont plus des forêts, ce sont des cultures d'espèces exotiques.

On trouve la même chose chez nous. Avec, par exemple, des arbres de culture qui se déracinent très vite et tombent sur les routes
en cas de tempête car inadaptés au terrain.
Un article très intéressant Merci.
Il y aussi le rôle de la réduction des dépenses publiques (de prévention) imposée par la célèbre "discipline européenne".
Bonjour
Encore un exemple où nous mène le fameux pragmatisme (plantez des eucalyptus, ça vous rapportera de l'argent aux moindres frais…)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.