94
Commentaires

"Le sport de haut niveau, c'est du toc"

Attention, sujet tabou ! Plus les années passent, plus se multiplient les révélations sur le dopage dans tous les sports, et plus les milieux sportifs semblent réticents à faire toute la lumière sur le sujet. Comme si les quelques enquêtes d'investigation et le monde des compétitions sportives se déroulaient dans deux univers parallèles. C'est cette paroi que nous tentons d'ausculter aujourd'hui avec trois invités : Xavier Deleu, réalisateur du documentaire Plus vite, plus haut, plus dopés, diffusé le 7 juin sur Arte, Pierre Ballester, journaliste indépendant (anciennement journaliste à L'Equipe) qui écrit sur le dopage depuis plus de quinze ans et Thierry Vildary, journaliste à Stade 2, auteur de plusieurs enquêtes sur le dopage mécanique dans le cyclisme.

Derniers commentaires

Hier après-midi, au port de Moguiérec, sur la commune de Sibiril (Finistère), a eu lieu le championnat annuel de cracher de bigorneau.
Alain Jourden, détenteur du record du monde avec 11.04m, a remporté l'épreuve, mais en petite forme, il a réalisé seulement 9.58m.
Une discipline à proposer pour Tokyo 2020, avec de bonnes chances de médailles pour la France.
Ils avaient fait preuve d'imagination, les organisateurs des courses cyclistes en ligne de Rio.
Un circuit de ouf, avec des descentes d'enfer où la mort guettait à chaque virage.
Mais au final, peanuts : une clavicule et un coccyx cassés chez les hommes, un sévère traumatisme crânien chez les femmes.
Les jeux du cirque ne sont plus ce qu'ils étaient.
Au beach volley féminin, les joueuses exhibent leurs anatomies parfaites.
" Dopé- non-dopé": logique binaire. Passons à la logique molle: " un peu, beaucoup, passionnément,..."
Les méchantes langues affirment que Paul Pogba a fait un début d'Euro médiocre.
N'empêche qu'il arrive toujours en tête au nombre de clics sur Wikipédia, devançant Paul Verlaine et Paul de Tarse.

Et je ne parle pas de Paul Claudel, qu'est même pas dans le top ten !
Mon métier est de faire de la conception de systèmes électroniques, et je bondis (un peu) quand j'entends des bêtises, comme dans une précédente émission sur obsolescence programmée (en l’occurrence certains propos sur les condensateurs), ou dans cette émission-ci quand vous évoquez des moteurs pour des satellites, ou la difficulté de trouver des batteries lipo. Ce genre de batterie, par exemple http://www.hobbyking.com/hobbyking/store/__80900__Multistar_High_Capacity_4S_20000mAh_Multi_Rotor_Lipo_Pack.html permettrait (théoriquement) d'alimenter un moteur de 400W pendant plus d'une demi heure, 400W étant la puissance développée par un cycliste (cf Le Monde http://www.lemonde.fr/sport/article/2013/07/19/pour-tout-comprendre-sur-le-calcul-des-watts_3450148_3242.html)

Par ailleurs, il semble qu'une société qui a pignon sur rue (si j'ose dire) distribue des dispositifs destinés à faire une motorisation invisible de vélos http://www.vivax-assist.com/en/produkte/e-rennrad/fahrrad.php?id=1021 pour la somme de 5649€. Ce produit ne dispose certes que d'un moteur d'une centaine de W, mais j'imagine que si on ne cherche pas un durée de vie très élevée on doit pourvoir augmenter la puissance du moteur de manière conséquente...

Ce pdf parle de l'utilisation frauduleuse que l'on pourrait faire de ce dispositif http://www.vivax-assist.com/global/pdf/News/E-BikeTest_vivax_cyclist_2015.pdf , et évoque la position de l'UCI.

Je suis un peu étonné que les journalistes présents sur le plateau n'aient pas parlé de Vivax alors qu'il m'a fallu 30s pour les trouver sur internet... (en tapant "hack motor hidden cycle" dans google), mais peut-être enfumaient-ils un peu pour préserver un enquête ne cours (ou pas) ?
Je fais partie des contempteurs du sport-spectacle. Il empêche de pratiquer le sport pour soi,pour être en forme. Pendant les 2 heures où Mr Trucmuche reste scotché à son fauteuil pour regarder des gens s'agiter il pourrait faire 20 à 30 km en courant par exemple...Des pompes,des tractions,des haltères avec un litre d'eau à chaque bras...Ces dopés avec matériel "de pro" ont un autre défaut: ils aspirent tous les crédits,toutes les subventions affectées au sport avec une répartition dépendant de leurs "performances". Je me souviens ainsi du club de judo dont j'étais membre qui ne pouvait remplacer ses tatamis usés car le fric allait au club de foot ainsi qu'à l'haltérophilie (une gloire locale avait ramassé une médaille dans cette discipline). Plus tard mon fils était privé des heures d'EPS prévues à son emploi du temps car son gymnase était monopolisé par l'équipe locale de hocquey (toujours les "performances"!).Il faut refuser absolument d'ériger en modèles ces tricheurs professionnels et les contraindre à pratiquer leurs passions avec leurs propres fonds et non nos impôts.
Ceux qui se fiche du "sport média" se fiche également royalement que les gars/filles se dopent à mort ou trichent.
Les amoureux du sport devraient quand à eux s'en inquiéter puisque cela ruine leur passion : quel intérêt de suivre des équipes ou "sportifs" (le mot n'a plus guère de sens ici même) avec une telle suspicion ?

Je me demande donc qui regarde tout ça... j'en déduis que c'est seulement un moment de pause passé à boire des bières sans s'occuper des gosses... pour se vider la tête quoi.
Le sport de haut niveau (en fait le sport spectacle) est la vitrine ou plutôt le masque qu'on voudrait vertueux de notre monde économique de compétition permanente. Le récit sportif est aujourd'hui l'équivalent des récits religieux qui prétendaient donner un sens moral aux sociétés d'ancien régime.

Nos dirigeants relayés par les médias nous encouragent à augmenter notre compétitivité, et en même temps cherchent ouvertement tous les moyens de doper la croissance, car là est paraît-il le bien suprême. En effet, en économie, dopage et triche sur le tapis vert sont vertueux.

Dans le monde du sport, ou tout n'est que loyauté, propreté et santé, c'est bien sûr le seul mérite individuel des sportifs vedettes qui justifie ces salaires pharamineux qui font pâlir ceux de nos élites. Ces sportifs sont la plupart du temps des gladiateurs achetés et vendus au mercato, qu'on bichonne, qu'on soigne et qu'on "prépare" comme on prépare une voiture de rallye. La vertu première de ces gladiateurs, c'est d'accepter tout cela alors que c'est leur corps et leur vie qui sont en cause. Il faut dire que les mirages de la célébrité et les gros revenus jouent un rôle essentiels dans ce consentement.

Si les journalistes sportifs s'intéressaient trop souvent aux dessous ou aux à-côtés du sport, on s'apercevrait alors des méfaits réels et de la franche immoralité de la compétition lorsqu'elle est menée à son paroxysme. Sans même parler des dégâts mentaux sur les populations abruties de résultats et de commentaires aussi creux et convenus que grandiloquents, on serait critique sur ces records qui n'évoluent quasiment plus, tout au plus d'une fraction de seconde ou de centimètre tous les dix ans, et cela du fait d'artifices douteux ou par un hasard total qui n'a rien à voir avec le mérite du champion. On s'interrogerait sur le besoin de se dépenser physiquement dans des contextes si totalement artificialisés (pelouses, bassins, éclairages, équipement et vêtements, gestuelle, ...) qu'ils finissent par en être malsains pour la nature et pour les corps.

C'est très important pour ceux qui tiennent les leviers économiques et les médias de laisser l'illusion perdurer et de ne pas laisser la pourriture du système envahir la devanture. C'est la raison principale de cette omerta, si bien contrôlée par les intérêts "supérieurs" et les communicants.
expérience personnelle : en 1964 je faisais mon service militaire au bataillon de joinville

il ne fallait jamais entrer dans la chambrée des cyclistes sans frapper auparavant et la on y découvrait des préparateurs de potions ( c' était il y a bientôt 60 ans mais le dopage était déjà dans leur culture ))
Concernant France 2, c'est effectivement difficile de leur faire totalement confiance sur le sujet :

Entre le reportage sur le dopage mécanique et un Laurent Jalabert consultant, on peut se poser des questions.

On rapellera que LJ fut discrètement reconduit en 2014 alors qu'il avait été contraint de quitter sa fonction de sélectionneur national ainsi que celle de consultant (F2, RTL) en juin 2013 suite au scandale de la révélation d'un test rétroactif positif à l'EPO d'un échantillon de sang qui lui avait été prélevé en 1998 (affaires Festina/Once).

Intéressant de voir le présentateur crier au loup en devant Cancellara alors qu'il est assis à coté du même genre de salop...

@+
A plusieurs reprises, je suis allé voir le Tour de France en montagne (c'est dans un de mes livres). Atmosphère bon enfant, paisible, conviviale, comme une parenthèse dans le temps de la méfiance. Rien à voir avec les concours d'insultes des stades de foot, avec la casse des hooligans.

Sauf un jour, dans le col du Revard, avec de la haine à l'état pur. Contre les journalistes, car venait d'éclater l'affaire Festina. On ne casse pas les jouets des enfants...

http://misentrop2.canalblog.com/
Cette année-là, lorsque Cancellara gagna Paris-Roubaix - après changement de vélo- au prix d' un parcours hallucinant, l' Equipe du lundi s' en prit au 2ème et au 3ème, à savoir Thor Hushovd et Flecha me semble-t-il, leur reprochant de n' avoir pas essayé de suivre le coureur suisse et, en fait, de s' être contentés de courir pour la 2ème place... nous en avions été fortement irrités d' autant qu'il était déjà question de moteur dans les vélos!
Tellement d' accord sur Mélina Robert-Michon, lanceuse de talent, sympathique et saine. Bonne chance à elle pour les JO!
J'ai été surpris par votre émission et comme je suis incroyablement naïf sur le dopage, j'ai beaucoup appris.
Finalement, le cyclisme, c'est un peu la caution du sport médiatique puisque ailleurs, c'est l'omerta.
passionnant !
un sujet à poursuivre
Tout comme Bruanne, je ne pensais pas au départ que cette émission allait me captiver. Mais c'est bien une des meilleures de ces derniers mois : invités pertinents, structure limpide, sujet bien exploré (mais à peine effleuré, on s'en rend bien compte). Bravo à tous, continuez !
à un moment, l'un des invités explique que le sportif amateur n'a finalement pas tant de problèmes que ça avec le dopage puisque lui même a une pratique sportive ultra-médiquée, et ça n'est pas faux.

il faut voir sur les événements chaque fois plus populaires de course à pied, 10K, semi, marathon et autres ultras, les types savent précisément à quelle minute ils vont ingérer leur petit tube de sucre liquide (sans gluten), avec quelle poudre gout smecta ils vont "récupérer de l'effort", et avec quelle pâte à modeler verte fluo ils vont faire du "renforcement musculaire" ou se "sur-dynamiser".

un petit tour à décathlon vaut le trajet, le rayon produits dopants a de quoi rendre jaloux un pharmacien

les boissons chimiques "isotoniques" (personne ne sait ce que ça veut dire, mais elles sont bleues fluo, c'est qu'elles doivent être sacrément efficaces) sont distribuées gratuitement tout au long du parcours.

bien que tout ça ne soit que du sucre et du sel de synthèse,
on est dans l'idée de dopage constamment.
pas celui interdit par la fédération, mais où est vraiment la différence ?
Allez y les journalistes, c'est éthique, vous ne pouvez pas vous taire, faut dénoncer.
Le sport est pourri.
Foutez en l'air ce système hypocrite de merde.
Le sport m'intéressait très mollement mais alors, non, je ne regarderai plus une once de cette gabegie systémique et humaine, beurk.

Merci Daniel pour cette émission que j'ai failli ne pas regarder, finalement, je ne suis pas déçue. Les journalistes sportifs, faut vous recycler, tout ça est mort.
Pour ce qui est des moteurs cachés dans les cadres des vélos et que l'on peut détecter avec une caméra à infra rouge, on pourrait très bien envisager de refroidir le cadre avec un système réfrigérant afin de ne pas détecter la chaleur émise par le moteur mais je ne voudrai pas donner des idées...
Très, très bonne émission. Une simple confirmation que le sport est gangrené, pourrit par le fric, la corruption, le dopage, les magouilles......etc.
L'opium du peuple......!!!!!
Et oui ,les vrais champions sont sans doute dans la voiture balais! mais le sport n'est ni plus ni moins le reflet de notre société,et de notre système (capitaliste) un monde d'imposteur.La forme est plus important que le fond,seul le résultat compte,
il faut etre un winner,pour pouvoir acheter un beau costard! peut importe si on triche!!!le reste des loosers en tee shirts "Panem et circenses"
Bonne émission . Il se trouve que le passionné de cyclisme que je suis est aussi à l'affut de toutes les informations concernant le dopage et le les relations économiques troubles entre Aso (organisateur du Tour de France), France Télévisions le diffuseur médiatique essentiel, les annonceurs ou les villes qui paient très cher leur statut de ville départ ou arrivée. Les informations de dopage sur Armstrong ont commencé à filtrer dès 1999 et beaucoup d'amateurs de vélo ne sont pas dupes depuis longtemps sur les "valeurs" véhiculées par le sport professionnel. A l'image de l'amour que l'on porte à une femme infidèle qu'on aime depuis toujours et qui vous trompe effrontément, les passionnés ne parviennent pas à rompre le lien. Eric Fottorino, grand connaisseur de cyclisme, résume ce rapport ambigu dans la préface du livre Tour de France, tour de forçats: "Trop de triche, trop d’argent, trop de soupçons dans une époque éprise de transparence. Tout cela était en germe depuis le départ, dès le premier tour de roue du premier Tour de France. Cela ne l'empêche pas de commenter en direct chaque jour l'histoire et paysages et de l'étape du jour sur le Tour de France.
Bonjour
Concernant Thierry Vildary, je me souvient de ses enquêtes sur le trucage du match de handball Cesson-Montpellier où le dénommé Karabacic était fortement impliqué. Il a même été jugé pour ce méfait.
Désolé pour lui mais tout ça a fait pschitt car lorsqu'on voit réapparaître l'individu condamné dans les bandes-annonces de FTV pour vanter l'obtention par la chaine des droits de diffusion des JO de Rio, ça laisse rêveur.
J'ai l'impression qu'on va s'amuser pendant le Tour si France TV utilise des caméras thermiques ou autres systèmes pour détecter les tricheurs.
Mettez des cartons avec le nom de vos invités, ça évitera le couac du début d'émission. Non seulement, j'en étais gêné pour eux, mais ça ne fait pas très "pro" de la part de votre journaliste.
Je n'ai pas regardé l'émission d'Arte sur le sport et maintenant je le regrette
A priori, je vois un titre sur le sport ... pas envie.
Et puis finalement, ça m'a intéressée, vraiment.
Le copain pigiste dont il est question à la fin, il pourrait avoir une chronique sur @si, non ?
Si le sport m'a intéressée moi, ça peut intéresser vraiment beaucoup de monde, parce que je suis plutôt représentative de ceux qui s'en cognent.
"une complexité d'engrenage, euh..;, de démultiplication de tour de pédalier etc.( Thierry Vilardy 34'45")
N'importe quoi ! Ni chimie ni électricité ! Les engrenages ne peuvent pas créer de l'énergie.
Ah, Thierry Vil-machin à poil !!
Thierry Vilardy (D.S. à 34') ou Vildary (R.B.dans le résumé)?
"Ils posent point d'interrogation. C'est une étape !" Pierre Ballester (25'30")
Thierry Vildary :"moi, je ne veux pas botter en touche"(20')
Sur France 2 on attend des révélations en chaîne.
La fédération internationale d'athlétisme maintient la suspension des Russes, qui n'iront pas aux J.O. de Rio.
Une excellente nouvelle pour les autres nations, dont les dopés accèderont plus facilement aux podiums.
Vous avez un petit soucis d'étalonnage sur cette émission
Merci, pensé avec un très bon timing !!

En plein Euro 2016, quand on voit l'importance considérable du foot sur les populations (pic de popularité de Chirac en 1998 bien qu'il ait effectué des essais nucléaires/retraite/dissous l'assemblée - suivi d'un pic de natalité en 1999) le sport est un véritable produit dopant de l'opinion publique. On détourne l'attention des autres problèmes actuels notamment la loi sur le travail pour se fixer sur l'image du sportif divin.

Merci pour cette émission très bien menée
Les CRS sont-ils dopés pour matraquer aussi vite et lourdement ?

Amphétamines, testostérone, alcool ? @si a mené l’enquête sur "Le Tour de France" des manifs.

Attention, sujet tabou ! (selon Cazeneuve)

(...)
Non mais sérieusement, des vélos qui font 1kg ou 1,5kg de plus que le poids normal ça n'éveille les soupçons de personne ???? o.O

Dans les années 70 (année de Bernard Hinault), les coureurs prenaient une perceuse pour faire des trous dans les coquottes de frein pour réduire le poids.
Et maintenant, en 2016 on accepte allègrement de monter un col avec 1,5kg de plus ?
ah zut, une émission sur le sport ! vous étiez vraiment obligés ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.