11
Commentaires

Le Louvre inondé : omerta du musée, et medias moutonniers

Dans la série "reprise de communiqué sans distance" par la presse, l’exemple des inondations au Louvre est un joli cas d’école. Quand La Tribune de l'Art révèle mardi 12 juillet des inondations dans le musée suite aux fortes pluies du week-end dernier, aucun média ne reprend l'info. Mais quand le Louvre, alerté par la préparation d'un papier dans Le Monde, publie un communiqué sur les dégâts dus aux inondations, tous les sites de presse en ligne reprennent le communiqué, parfois sans le citer, et surtout sans citer La Tribune de l'Art.

Derniers commentaires

L’article du Monde est ici.
Le Radeau de la Méduse n’a pas été touché alors qu’il est assez mal équipé, à la base.

Blague à part, je me souviens que monsieur Korkos m’avait espliqué que ce tableau est en pleine autodestruction.
Ça fait un peu écho avec notre époque actuelle, sur les rives africaines.
Je suis content d'avoir un commentaire qui précise bien les choses : "les Poussin n'ont pas été endommagés" 1. J'ai bien indiqué que MES sources (pas MA source) disaient que trois tableaux de Poussin avaient été touchés, mais que le Louvre n'a pas répondu à mes questions. Il n'a pas répondu à mes questions, c'est un fait. 2. Et son communiqué a repris, comme le dit l'article d'Arrêts sur Image, peu ou prou mes informations obtenues sans que le Louvre ne me réponde. Le communiqué parle de deux tableaux de Poussin, pas trois, seul différence avec ce que j'avais écrit.
Ensuite ce commentaire nous apprend que le Louvre communique peu. C'est exactement ce que l'on peut lui reprocher dans ce cas.
Je précise qu'il n'y a aucune "guéguerre" avec le Louvre. Je fais juste mon travail de journaliste engagé (pour le patrimoine). Je conçois que cela puisse en déranger certains.

Signé : le cheffaillon hystérique de La Tribune de l'Art.
moi j'ai un proche au Louvre (je précise : non-chef !)

qui me dit que le cheffaillon de la tribune de l'art en fait systématiquement des caisses sur ce sujet,
qu'il a particulièrement le Louvre dans le collimateur,
que c'est pas d'hier,
que tout est bon pour entretenir la guéguerre,
et que certains éléments de l'article sont complètement exagérés,

du type les Poussin endommagés (mon contact était en 1ère ligne sur cet événement précis) :
c'est faux, ils ont juste été retirés d'un mur préventivement car ce mur commençait à faire des infiltrations.
C'est quand même pas pareil !
Et c'est un exemple parmi d'autres.

c'est peut-être parce qu'ils ont repéré l'hystérie du gars que :
- certains médias prennent les infos qu'il relaie avec prudence et les relaient eux-mêmes avec parcimonie
- le Louvre communique peu avec lui et donne à tort une impression d'omerta
"Mais que penser du secret que celui-ci voudrait pouvoir garder sur ces événements ?":

y a t'il un secret, y a t il eu des pressions pour que l’information soient cachées aux médias (qu'a dit la source de la tribune de l'art a ce sujet) ? Y a t'il eu des précédents ? Comment le Louvre communique t il en générale ? les musées français communiquent ils sur ce type d'incident interne ?
Il faudra attendre l'article du monde qui j’espère apportera des éléments de réponses.
Si je comprends bien, au Louvre, on la ferme...
Je présuppose que la galerie marchande est restée intacte, bien au sec, elle…
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.