10
Commentaires

La ville sens dessus dessous

Mercredi, jour de la sortie des films. Aujourd'hui sur nos écrans, Low Notes. Cette bobine française signée Laurier Fourniau raconte l'errance de deux jeunes gars dans Los Angeles. Avec une affiche au goût de déjà-vu qui fatigue les yeux :

Derniers commentaires

Dans le genre ville à l'envers, il y a les scènes de combat urbain du dernier Dr Strange. Mettre les murs et les toits sans-dessus-dessous, pour en faire des pièges mortels, c'est une forte inspiration des franchises de "the Cube". Un environnement auquel on ne comprend plus rien, exprime la puissance de celui ou de celle qui en a le contrôle.
Désigner l'adversaire en retournant une église, c'est rendre du pouvoir à ceux qu'on instruit en désignant une entité responsable. Rester dans le flou, c'est au contraire alimenter le sentiment d'impuissance et c'est ce que fait Marvel.
La ville est morte, morte, irréparablement !
D’une lente anémie et d’un secret tourment,
Est morte jour à jour de l’ennui d’être seule...
Petite ville éteinte et de l’autre temps qui
Conserve on ne sait quoi de vierge et d’alangui
Et semble encor dormir tandis qu’on l’enlinceule ;
Car voici qu’à présent, pour embaumer sa mort,
Les canaux, pareils à des étoffes tramées
Dont les points d’or du gaz ont faufilé le bord,
Et le frêle tissu des flottantes fumées
S’enroulent en formant des bandelettes d’eau
Et de brouillard, autour de la pâle endormie
— Tel le cadavre emmaillotté d’une momie —
Et la lune à son front ajoute un clair bandeau !

Georges Rodenbach
Des affiches et des maisons pour Australiens ayant le mal du pays "Home sweet home"

Il y a une maison du type tarte renversée, une maison Tatin, au parc d'attarction de Niagara falls. Elle fut construite par des ouvriers Polonais comme celle-ci qui a tout sons sens et se trouve en Pologne où elle nous parle du monde renversé

Ma question toute bête est de savoir si les réseaux de fluide continuent d'obéir aux lois de la gravitation...
Il y a un livre pour enfants qui fonctionne sur ce principe d'une lecture "tête bêche" .

C'est un livre d'images en noir et blanc .

Le récit d'un voyage : la lecture se fait normalement et la fin du livre correspond à l'arrivée.

Mais la lecture se poursuit pour le retour en retournant le livre , et les mêmes images inversées racontent le voyage retour :

" Aller Retour" d'Ann Jonas - Ecole des loisirs - 1983 https://lecturejeunesse83.files.wordpress.com/2012/05/allerretour.jpg


Des cartographes ont aussi utilisé l'inversion de nos images mentales pour tenter de donner une représentation du monde plus équitable :

http://media.wizzz.sdv.fr/2/9/5/1/4/7/0/6/4/7/original.jpg
La fille sans dessous dessus?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.