70
Commentaires

La promotion controversée du "djihadiste repenti" Farid Benyettou

L'ancien mentor de Chérif Kouachi, l'un des terroristes de Charlie Hebdo, Farid Benyettou, a publié Mon djihad, itinéraire d'un repenti (Ed. Autrement). Un ouvrage co-écrit avec Dounia Bouzar, l'ancienne "Mme Déradicalisation" subventionnée par l’État et chouchou des médias, critiquée par certains experts. Les deux ont fait la tournée des médias début janvier, créant la polémique sur le plateau de Salut les Terriens... deux ans jour pour jour après les attentats de janvier 2015. Benyettou y affirmait notamment être "Charlie".

Derniers commentaires

On assiste encore une fois au malheureux spectacles de médias qui font du buzz pour gagner des parts de marchés d'audience en se foutant royalement du "sérieux" des personnes qu'ils invitent - surtout en ce qui concerne le si complexe problème de "radicalisation" qui a des origines très diverses. Moi qui suis travailleurs social, tous mes collègues vont diront qu'on ne "déradicalise" (si ce mot a un sens) pas quelqu'un simplement à l'aide d'entretients. Je ne suis pas même pas sûr que ce soit fondamentalement la vocation d'un éducateur spécialisé. Surtout si on travaille ouvertement pour le gouvernement ....
Mais au lieu d'inviter des sociologues, psychologues, économistes, spécialistes des islams, on préfère inviter une personne qui détruit notre métier .... Honte à elle et aux journaux qui l'invitent....
On attend toujours le repentir de W. Bush pour la guerre en Irak.
Juste incroyable... Les mêmes qui nous abreuvent de discours bien-pensants à longueur d'année, qui nous expliquent tous les jours que la délinquance n'est pas de la responsabilité des délinquants, et se perdent régulièrement dans divers autres propos fumeux, se montrent totalement incapables de faire lien avec un repenti dès lors que les victimes ont été leurs proches ou leurs semblables.

L'hypocrisie dévoilée au grand jour, et le preuve que nous sommes, aussi beaux penseurs que nous puissions prétendre être, finalement peu de choses.

Bien sûr que l'on peut douter de la sincérité d'un homme et que la date de promotion du livre est très mal choisie (et si elle est volontaire, en effet, c'est assez honteux), mais tout de même... Monsieur Benyettou n'est pas un inconnu. Il a, dans de nombreux médias, déjà expliqué son parcours, en tout cas sa version du récit. Des doutes ont toujours persisté sur sa sincérité. Et je ne trouve pas cela choquant en soi.

Cependant, je trouve incroyable que les mêmes qui prêchent de tendre la main vers l'autre se paient le luxe de passer à côté d'une telle occasion de faire, qu'enfin, en France, tout le monde soit "Charlie".
Je suis bien certain que les germanopratins amenés à s'offusquer face aux propos de cet indécent pénitent ne vivent pas avec les mêmes jeunes que je suis amené à côtoyer tous les jours, sur mes différents lieux de vie. Ont-ils conscience de l'islamisation des consciences, des dérives identitaires croissantes qui minent notre jeunesse ? Alors oui, je n'oublie pas les morts, mais qu'un ancien djihadiste explique être Charlie, j'avoue, ça me fait un bien fou ! Cela me procure un soulagement immense de penser qu'enfin un homme jadis convaincu par les doctrines ultra-conservatrices d'un certain islam se réclame un lien avec nos caricaturistes blasphémateurs, nos dessinateurs laïcards et pourfendeurs de tous les pouvoirs ! Car j'ose espérer que cela contribuera à combattre, ce que tout le monde se refuse à faire, cette logique d'islamisation rampante qui menace l'avenir de notre culture par un obscurantisme qui ne l'a jamais vraiment dominée. Cette culture qui, déjà, au XVIIème siècle, a su produire des œuvres subversives telles que "Tartuffe ou l'imposteur", pièce qui ferait scandale si elle était transposée dans l'Iran du XXIème...
Farid Benyettou est peut-être sincère.

Autre hypothèse: il peut encore servir à recruter pour daech qui n'a pas fini le bon boulot qu' il, elle? était censé faire. Bachar devait partir; Benyettou a recruté pour mener le combat voulu par Hollande, Fabius et tant d'autres; il peut encore servir; d'autres combats sont sans doute à venir;
Barbie a servi la CIA après la seconde guerre mondiale; d'autres anciens nazis aussi:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Paperclip
Au moins on voie que ces mecs sont des branlos, des frimeurs, mais comme la plupart des humains, bon les femmes elles a part les seins et le cul, on ne peut pas trop frimer avec nos idées, notre courage. La preuve la femme qui a donné l'adresse a saint Denis de la planque d'Abaoud qui se préparait pour faire un attentat a la défense, qui la connait ? personne, pourtant les flic l'ont mis en garde a vue donc son nom est partout dans les procédures, bonjour la protection et l'anonymat. Même dans la video de mdp, il est dit à plusieurs reprise que la femme a du caractère , ben oui, on est pas des mollusques, et oui, les femmes musulmanes vivant en France sont Française, donc éduqué a l'égalité pas a la soumission, bon c'est pipo, les mecs nous veulent esclave de leur besoins, mais ça nous donne au moins le droit d'exiger d'être protéger, pas valoriser, ça c'est juste pour les petit cons dangereux et macho.
Il y déclare : "J’ai pris conscience que mes apparitions médiatiques ont mis plusieurs personnes mal à l’aise. Et puisque je ne cherche pas à offenser qui que ce soit à travers mes propos, j’ai donc pris la décision de ne plus intervenir publiquement à compter de ce jour." Et Benyettou de réaffirmer : "Par ce livre, j'ai voulu et je continue à vouloir empêcher que d'autres soient séduits par ces mêmes utopies que j'ai défendues pendant toutes ces années au point d'en oublier la réalité. [...] En aucun cas, je n'ai cherché à ce que l'on excuse mes fautes, ce serait d'ailleurs impossible".

Il me semble que cette citation répond à tous les commentaires. Et sa décision, s'il s'y tient, est la plus sage qu'il puisse prendre.

Cette religion de la "repentance" est décidément très malsaine. Pour l'inquisition, celui qui nie être coupable l'est doublement de le nier. Celui qui reconnaît être coupable est bon pour le bûcher, après une petite séance de "question" des fois qu'il aurait oublié de se repentir d'une partie de ses fautes. Nous ne sommes pas très loin de cette logique absurde. On pourrait le jeter à l'eau avec des fers aux pieds: s'il survit, c'est qu'il était sincère.
Cabu, Wolinski, Charb, Tignous, Honoré, Bernard Maris, Elsa Cayat, Franck Brinsolaro, Ahmed Merabet, Frédéric Boisseau, Michel Renaud, Mustapha Ourrad.
On a du mal à se faire une religion ici. J'ai entendu Bouzar sur France Culture l'an dernier, franchement elle disait des choses intéressantes.
Je n'ai pas lu le livre de Thomson mais même s'il est "bien connu des @sinautes" je ne suis pas sûr qu'il soit complètement irréprochable du point de vue marketing, voir la couverture de son livre au Seuil, même si c'est le Seuil http://www.seuil.com/ouvrage/les-revenants-david-thomson/9782021349399 "Le livre événement", etc.
En fait, ce n'est pas son repentir qui pose problème, ce sont les endroits où il va le professer.

Créer du sérieux dans ces émissions est un non sens. Benyettou n'est plus qu'un invité marketing, comme les marketings Guaino, Morano, Nabila... Même le mot repentir est un problème, puisque l'on reste dans une sémantique religieuse.


Face avec un vrai journaliste, dans un décor sobre, on aurait pu se laisser tenter à l'écouter.
Si je peux me permettre j'aurais besoin de faits un peu plus précis pour juger de sa responsabilité et de son "repentir".

- Si il était fondamentaliste et a incité à le devenir, il y en a des centaines comme lui (disons des dizaines en fonction de sa sphère d'influence)

- Si il a contribué à faire partir en Irak ou Syrie des combattants, je rappelle qu'à une époque au moins ceux qui partaient en Syrie soutenir les opposants à Assad étaient quasiment considérés comme une nouvelle brigade internationale. C'était l'époque notamment ou la France et l'occident en général ne rechignait pas trop à soutenir et armer des djihadistes réputés modérés (on a vu plus tard qu'ils l'étaient peu)

- Si il a théorisé la lutte armée contre les pays occidentaux et l'attentat contre Charlie, sa place est en prison.

Parce qu'en l'absence de ces éléments, on mélange des choses qui n'ont pas grand chose à voir, en assimilant tout musulman radical avec les terroristes. Et on n'a rien à gagner à envoyer un maximum de musulmans (fondamentalistes, radicaux) dans les troupes djihadistes.
J'ai eu une contact qui avait été choqué de voir que cet homme s'est repenti, un autre contact a essayé de comprendre pourquoi et le soucis c'est qu'elle s'est totalement braqué sur le fait qu'il n'a pas le droit au pardon et qu'il devrait subir un sort funeste... Je trouve ça dommage que les gens soit aussi intolérant. Effectivement ce qu'il a appris à autrui est ignoble car à déboucher à un attentat mais il essaye maintenant de se rattraper et d'éviter que ça se reproduise.
Mais pourquoi personne ne va voir ce qu'il se passe dans l'association de Bouzar ? C'est invérifiable les chiffres qu'elle donne ou personne ne se donne la peine d'aller vérifier ?
La haine à depuis un moment changé de côté....Certain voyaient déjà des antisémites a tout les coins de rue, les Russes sont des mangeurs de bébé, Trump qui va finir comme Kennedy dans sa décapotable....maintenant on ne peut plus se repentir...

Cette vision binnaire de la société m'effraie...
Pour tester l'authenticité du repentir d'un djihadiste, il y a des moyens simples et fiables. On peut par exemple lui montrer un dessin de Mahomet dans le désert, rendant hommage à sa chèvre préférée ( la Q'Allach aura été au préalable désamorcée), au son de " travadjaah, la moukère".
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.