57
Commentaires

La Parisienne chante La Gauloise

Derniers commentaires

Goscinny aussi? fait pêter l'délire! n'importe quoi!! pour Uderzo déja Alain Korkos le qualifiait de traître il y a quelque temps dans un de ses papier et j'ai été le seul à le défendre, donc voyant qu'il n'a déja pas bonne presse auprés de la direction d'@siet, que c'est Falballa alias Marine Lepen qui illustre l'entrée du dossier FN, qu'est ce que je dois en déduire... Je pose sérieusement la question car ne connaissant pas les idées politique d'Uderzo j'ai sans doute des infos qui me manque.A t'il dit qu'il adhérait aux idées du front national. Quand à votre argumentation Mr IT sur l'utilisation des représentation simplette, elle est simplette, je sais c'est un peu simple comme critique mais comme je parle à Simplet je fais pas compliqué....
Uderzo est il d'extrême droite?
Pour ceux qui se demandent s'il y a dans les électeurs et militants FN, ainsi que dans d'autres "réacs", autre chose que de la bêtise et de la haine, voilà une phrase de la politologue Sophie Duchesne :

"l'opposition entre libéraux et communautaristes fait long feu car elle achoppe sur l'incapacité à concilier logiquement deux principes, l'universalisme et le particularisme (ou l'individualisme et le holisme)"

Cette phrase est tirée d'un article qu'on peut lire sur internet, et passionnant, La citoyenneté en France entre particularisme et universalisme, où elle résume un livre de 1997, Citoyenneté à la française.

Dans son article, Duchesne décrit deux mentalités. Selon elle les citoyens français ont généralement plutôt l'une ou plutôt l'autre de ces deux mentalités. L'une de ces mentalités est je pense celle des électeurs et militants FN, ainsi que celle d'autres citoyens, dont je fais partie, souvent perçus comme "réacs", et se proclamant parfois comme tels. L'autre mentalité est celle de ceux qui accusent fréquemment les premiers, de racisme, xénophobie, nationalisme, passéisme, égoïsme. Cette seconde mentalité est aux yeux des premiers, la mentalité des "élites", "cosmopolites" et "libérales", et celle de la "gauche caviar", des "bobos", des "bien-pensants". Selon Duchesne, les premiers sont à la fois particularistes et très attachés au corps social auquel ils appartiennent, c'est à dire holistes, tandis que les seconds sont à la fois universalistes et individualistes.

Ce qui est intéressant, c'est le problème philosophique sur lequel butent les citoyens français, cette difficulté qu'ils ont à surmonter ce problème, que nous révèlent les associations dans leurs mentalités, du particularisme et du holisme, ou de l'universalisme et de l'individualisme. Mais sur quel problème butent donc les citoyens français, pour que dans leurs mentalités, amour du corps social n'aille pas sans particularisme, et universalisme n'aille pas sans individualisme ?

Ceux qui sont attachés au corps social auquel ils appartiennent, le sont car ils considèrent leur corps social comme la source réelle de leur bonheur. Ils sont en cela en phase avec Jaurès pour qui : "A celui qui n’a plus rien, la Patrie est son seul bien". La force collective du corps social est plus grande que celle du plus fort des individus, et elle peut ainsi défendre le plus faible face au plus fort, dans la rue comme dans la sphère économique. Le corps social ce sont aussi des gens qui m'entourent et en lesquels j'ai confiance, grâce à qui je n'ai pas peur et je ne suis pas seul et je vis des choses humaines. Le corps social c'est enfin l'épanouissement culturel, et l'amusement, car la culture est un phénomène collectif.

Mais voilà, il y a des gens qui voient mal comment il est possible, aujourd'hui concrètement, de faire corps avec la terre entière, et comment il est possible concrètement, de faire corps avec des gens sans avoir une relation privilégiée avec eux. Et c'est à ce moment que d'autres gens arrivent et leur disent que ce sont des xénophobes et des égoïstes, car ils veulent avoir une relation privilégiée avec les membres d'un corps social qui n'est pas l'humanité toute entière, alors que l'on devrait aimer tous les hommes également, d'un amour universel. Et c'est ainsi que se crée un conflit entre holistes particularistes, et universalistes individualistes. Les premiers reprochent aux seconds de vouloir leur interdire d'appartenir à un corps social, de vouloir donc les mettre dans une situation d'isolement et de vulnérabilité, qui arrange bien les "oligarques" "libéraux" du "monde globalisé". Les seconds reprochent aux premiers de vouloir avoir des relations privilégiées avec certains hommes, et donc d'être des "racistes" et des "égoïstes", des gens "repliés sur eux mêmes". Alors que la notion de peuple est très précieuse aux yeux des premiers, car elle est un principe d'amour de son voisin, elle permet aux gens de faire corps, elle est détestable aux yeux des seconds, car elle est un principe de haine de l'étranger, elle sépare l'humanité en peuples, alors que l'humanité devrait être une.

Comprendre le questionnement des holistes particularistes, et l'affronter avec eux, et imaginer une réponse saine à leurs aspirations, plutôt que de les insulter et de leur arracher ce qu'ils considèrent comme la source de leur bonheur.
([s]Flood[/s] extrait de ma contribution sur le forum de l'émission) :

J’aime Fleur,

De plus en plus… Et je suggère fortement à @si de faire tirer un prochain jour un CD (ou même un DVD collector) de ses petits bijoux !

D’un autre côté comme j’ai toujours du mal à dire un truc gentil (et sincère) sans contrebalancer derechef par une petite vacherie je dois dire que notre Fleur n’a pas du fumer beaucoup : les Gauloises (et les Gitanes pendant que nous y sommes) sont des BRUNES ! Ni des Blondes, ni des Brunies (ni-ni quand tu nous tiens !)
Le forum ne se ridiculise-t-il pas un tantinet?
À théoriser ainsi sur l'utilisation d'une image tirée d'Astérix en arrière plan, à propos d'une chanson.net qui veut juste laisser entendre que les FNistes sont parfois un peu alcoolisés, que Jean-Marine avec ses solutions miracles n'est pas loin de la distribution de potion magique, enfin quoi des petites allusions. Cela mérite des messages longs, longs, longs?
Des fois on est las, las, las, de lire des longs messages.
"c'est quoi lalala?" dit Obélix.
J'ai eu vraiment peur que vous en rajoutiez trop à la fin de cette émission.
Et pourtant vous avez su rester fine, c'est une vraie preuve d'intelligence bravo.
Quels que soient les arguments de la pub, la Parisienne nous rappelle opportunément (même si le message est subliminal) que FUMER TUE....,MËME NATIONAL !
c'est toujours un bon moment plein de surprise et d'esprit t t
Alors bravo à la parisienne pour cette chanson, j'ai beaucoup aimé les images d'Astérix, j'ai interprété ça comme un regard tendre sur les militants et électeurs FN.

L'ambigüité actuelle d'une image d'Astérix, est emblématique des deux manières de voir aujourd'hui un militant ou électeur FN.

Car quelle nostalgie véhicule une image d'Astérix ? Est-ce la nostalgie d'une France blanche, ou bien est-ce la nostalgie d'une France où il y avait un sentiment d'être bien parmi ses voisins, parmi les siens, une vraie cohésion sociale, un sentiment de culture partagée ?

J'ai interprété ces images comme un regard sensible qui voit dans les militants et électeurs FN, une nostalgie légitime sur laquelle on ne devrait pas cracher, la nostalgie d'un âge d'or où on avait tous le sentiment d'appartenir à un même peuple qu'on aime.

Et ne me dites pas que Martine Aubry a compris, elle pour qui notre culture nationale et notre identité, qui sont des particularismes, devraient se réduire à l'adhésion à des valeurs universelles.
bonjour à tous

Vraiment je n'arrive pas a mis faire !
Peut être il serait bon d' arrêter l'expérience ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.