9
Commentaires

Jeux vidéo : critiques interdites sur Canal+ ?

"Metal Gear Solid: Ground Zeroes n'est pas un jeu, mais une bande-annonce payante". C'est le jugement de plusieurs critiques, dont celle du magazine Canard PC, à propos de la sortie prochaine de la nouvelle version de la série culte des Metal Gear Solid. Pourquoi ? Ground Zeroes (MGS5) n'est en réalité que l'avant-goût du "vrai jeu complet", The Phantom Pain, dont la sortie n'est prévue que début 2015. Problème: dans le Before (Canal+) de mardi 18 mars, la critique du prix d'achat a tout bonnement été coupée au montage par la chaîne.

Derniers commentaires

Vous pourriez ouvrir un dossier Julien Chièze tellement le personnage traîne d'étonnantes casseroles.
Ses propos lors de votre émission ne représentent qu'une infime partie de ce qu'il est capable d'offrir.
Vous avez su flairer le bonhomme, vous devriez creuser davantage en tant que critique des médias.
*"... les amateurs..." pas "... les armateurs..." évidemment ;) (rentre chez toi, Serge Dassault)
A signaler pour les armateurs de presse JV : l'arrivée d'un journal indépendant (sur 'Ternette évidemment) Standalone Post. Leur ligne éditoriale est précisément de changer la donne dans le monde consanguin de la presse JV... N'hésitez pas à aller y faire un tour. (NB : je ne fais pas partie des créateurs du site, je suis un simple lecteur.)
Excellent article très informatif.

Je me pose cependant des questions sur le prétendu conflit d'interêt que représente le test d'un Metal Gear pour Julien C.

La présentation/hommage aux créateurs de Metal Gear donnée au MK2 représente-t-elle un conflit d'interêt pour un journaliste JV? M. Chièze a-t-il été payé par l'éditeur pour donner cette présentation? Je soupconne M. Chièze d'être "coupable" d'un manque total de professionalisme et d'une crise de fanboyisme aigüe, mais pas forcément d'avoir été influencé directement par l'éditeur.

Et je vous laisse avec cette formidable imitation de notre "journaliste" préféré http://youtu.be/XOwCKKOhDaM?t=4m35s .
Puisque vous vous intéressez à la technologie, je voudrais suggérer un sujet d'enquête sur le business autour des applications pour smartphones et tablettes et en particulier sur leur promotion qui semble entièrement à la charge des développeurs et des éditeurs ! Vous voyez çe que je veux dire ... Une question se pose: existe-t-il un seul site qui propose des articles "sincères", c'est à dire sans contreparties sonnantes et trébuchantes (pour les mal-entendants) ? Cette question peut sembler marginale mais le modèle de la distribution par des stores ( Apple/Androïd/Mircrosoft etc ) pourrait devenir le modèle dominant à l'avenir pour les "produits culturels" (logiciels, livres, films, presse etc. ). Du coup, cette abolition intégrale entre contenu éditorial et publicité devient un vrai sujet. Dans ce cas, le rôle d'un site comme Arret sur Images serait voué à la monotonie: "Tous pourris !", ou plutôt "Tous payés!".

On risquerait de s'ennuyer.
Pas étonnant que C+ ne veuille pas dire du mal du dernier Metal Gear, la chaine ne voudrait pas perdre des spots de pub. Pour Julien Chièze Il est évident qu'il est payé par Konami, vu que les soirées qu'il animait étaient des opérations de marketing.
Pas étonnant de la part de c+:

http://image.noelshack.com/fichiers/2014/11/1394664872-journalisme-total-malin.png

Journalisme total, merci c+.
Sacré Chièze, on ne le récupèrera jamais celui là. Il faut dire que le gars a un histoire particulière avec Kojima, il est ultra fan du bonhomme, il l'a interviewé plein de fois, plus visites de studios, etc. Il s'enorgueilli même de la proximité qu'il a réussi à tisser avec ce créateur. Du coup, l'esprit critique, qui n'était pas trop son fort à la base, quand il s'agit de parler de l'oeuvre de Kojima, c'est même pas la peine.
Chièze a répondu sur Twitter à propos de la masterclass qu'il avait au final réalisé une interview devant un public, donc que c'était un travail journalistique et rien d'autre (champion du monde de mauvaise foi ce type). Mais comme vous l'avez bien rappelé, la question essentielle est de savoir s'il a été payé par la prod de MGS GZ pour ce boulot ou non (je n'envisage pas un seul instant que ce ne soit pas le cas).
Pour compléter l'article avec la "défense" adoptée par Julien Chièze sur Twitter aux gens qui lui font remarquer son manque de constance, il déclare ne pas avoir animé de soirées pour la sortie de ce jeu-ci.

Donc, certes, il a animé la Masterclass de Hideo Kojima, certes, il a participé à la soirée de célébration de la sortie d'un autre jeu de la série (Metal Gear Rising), mais il affirme ne pas avoir participé à la promotion de Metal Gear Solid V : Ground Zeroes. A vérifier.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.