48
Commentaires

Hollande : l'hallali ne fait pas le détail

Pur plaisir du rebrousse-poil, on va faire un peu de pro-hollandisme primaire.

Derniers commentaires

Si il y a de plus en plus de gens non imposables, ça veut d'abord dire qu'il y a de plus en plus de pauvres? A moins que je me trompe...
Plutôt que de parler de l'impôt....ne serait-il pas plus parlant de communiquer sur ce qui reste après impôts?
Notre chère mamie Bettancourt(chiffres approximatifs)....doit payer 30 millions d'impôts....oh rage ,oh desespoir!
Si bien qu'il ne lui reste que 250 millions pour vivre.......j'ai un peu de mal à compatir.....

D'autre part, si nous parlons d'impôts.....Pourquoi ne jamais parler de l'impôt privé.....comme les augmentations délirantes
de l'autoroute,Edf,gaz,frais banquaires et autres joyeusetés.....sans omettre le service de la dette et la pression actionnariale...
De ces impôts privés pas d'articles du monde??? Pas l'ombre d'une rebellion?....Pourtant dans des temps pas si éloignés,ni utopiques
ces domaines etaient publics ou sous l'emprise du secteur public.....et si mes souvenirs sont bons bien moins chers...

Cela ne mériterait-il pas une petite enquête journalistique?
Je cherche, je pense que cela doit exister dans les méandres de la netterie mondiale, un tableau, un graphique (un truc pour les béotiens de l'impôt) qui comparerait les taux marginaux d'imposition par tranche sur une longue période (30-40 ans). Que les impôts aient augmenté cela ne fait aucn doute, voilà bien une promesse de campagne qui a été mise en oeuvre. Les très et très-très riches sont encore trop peu taxés, c'est certain aussi. Mais les moyens et moyens-pauvres, j'aimerais bien savoir s'ils sont, marginalement, plus imposés qu'il y a 35 ans, par exemple...
Hollande est vraiment poissard quand même. L'unique phobique administratif de la planète était dans son gouvernement.
Bonjour
Je n'ai pas lu l'article du Monde (Dieu m'en garde) mais si j'en crois le Vite-dit d'hier, il est donné comme exemple de "vol" un couple qui dit ne pas avoir vu ses revenus augmenter et ne pas avoir de revenus mobilier et qui observe le doublement de son impôt !!!
Pour rester dans la religion, c'est nous faire croire au Saint Esprit, il y a toujours une raison qui conduit à une augmentation, mais du double c'est un gros changement de la base de calcul (parts en moins) qui reste mathématiquement immuable.
Les relations impôts-citoyen sont toujours conflictuelles et de mauvaise foi.
Le Monde.fr : Le ministre des finances, Michel Sapin, annonce mercredi matin une nouvelle aggravation du déficit public, à 4,4 % en 2014, soit plus qu'en 2013, et loin des 3,8 % prévus. Il annonce de nouvelles économies, en particulier dans les dépenses de santé.
S'il y a un domaine dans lequel la réduction des dépenses s'impose, c'est bien celui de la santé. Trop d'infirmières dans les hôpitaux publics, de remboursements abusifs de médocs...
Souhaitons malgré tout que les plus pauvres puissent encore se soigner et survivre, afin que Notre Président conserve sa raison d'être.
Le Monde ne ferait-il pas des comparaisons avec l’année précédente, une année durant laquelle les hausses d’impôts
ont été très fortes ?

Donc, évidemment, après une année comme celle-ci, la suivante est moins violente en terme de hausses d’impôts.

(Je pose sincèrement la question, je n’ai pas accès à l’article du Monde.)
>>Mais sur ce chiffre-là, ni Le Monde, ni personne, n'a encore fait un gros titre.
Ni sur le fait que la quasi intégralité des sommes versées (66 Milliards) est absorbé par le service de la dette (56 Milliards), donc vont dans les poches des financiers.
Dire qu'il y a des gens qui croient encore que leurs impôts servent aux hôpitaux et aux écoles...
« La vérité, c'est que le député atteint de "phobie administrative", rétif au paiement de ses impôts (et aussi de ses loyers et, sous réserve de confirmation, de ses PV) a été démasqué en quelques jours, sitôt nommé ministre, par la nouvelle Haute Autorité de la Transparence de la Vie Publique mise en place après l'affaire Cahuzac, et exfiltré en quelques heures du gouvernement »

A qui fera-t-on croire qu'il était impossible de le démasquer avant ?

Et pourrait-on enquêter pour savoir si les couples gagnant beaucoup plus que correctement leur vie (genre les Bettencourt-Meyers) ont vu leur impôt sur le revenu augmenter beaucoup plus hautement que les couples qui se contentent de gagner correctement leur vie ? Parce que c'est bizarre, mais on ne les entend pas se plaindre dans le Monde, eux...

(Moi, retraité de l'EN : 156 % d'augmentation. Eux, combien ? 1560 %?)

PS1 Quant aux foyers heureusement devenus non-imposables, qu'ils ne se réjouissent pas trop vite : une augmentation de la TVA est dans les tuyaux. Comment je peux en être sûr, me demandera-t-on ? Ben, parce que le ministre en charge de la purge a juré que non, tiens.

PS2 Le Thévenoud-et-t'es-resté n'aurait pas payé ses PV. C'est marrant, ça me rappelle une autre politicien...
Mais sur ce chiffre-là, ni Le Monde, ni personne, n'a encore fait un gros titre.

Parce que c'est un peu le même phénomène non ?

C'est le principe de l'imposition et de la taxation en France depuis des années. On sait qu'on ne peut pas taxer les plus pauvres, et on ne veut pas remettre en cause les niches de plus riches. Alors la solution, c'est encore et toujours de taxer les classes moyennes, la majorité silencieuse. Et dans le même temps, si on peut faire sortir quelques "plus pauvres" de l'imposition, on se donne des airs d'être de la "vraie gauche", celle qui n'a rien contre la smicardisation de la société, au contraire.
Sans vouloir faire les rabat-joie, dire que tel % de la population est sorti de l'imposition sur le revenu, tel autre a vu son impôt augmenter et ainsi de suite n'a pas vraiment de sens en soi.
Ce qui serait intéressant, ce serait de savoir si ceux qui ne payent plus d'impôt sur le revenu font partie de ceux qui ont perdu leur emploi ou s'ils ont subi une baisse de salaire, et inversement si le salaire de ceux qui payent plus ont un revenu qui a sensiblement augmenté ou s'il a stagné voire baissé.

Et sinon, je n'ai jamais entendu parlé de tous ceux (dont je fait partie) qui ont vu leur salaire brut augmenter mais leur net diminuer en raison de charges plus importantes.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.