41
Commentaires

France 3 Corse montre les tirs tendus niés par MAM

Q

Derniers commentaires

S'il n'y avait qu'en Corse, et si les attitudes inacceptables de policiers ne se multipliaient pas depuis quelques temps ici ou ... C'est à croire qu'ils savent que quoiqu'ils fassent, ils seront couverts.
MAM :
"Les instructions qui sont données pour que l’on… lorsque l’on lance… en particulier des grenades lacrymogènes… eh bien… celles-ci soient envoyées d’abord en l’air."
D'abord, hein, parce que après c'est au feeling, et ce jour-là y'avait bonne ambiance chez les forces de l'ordre.
hallucinant le film de France 3 mais il s'y trouve une contradiction majeure entre l'image et le commentaire, en effet on dit à un moment que le tir tendu est rarissime et uniquement lié au stress face à des manifestants très déterminés. Pourtant sur les images on voit bien que les policiers n'ont pas l'air menacés du tout, et même le flic tourne la tête après don tir tendu et on voit nettement qu'il arbore un large sourire, pas du tout stressé, et même fier le gars ! Voyez-vous al même chose que moi?
Les tirs de flashball en visant directement les manifestants, les blessés graves, ça arrive très souvent, et les médias n'en parlent (presque) pas !

Et oui, c'est moins risqué d'évoquer les chiens méchants...


http://www.ladepeche.fr/article/2009/03/23/580755-J-ai-recu-un-tir-de-flash-ball-dans-l-il-lors-de-la-manif.html

«J'ai reçu un tir de flash ball dans l'œil» lors de la manif
Lors des incidents de jeudi.
Hospitalisé, Joan, étudiant de 25 ans, risque de perdre la vue.
« J'ai un œil en moins. J'y vois tout noir. La rétine est décollée, avec un hématome interne, le plancher orbital fracturé. Le pronostic des médecins est réservé… » Joan, 25 ans, est hospitalisé depuis jeudi soir au service d'ophtalmologie du CHU Purpan.
Déjà pour le Clémenceau elle nous a joué du pipeau, aujourd'hui elle nous joue du violon, MAMytho aurait pu faire une belle carrière dans la musique.
"Entre la mythomanie et la mégalomanie, il n'y a que l'épaisseur de la réussite" (P. Bouvard)
Heureusement qu'en France il reste des media honnêtes, je commençais à en douter très sérieusement (quel euphémisme). Rien que le titre de cette info m'a poussée à m'abonner.
Les journaux papier et télé se sont bien gardés de transmettre certaines infos..."Les Corses sont de vils terroristes et assassins, mais surtout n'allons pas expliquer le pourquoi de la révolte dans cette manif avec cette histoire de gamin blessé, ça pourrait adoucir le contexte dans lequel on présente la chose".
En revanche, ils ont montré plus que de raison ces tags ignobles qui sont peut-être le fait d'un petit merdeux isolé ou allez savoir, d'un CRS lui-même voulant faire dans le sensationnel (dans les deux cas, l'auteur est un abruti profond). Il faut bien cultiver l'image du vilain Corse, ça vend bien. Surtout ces temps-ci. Parce que forcément, une personne qui a taggé un mur reflète bien entendu toute la population de l'île, c'est logique... n'importe quoi.

Sinon oui, le CRS sourit bel et bien après son tir, visiblement heureux de prendre la manif pour Counter Strike. Et après on s'étonne que les "armes" se font de plus en plus lourdes et dans un but de gros dégâts.
Les manifs qui dégénèrent (au tout début j'entends, la première fois) ne commencent généralement pas avec des cocktails molotov et des boules de pétanque "surprise". Ca, ca se fait à postériori, lorsqu'on veut anticiper un second round qui peut s'annoncer comme une revanche.

Je ne dis pas que c'est légitime, mais c'est compréhensible. Voir un gamin de 14 ans tomber, massacré par un CRS "zélé", et probablement d'autres qui ont pris de sacrées châtaignes aussi, ça donne envie de rendre la pareille. C'est la règle du jeu. Or, face à des carapacés ayant matraques, boucliers, casques, visières et Cougar (à tir tendu, c'est la mode), il faut mettre les moyens. Pas étonnant donc de voir des cocktails molotov et autres munitions dans les mains de jeunes bien briefés par les natios qui ont besoin de martyrs et envoient les gamins en première ligne, où eux n'enverraient pas les leurs.

Ce n'est qu'un résultat banalement prévisible, tellement banal en fait qu'il n'y a rien de sensationnel dans l'histoire si on y réfléchit bien. La violence engendre la violence, et chez nous on ne touche pas aux petits. Fussent-ils armés de cocktails, on ne tire pas à tir tendu sur un pré-ado en sachant qu'on peut le tuer. A fortiori lorsqu'on a des protections. Et un tant soit peu de neurones valides.
Il fallait s'y attendre, la condamnation de Colonna, n'a fait que ternir encore un peu plus l'image de La France continentale et de sa justice parisienne, dont les forces de l'ordre sont le bras armee. Ce n'est probablement qu'un nouveau debut a une nouvelle vague de manifeststaions en tout genre contre le continent.
La justice ne semble avoir ecoute ni rien, ni personne, condamnant sur des denonciations sur lesquelles tous sont revenus. Que restait il alors? Des declarations du nabos ministre de l'interieur oubliant la presomption d'innocence, condamnant Collonna avant un proces equitable auquel chacun a droit, meme un corse. L'ete sera chaud, l'ete sera chaud, et pas uniquement dans les maillots, on ne peut que le craindre.
J'ai des hallucinations ou, sur les images de France 3, on voit le policier sourire après son tir tendu (0:29) ? ? ?
Bien que cela ne justifie en aucune manière le tir tendu de grenades, et contrairement aux dires de M. Orsini père, ces "gamins" ne se contentent pas de jeter quelques cailloux. Les cocktails molotov et les boules de pétanques sont ces jours-ci leurs projectiles de prédilection en Corse. Et la responsabilité des parents ainsi que des élus nationalistes (à commencer par Jean Guy Talamoni) est également à mettre en cause.
Les forces d'occupation israéliennes ont blessé très grièvement au crane un activiste Américain qui filmait une manifestation pacifique contre l'annexation d'une partie d'un village de Cisjordanie par le mur de séparation. Ce jeune homme est toujours dans le coma.

http://www.democracynow.org/2009/3/16/us_consul_general_says_awaiting_israeli

http://www.youtube.com/watch?v=Ov3Qs8CjPRw

Le mode opératoire? Le même! Un tir tendu de bombe lacrymogène!
Je suis très intéressée par la psychologie de MAM : "C'est interdit, donc ça ne peut pas arriver."

Si ce qui est interdit n'arrive jamais, alors, dans son esprit, à quoi peut bien servir la police ? Et à quoi peut bien servir une ministre de l'intérieur ?

Il semblerait évident qu'elle doive rendre les clés de son ministère tout de suite si tout ce qui est interdit n'arrive jamais.

Et si elle sous-entend que si c'est interdit, ça ne peut pas arriver dans la police, c'est dommage qu'elle ne comprenne pas que la police ne peut tirer de la légitimité que du fait qu'elle-même respecte la loi et punisse ses propres brebis galeuses.

C'est ainsi que doit fonctionner une société démocratique.

Si certains ont toujours tort, alors il leur apparaîtra que leur seul recours possible sera la violence. C'est sur ce genre de dynamique perverse que se développent les émeutes et ce type de violence.
La bonne conduite de la Police Française la nuit dernière (06/04/2009 - 01:30) Paris 14 ème,

Brillant, non (ils ont eu de la chance de ne pas tuer quelqu'un en reculant à un endroit où personne ne peut s'attendre à un tel délire, mais de toute façon lémédia se seraient tus, les petits cons qui vont "trop vite" tout le monde s'en fout, non ?)

http://www.dailymotion.com/swf/x8w74f

http://www.dailymotion.com/swf/x8w7c1

http://www.dailymotion.com/swf/x8w7f2

http://www.dailymotion.com/swf/x8w7hj

***
Yvan Colona avait décidé de ne plus comparaître à ses procès sous prétexte que la justice lui refuse une "reconstitution". Rien que l'idée d'une reconstitution est pourtant saugrenue... comment voulez-vous reconstituer quoi que ce soit avec des témoins qui la refuse et un accusé qui ne reconnaît pas les faits qui lui sont imputés ? En plus, il avait même refusé la première.

Et la cours d'assise de Paris s'est même déplacé jusqu'à Ajaccio pour lui. Quand à toutes les insultes et agression verbales qu'il commet depuis le début de son procès, n'en parlons même pas.

On ne doit contester une décision judiciaire que par voie légale. Je ne puis m'empêcher d'avoir un léger rictus d'agacement face à ceux qui motivent ce genre de manifestations. En l'occurence, davantage des idéaux nationalistes, plutôt que de justice.
Je suis également écœuré de voir un môme de 14 ans et des lycéens participait à ça. 14 ans ! Qui oserait prétendre que ceci relève de son seul et unique libre-arbitre ?

Deux membres des forces de l'ordre ont été grièvement blessés
En marge du cortège, un adolescent, Xavier Orsini, a été blessé au visage, la mâchoire fracturée en plusieurs endroits. Le jeune homme a été plongé dans un coma artificiel pendant trois jours.
Bien évidemment, ça ne justifie pas de tabasser des policiers ou des collégiens. D'autant plus que les débordements policiers entraînent les débordements civils et inversement.

C'est très inquiétant cette manie de s'en remettre à la rue ou à la police pour ce qui est de la justice. On a pourtant des instances juridiques en France, et même si on a aucune foi en elles (ce qui est ridicule), reste la cour européenne.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.