32
Commentaires

France 2 : une syndicaliste de Doux privée de Hollande

L’Elysée choisit-il les Français qui doivent interroger le président dans l’émission Dialogues citoyens avec François Hollande diffusée en direct jeudi prochain sur France 2 ? On peut se poser la question après l’éviction de la syndicaliste Force ouvrière du volailler Doux Nadine Hourmant, "désinvitée" sans explication. Alors que le patron de l'information de France Télévisions Michel Field justifie ce choix en prétextant que le thème de la crise agricole n'a pas été retenu, Hourmant assure à @si qu'elle devait intervenir notamment sur la loi El Khomri.

Derniers commentaires

Une fausse manoeuvre de Dailymotion? L'accord arrivé à échéance? Vivendi (Bolloré) qui porte un coup à @si après avoir attendu un petit temps de latence pour faire discret?
Ah! Une publicité Ariel au début de la deuxième vidéo! Comment c'est possible ? Daniel, arrêtez ça tout de suite! Rassurez-moi, vous êtes bien toujours publiphobe?
L'agriculteur qui était invité fait de l'élevage industriel; vu hier sur je ne sais plus quelle chaîne, dans un immense hangar, chez lui, porcelets séparés de leur mère, craintifs, sur un sol en ciment et se tenant craintivement groupés le plus loin possible de l'agriculteur qui venait leur faire guili-guili devant la caméra. Craintifs alors que le cochon est sociable; relire Kundera, le passage sur Méphisto dans L'Insoutenable légèreté de l'être. Cet agriculteur n'est plus un paysan, il a mis le doigt dans un engrenage qui lui est fatal.
Me remet en mémoire une vieille caricature de MonGénéral:
"Messieurs les journalistes, mes réponses sont prêtes. Vous pouvez poser vos questions.".
"s'était faite remarquer "
oh!
Bof! De toutes façons personne n'écoute plus Hollande ;-)
Penser que Pujadas va rester le grand ordonnateur des émissions politiques de la 2 pendant la période électorale, ça me donne le bourdon ... quand on connait sa partialité sans vergogne dans les conflits sociaux
et tout ça sous la responsabilité de Michel Field et de la directrice de l'information de France 2 Nathalie Saint Cricq, madame "il ne faut pas faire de l'angélisme"

Quelle équipe !
Je n'ai pas bien retenu les noms des organisateurs de l' émission . Pujadas? Salamé?Trierweiler?
Un petit mot avant d'aller rejoindre la Nuit Debout sur la Place de la République/Kaiserplatz de Strasbourg.

Et d'abord qui va aller écouter Hollande ?
Vous ?
Pour ma part, Hollande, je n'écouterai rien de ce qu'il dira sauf par ricochet sur France Info/Inter et Pan American le lendemain et je hausserai les épaules avec un mot grossier pour remplacer les plumes et le goudrons que dans certaines régions on réserve à ceux qui ont trahis.
Éventuellement, un article rapportera un extrait vidéo s'il y a du grabuge mais apparemment à France Deux on prend toutes les mesures pour éviter les remous, on y va dur avec la syndicaliste de Doux.

mais qui va écouter François Hollande (à part ceux qui y sont obligés pour des raisons professionnelles), quel est le portrait robot de celui ou celle qui va perdre une soirée à entendre le souffle du néant ?

L'absence de cette syndicaliste rend encore plus illusoire la probabilité qu'une personne rencontrée le lendemain avoue qu'elle a vu cette émission qu'ils osent intituler "Dialogue citoyen avec François Hollande"... avec pour animer le dialogue citoyen Pujadas, Salamé et Rissouli. Bien sûr la forme a changé depuis... mais pour le fond...
La démocratie française se hisse au niveau des démocraties populaires, Caucescu serait bientôt un honnête homme parmi nous.
Jamais d'achat de volailles chez Doux, à bas les élevages industriels.
Merci pour l'info.

C'est quand même dingue, quand on y pense, que dans une rédaction où il doit y avoir un paquet de journalistes, on en vienne à considérer que pour poser des "vraies questions " (fournies à l'avance), il faut prendre 6 citoyens (triés sur le volet, pour leur potentiel médiatique avec indignation réelle mais raisonnable) et les faire parler en direct dans le poste mais en les brieffant 4 heures avant.

Je sais pas, moi, mais par exemple, Léa Salamé, qui va être sur le plateau, elle ne pourrait parler un moment avec cette dame, l'interroger, et puis... faire son boulot de journaliste ?
Je ne critique pas cette syndicaliste, qui est très sincère et très juste dans ses propos ( et même mesurée en dépit de la fatigue probable face à la situation professionnelle et du stress du plateau), mais ce qu'elle dit, finalement, est-ce qu'un seul journaliste peut prétendre l'ignorer ?

Proposition :

Il faudrait suggérer à la syndicaliste d'être à la même heure sur votre plateau.
Un imitateur pourrait jouer le rôle de Hollande, lui aussi aurait les questions à l'avance. Par contre, pour mettre un peu de sel, lui n'aurait pas le droit de mentir, et il y aurait un(e) journaliste qui ferait son boulot. journaliste et syndicaliste debout, "Hollande" assis, voire couché, avec un figurant " Finance" qui l'écrase.
Ça pourrait être fait avec télé nuit Debout.

( non, ne me remerciez pas, ça ne me coûte rien de suggérer de faire en 2 jour des trucs qui demandent 1 semaine de boulot à temps plein jour et nuit ;-)
Histoire de faire un peu de fact checking :
Quand la délégué syndicale demande ses revenus à Nathalie Kosciusko-Morizet, celle-ci lui répond 100000€ l'année.

On est loin du compte, voilà en fait ce qu'il en est !

100 000 € 'est ce qu'elle a gagné en une petite matinée, faîtes le calcul, elle tourne à 300000€ par jour, week-end et jours fériés compris.
Moi je dis que ça laisse quand même un sale goût dans la bouche, surtout quand on entend Pujadas souligner que Mme Kosciusko-Morizet à répondu...
...et l'affaire Saal ? Une grève de l'impôt , çà vous dit ? Vider nos comptes en banque çà leur dirait ?
Boycott.
Pas de problème, pour un représentant à la fois de la nuit debout et à la fois un patron de PME, France 2 a déjà casté la perle rare.
A 8:10, ce patron de PME , un habitué de la nui2bou, devrait ravir tout le monde: ce qu'il veut c'est des lois qui permettent non pas de licencier mais de passer tout le monde à temps partiel quand il y a des "moments difficiles". Coooool, la nui2bou!

Sinon y a aussi un hipster barbu en Ray Ban qui présente bien à 7:35.
les gouvernants se suivent et ... se ressemblent. ça me rappelle une affaire sous le règne sarko Premier.
Michel Field s'est égaré dans sa jeunesse, notamment au moment de mai 68, période de chienlit qui a débouché sur une faillite du système éducatif érigeant la permissivité en dogme et passons sur le retard que ce mouvement a causé à notre économie florissante grâce à une politique agricole et industrielle ambitieuse.
Il est donc réconfortant de constater qu'il est revenu à de meilleures dispositions, ce dont nous ne doutions pas compte tenu de son parcours personnel depuis une vingtaine d'années.

Son passage au sein d'un groupe comme Tf1 et d'une rédaction réputée pour son indépendance, celle de LCI, devrait ramener tous ses fonctionnaires du service public bien installés dans leurs pantoufles, accrochés à leurs privilèges et habitudes comme des moules à des bouchots à davantage de raison.

Une des premières mesures de Mr Field fut de mettre à la tête d'une émission culturelle de France 5, Claire Chazal, grande professionnelle et femme promptement cultivée qui nous enchante chaque soir avant l'excellent repas servi par Mme Lapix et Mr Cohen autres grands journalistes à qui l'on pourrait confier le 20 heures même si Mr Pujadas le porte très haut chaque soir.

Un peu d'humour ne fait pas de mal et il est bien triste de constater que les employés de France télévisions en ont beaucoup moins que les talentueux Laurent Ruquier ou Patrick Sébastien, dont on peut se réjouir de la reconduction de leurs émissions, émissions dans lesquelles ils savent s'effacer au profit d'artistes de premier plan comme Mathilde Seigner ou Zaz.
Michel Field ? C'est pas le type qui faisait l'andouille sur le plateau de "Ciel mon mardi" avec Dechavanne ?
Michel Field ? rien d'étonnant avec ce personnage....
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.