141
Commentaires

Exclusif : Standard and Poor's dégrade le monde

Francfort, 8 décembre. Le services de notation de Standard and Poor's ont décidé

Derniers commentaires

bon allez pour se détendre un peu (je ne sais pas si le capitaine l'a fait exprès de nous remettre du DSK sur le forum mais ça chauffe en ce moment !)
bon je disais, pour sourire un peu, voilà NKM qui se fait moucher par Marie France Garraud, et ça ça fait vraiment du bien :
http://www.dailymotion.com/video/xmsce7_merkel-a-l-elysee-3_news?start=1301#from=embed

Quand Marie-La-France fait la leçon à une ministre
Selon Jean-François Couvrat, si Standard & Poor's dégrade la note des pays européens, ne subsisteraient que sept pays notés AAA :
trois états-nations et quatre paradis fiscaux.

« Ainsi, au moment où les agences de notation stigmatisent les déficits publics de la plupart des Etats, elles encensent ceux qui siphonnent leurs recettes fiscales.
Nicolas Sarkozy vous dirait que ces agences, qui n’avaient pas vu venir la crise des « sub-primes », ont également manqué la disparition des paradis fiscaux »

(J.F. Couvrat, blog DéCHIFFRAGES)
Une chose qui "m'apparaît", mais qui peut être issue de mon "imaginaire, c'est que les "commentateurs(ices) d'@si, agissent comme faisant partie d'une "secte", se répondant les un(e)s aux autres selon des "critères" par eux-mêmes définis...Je ne suis pas un assidu des commentaires, à savoir que je n'attend pas forcément de "retour", mais j'ai quand même l'impression "d'un clan", avec ses codes(il y a des "Godin", des "Launay," des "gavroche",etc, bref, des "identifiés", une sorte de famille, celà "a du bon", mais peut être aussi "exclusif")...
En gros, j'ai l'impression, peut être à tort, que le vase clos des médias, celui qu'@si est censé décrypter, est aussi celui des commentateurs...
Je ne sais pas, mais il me semble que le petit commentaire que j'ai laissé, petite saynette improvisée sur Sarkozy/merkel/agence de notation, avait quelque intérêt...peut-être suis-je à côté de la plaque (rassurez-vous, ce n'est pas une question existentielle pour moi) et que "l'habitude "de l'entre soi" vous fait ne pas prêter attention "à l'intrus"...mais quand je lis, les divers commentaires sur tel ou tel sujet (qui n'ont pas forcément à voir avec l'en tête de l'article), j'ai vraiment l'impression de personnes ne souhaitant dialoguer qu'entre personnes "de connaissance"...
Voilà...Il ne s'agit pas d'un coup de gueule, ni d'un appel au secours, mais de ma vision (de par le fait extérieure) de commentaires d'un média censé décrypter d'autres médias, les commentaires en faisant partie, et livrant son propre ressenti en toute "objectivité" (puisque de moi-même) et "n'attendant" des "autres" qu'un seul regard, des réponses me permettant de m'enrichir par l'échange...
Bon alors, les Poor's and Moody's, c'est quoi ma note?


Place à l'humain, place au(x) peuple(s) !
Pff, mal placé. Va vraiment falloir que je fasse quelque chose pour ça.
J'ignorais que Daniel Schneidermann était potentiellement un "Yes Man" ou bien vient-il d'être coopté et cette chroniqueest-elle un banc d'essai ??!!
moi suis d'accord avec Laurent sur le caractère ambigu de la chronique.
J'avais bien compris que c'était trop gros, mais je pensais que c'était une parodie qui avait réellement circulé dans les bureaux des agences de notation et qui était sorti par erreur. Un peu comme les tweets de Luc Besson. Je sais pas c'était possible non? bref à la limite il aurait fallu enlever le texte en italique, comme ça on était sûr que c'était de la parodie.
Enfin bon, ça va aller je m'en suis remise !
Et bien quelle bonne blague !
Presque aussi bonne que celle du rapprochement entre @si et Médiapart ;)
"Un risque par exemple que des extraits de l'interview impossible soient repris comme étant des faits".
Tiens, puisqu'on en parle, il s'en est vendu combien d'exemplaires de ce chef-d'oeuvre de journalisme-réalité?

Mal placé (réponse à Laurent Vigouroux ci-dessus)
Eh ben moi zaussi je me suis fait prendre et c'est le forum qui m'a ouvert les zyeux.
Et pourtant je suis un adepte du "douter de tout"...Bien fait, ça m'apprendra

Ce qui montre bien qu'on vit dans un monde tellement fou, qu'on est tellement conditionné qu'on est plus étonné de rien.

Et le fait que cette chronique est un "faux", c'est tout le sel, cela lui donne tout son effet dramatique.
Bonjour à tous

Et bien c'est mon tout premier post, alors que je suis abonné de la toute première heure. J'allais presque dire abonné avant même l'existence du site! Les signataires de la pétition suite à l'arrêt de l'émission sur France 5 et les lecteurs du blog de transition me comprendront je pense ;-)

Pour la première fois, je ressens aujourd'hui une gêne assez forte à lecture du billet et du livre "L'interview impossible" de Daniel (oui j'écris Daniel, pas Daniel Schneidermann, c'est étrange ce sentiment de familiarité alors que je ne l'ai jamais rencontré!).

Ce second degré, nouveau dans sa prose, me semble hors sujet et de nature à brouiller fortement le discours du site.
Le talent de Daniel (réel) et la pertinence intrinsèque du billet et du livre ne sont pas en cause. Je trouve d'ailleurs le livre particulièrement troublant de réalisme et même gênant tant il nous fait "subir" la capacité de Nicolas Sarkozy à se mettre dans la poche ses interlocuteurs.

Non, ce qui me gêne c'est l’ambiguïté de l'exercice et la maladresse de la présentation. Ma première attente vis-à-vis de ASI, c'est d'avoir des informations impartiales, fiables, vérifiées et sans ambiguïté. Je trouve d'ailleurs que Daniel parvient toujours très bien à éclaircir le discours de ces invités.

Mais là, quelle ambiguïté!
Que vient faire ce billet totalement second degré coincé entre "Peu de kalachnikovs en France (Le Parisien)" et "Bolloré rachète Jeanmarcmorandini.com"???

Pourquoi ne pas avoir clairement indiqué que "L'interview Impossible" était une fiction?

Si j'ai trouvé ridicule il y a quelques années la mention "Réalisé avec trucage" dans l'émission de Karl Zero qui mélangeait info et séquences humoristiques très clairement bricolées, je reste perplexe devant ce mélange des genres dans ASI.

Il faudrait je pense au minimum mettre une ligne jaune (Reviens Guy!!!!) claire entre parodie et information.

Et vous, chers compatriotes asinautes, qu'en pensez-vous?

A bientôt

Laurent
je viens de dégrader mon boucher qui est un fénéant de droite qui de surcroit tente de m'entuber quand il me fait passer de la viande hachée de boeuf pour un tartare haut de gamme
demain je reviendrai vers vous pour encore dégrader ce qui prétendent avoir un grade!!!!
Un seul mot d'ordre " Qu'ils s'en aillent tous". Encore faut-il faire ce qu'il faut et ce n'est pas gagné, les peuples sont étrangement passifs. Si par hasard, un asinaute a eu la malchance de tomber sur la chronique de Morin sur France Inter chez Giordano, que pense-t-il de la haine affichée pour JL Mélenchon, un mot d'ordre venant de la direction ou simplement la connerie, ou les deux, je me questionne. J'attendrai voir si Acrimed s'y intéresse.
Les agences de notation abaissent le monde. Marrez-vous Daniel, et pendant ce temps là, les gouvernants des pays riches en voie de paupérisation abaissent leurs frocs.


merdre une fôt dans le titre.
en attendant cette fin inéluctable, ce matin Thomas Piketty et Phillipe Askenazy (économiste attéré) disaient chez P Cohen-en résumé- qu'il fallait passer de la dette nationale à une dette européenne et que la BCE devait intervenir comme la FED,etc. Sauf erreur de ma part c'est ce que dit à peu prés Mélenchon. Alors questions aux spécialistes des critiques médias :
1) Patrick Cohen aurait il du souligner cette convergence ? il ne s'est pas gêné pour dire dans l'itw que les agences disaient la même chose que ces deux économistes quant au risque de récession à force d'utiliser "la rigueur". Cohen laisse cette possible analyse à la sagacité des auditeurs au milieu de ce brouhaha ?
2) Pourquoi certains journalistes crient au populisme quand Mélecnhon fait ces propositions et écoutent sérieusement ces économistes ? est ce une question de forme (le bruit et la fureur) ?
3) est ce un jeu plu subtile ? au milieu de l'entretien , Askenazy " La france ne risque pas trop, le directeur de l'agence fitch est un copain de Sarkozy " !!

(Je ne suis pas adhérent au FG et rien d'ailleurs)
Pour paraphraser le démocrate soviétique Joseph Vissarionovitch Djougachvili, dit Staline :

"les agences de notation, combien de divisions ?"
Et pendant ce temps-là chez,Leclerc,Carrouf,Inter,Géant et les autres, les rayons regorgent de bouffe,de fringues et de jouets chinois devant lesquels ceux"d'en bas" comme disait l'autre( et qui sont encore plus bas aujourd'hui )défilent en poussant un chariot presque vide. Et le flot de musique tonitrante s'interrompt parfois pour des annonces alléchantes.Seulement,il faudrait la carte ,sésame de toutes les folies. Impossible. Déjà endettés.
Et pendant ce temps-là quelques beaux esprits aux salaires confortables experts distingués viennent chez calvi et les autres nous expliquer que nous avons vécu au-dessus de nos moyens...
Et pendant ce temps-là,L'omniprésent glorifie le travail,sauf que le travail il n'y en a plus.Il parle aussi d'économies colossales,avant de grimper dans son avion,direction Marseille où il déblatèrera sur la sécurité,continuant sa campagne aux frais du contribuable
Nous vivons une époque moderne et Standard and Poor's nous enfonce un peu plus dans la boue. Enfin,je dis la boue......
Ce qui est bien avec ces agences, c'est qu'elles se coulent elles-mêmes, parce que le jour où tout le monde est déclassé, à quoi sert une agence de hiérarchisation... le market n'en aura plus que faire.


http://anthropia.blogg.org
Je viens d'entendre que Paris et la région IDF sont dans collimateur également !
Pour l'instant Neuilly sur Seine est épargné, on se demande bien pourquoi.
Je surveille comme le lait sur le feu l'épicier marocain en bas de chez moi, je tiens à ce que cet aimable voisin continue à remplir son magasin.
Cher Daniel,

J'écrivais un billet de ce type dès le août (Les agences de notation dégradent la note de l'ensemble de l'économie mondiale !) sur mon blog de Mediapart. Sans rancune...

http://blogs.mediapart.fr/blog/thierry-ternisien/050811/les-agences-de-notation-degradent-la-note-de-lensemble-de-leconom
A l'attention de ceux et celles qui auraient pris le contenu de ce neuf-quinze au sérieux :
La véritable info concernant Standard & Poor's est celle-ci.

Et à titre personnel, je déclare renoncer dorénavant à tout commentaire au second degré, afin que personne ne soit perturbé.
Trouvé sur le net...

"Petite forme aujourd hui je passe du triple A au Aa-"

"J'ai demandé à mon banquier d'effacer ma dette, il m'a repondu va te faire voir chez les grecs"

"J'ai fait un cauchemard la nuit dernière.. j'avais 67 ans et je bossais dans une banque !"

"Crèation d'une taxe sur les sodas: Ni coca Nicolas...."

"On a demandé au Dalaï-Lama: "Qu'est-ce qui vous surprend le plus dans l'humanité?"
Il a répondu: "Les hommes ... Parce qu'ils perdent la santé pour accumuler de l'argent, ensuite ils perdent de l'argent pour retrouver la santé. Et à penser anxieusement au futur, ils en oublient le présent de telle sorte qu'ils finissent par ne vivre ni le présent, ni le futur.
Ils vivent comme s'ils n'allaient jamais mourir... et meurent comme s'ils n'avaient jamais vêcu
"

"Imaginez un diamand grand comme 5 fois la Terre à 4000 annèes lumiere" ça rembourserait toutes les dettes !!

SEMIR
"Les commerces de détail sont également concernés, à l'exception ...... ....du secteur phrarmaceutique des neuroleptiques, considérés comme ayant des perspectives de croissance exceptionnellement favorable"

je suppose que l'équipe de joyeux drilles qui composent cette nef de oufs que constitue l'agence de notation S&P, compte sur le fait que pour sortir de leur délirium de plus en plus gros, les quelques milliards d'individus n'auront pas d'autre choix que d'accepter leur camisole psychique....

....en fait, il s'avère qu'il est plus que temps de leur faire prendre leurs cachetons avec une bonne camomille et de les enfermer de toute urgence à l'asile dans lequel ils pourront poursuivre leur délire mégalo de notation du monde.....
Etant donné l'ajout en italique qui apparait quand on lit l'article dans les Vite dit" (mais pas quand on le lit dans les matinautes), je dois dire que j'ai pas compris. C'est une blague en fait ?
Bonjour
Vous semblez dire Daniel que la chute est inéluctable… moi j'attends le 102 ème sommet Merkozy pour nous remettre tout ça d'aplomb !!
Le ton et la chute de l'article ne font ils pas penser à un pastiche. Avez vous vérifié l'origine
ce qui me semble étrange c'est qu'ils avouent ne pas avoir de solutions et qu'auparavant ils se sont trompés pour ces solutions
Comment les libéraux, les vrais (car chez eux aussi, il y a les vrais de vrais et les faux), les disciples d'Adam Smith peuvent laisser se perpétuer cette aberration que sont ces moodytes agences de notations ?
Eh quoi, les marchés ne sont-ils pas censés s'autoréguler grâce à la fameuse "main invisible" ?
A la place de cette "main invisible", les grosses paluches de ces prétendues agences viennent fausser la douce harmonie des lois de l'offre et de la demande qui après quelques légers ajustements s'équilibrent miraculeusement.

Vraiment, que font nos libéraux ?
Les risques de récession mettent en cause la confiance que l'on peut avoir dans nos économies. Il n'y a guère que les défenseurs des vieilles idéologies libérales pour refuser de recevoir le message. Qu'ils s'en aillent ! et rendez nous Godin !
C'est pas en cabane qu'ils vont finir, mais au cabanon. Néanmoins, je vous répète ce que je vous disais il y a deux jours : "La messe est dite". Je vous engage à consulter d'urgence un livre de recettes sur le salsifis, le topinambour et le rutabaga... Perso, je ressors mon stock de faux tickets de rationnement gardé précieusement par mon grand-père prévoyant du temps où il imaginait que les Russes allaient arriver jusqu'à Brest.
En ce moment "Critère et Pauvre" semble plus influente que "Morose".
En attendant de les supprimer, on devrait au moins obliger ces agences à changer leurs noms déprimants à la con.
il faudra donc mettre Standard and Pauvres sous surveillance négative because son action risque de dégrader l'économie mondiale, non ?
j'ai tout bon ?
cela dit, j'ai le sentiment que le monde est dans un véritable de dégradation. Va falloir mettre sous surveillance les racailles et les vandales qui brûlent des écoles et des hôpitaux. Et toute sorte d'édifices dits publics. Gérés par des fonctionnaires gauchistes. Et fainéants, cela va de soi.

Quand des jeunes français,grecs ou anglais mettent le feu à leurs villes, ils ne font que mettre en image ce que font les spéculateurs. Ils ont raison.
Je me suis bien marré ce matin, fait du bien.
Ouf sauvé, les neuro... sont hors de cause;-)
gamma
A première lecture, j'ai cru que Super and Rich dégradait Le Monde ! Et je me disais : DS nous fait une rechute de plenelophobie compliquée de colombanite !

En tout cas, beau canular.

Enfin, sinistre...
Bon.
Du coup, ce matin, j'ai décidé de me mettre moi-même en auto-surveillance intensive...
Je fais la queue à La Poste. La Poste vient de dépenser beaucoup d’argent pour revoir son Front Office. Les bureaux sont dorénavant à droite au lieu d’être au fond. Ça change tout. Il a sans doute fallu faire venir des menuisiers, un maçon, un architecte d’intérieur. Il y a de la place pour les professionnels. Un comptoir leur est réservé. Une publicité nous indique que, pour qu’un courrier arrive le lendemain, il faut payer le juste prix. Je suis bien d’accord. Autrefois, c’était à peu près normal. Aujourd’hui, il faut payer le juste prix. Les temps changent.

Je pense à tout cela en la regardant.

Elle est jolie de dos et de profil. Je ne la vois pas de face. Elle est habillée très sommairement. A la manière de ces Africaines qui ont deux panoplies. La robe du soir élégante et la tenue de la ménagère pour l’amener jusqu’ici. Elle est en pantoufles.

On fait la queue. C’est dire si l’on est ensemble.

Elle avance enfin jusqu’au nouveau comptoir surmonté d’un écran plat tout à fait formidable qui nous vante des pays lointains avec des plages et du sable chaud, des cocotiers et pas un sauvage alentour. Un aquarium à l’envers du décor. Elle vient peut-être de là-bas. Il faut noter qu’elle ne jette même pas un coup d’œil vers la télévision, c’est sans doute trop cher. Personne ne regarde vraiment. Personne n’écoute non plus. Pourtant, il y a le son. Enfin je crois. Je suis de plus en plus sourd au monde. Robinson en quelque sorte.

Etre ici, c’est s’absenter.

Elle n’a décidément pas de chance : elle tombe sur le plus mauvais employé de la Poste. Un type gras et voûté et tout à fait gentil. Un type en 33 tours de Patrick Juvet je crois. Très très lent. Ils s’accordent dans un tempo décalé. Lui tango elle je ne sais pas. Mais on peut compter les rondes.

Et là, voilà : au beau milieu de la crise européenne. Au moment même où l’on va nous dégrader parce que l’on vit au-dessus de nos moyens, parce qu’on l’est aussi beaucoup, moyen. A l’épicentre de nos trouilles radiophoniques (mais j’imagine que la télé dit de même bien que je ne la regarde jamais), là, aujourd’hui, alors que c’est la fin du monde et que l’on va en mourir. (Notez bien que l’important n’est plus du tout le nombre de chômeurs et l’absence de travail. Ce qui compte, c’est le triple A. Fou, non ??).

Donc là. Elle demande à retirer de l’argent de son compte.

C’est un geste assez simple.

Elle demande 6 Euros.

6 Euros.


Cette chronique est extraite du blog de Grosse Fatigue.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.