132
Commentaires

Evacuation à Notre-Dame-des-Landes : silence des médias

Jusqu'au bout, ils seront restés dans le trou noir de l'info, ou presque. Depuis dix jours se déroule dans une presque indifférence des médias un affrontement entre opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes et forces de l'ordre.

Derniers commentaires

Si j'avais vu ça plus tôt, je me serais épargné une rédaction:
Autant que je sache, la décision de construire cet aéroport a été prise dans le respect des règles démocratiques et légales. Personne, jusqu'à présent, n'a réussi à faire capoter le projet en Justice. Les élus s'y disant opposés mais censés avoir participé aux délibérations le concernant devaient être à la pêche pendant que celles-ci se tenaient. Je ne dirai pour autant que la décision est bonne ou mauvaise, je ne connais pas suffisamment le fond du dossier. Je veux seulement dire que les conditions pour qu'elle soit la plus mauvaise possible à l'exclusion de toutes les autres sont probablement remplies.
Et on voit surgir de partout et de nulle part de "fins connaisseurs" du dossier qui nous expliquent ce qu'il fallait faire ou pas. Que ne sont-ils manifestés plus tôt ?
on dirait que s'ouvre un brèche ...
Un article long et documenté chez Pierre Deruelle.
Notre-Dame-des-Landes : un énarque proche de François Hollande s’insurge

http://www.bastamag.net/article2751.html
En juin, ASI avait passé une semaine à NDDL. J'imagine que vous envisagez d'y retourner très rapidement, pendant ces évènements pour nous informer au plus près. Et pourquoi pas une émission vendredi sur ce silence des médias....
Quelles incidences sur les présidentielles ?
Aujourd’hui, jeudi 25 octobre, des représentants de Greenpeace France, Attac
France, Agir pour l’Environnement, Réseau Action Climat France, Les Amis de
la Terre, Confédération paysanne, Générations Futures, Solidaires, Paysages
de France, Droit au Logement, Fédération Nationale des Associations
d’Usagers des Transports se sont réunis pour s’exprimer, ensemble, sur la
situation actuelle à Notre Dame des Landes.

***

La brutalité employée par la force publique en vue d'expulser, à la veille
de la trêve hivernale, les opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame des
Landes nous amène à protester officiellement, collectivement et
vigoureusement.

Alors que nous estimons que le dialogue et la concertation sont une
nécessité pour dépasser les crises écologiques, sociales et économiques, le
déploiement de force auquel nous assistons actuellement à Notre-Dame des
Landes ne fait que renforcer notre détermination à contester ce projet
d'infrastructure inutile, coûteux et clairement contradictoire avec nos
objectifs en matière de lutte contre le dérèglement climatique.

Sur la forme comme sur le fond, ce projet d'aéroport est contestable. Au
scandale écologique de ce projet, le premier ministre semble vouloir ajouter
un scandale démocratique et social. Il va de soi que cette façon de faire ne
peut que créer de la défiance. Cinq ans durant, nous avons subi une
politique reposant sur une duplicité quasi institutionnalisée. Nous ne
saurions accepter plus longtemps une écologie des mots qui, à l'aide de
discours enjoués, permet de justifier des actes profondément scandaleux.

Nous appelons solennellement et avec la plus grande fermeté le gouvernement
à cesser les expulsions des opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame des
Landes.

Nous appelons le premier ministre à remettre en cause ce projet d'aéroport
qui aura une incidence significative sur le budget de l'Etat, un impact
irréversible sur plus de 2000 hectares de zone humide et terre agricole et
sur nos émissions de gaz à effet de serre.

A l'heure des crises alimentaire, climatique et énergétique, à l'heure de
l'effondrement des écosystèmes, nous ne cautionnerons pas un double-discours
qui tend à devenir une seconde nature des responsables politiques.

Par cette déclaration solennelle, nous tenons à exprimer notre solidarité et
à apporter tout notre soutien à celles et ceux qui luttent pour un monde
vivable. Nous appelons l'ensemble des citoyennes et citoyens à participer à
des mobilisations locales et ainsi répondre démocratiquement à une violence
qui, pour être institutionnelle, n'en est pas moins illégitime.

A lire : NDDL : Lettre ouverte à Jean-Marc Ayrault


Plus d’information sur le site d’Attac :
http://www.france.attac.org/dossiers/notre-dame-des-landes-vinci-degage

Attac France,
26 octobre 2012
j'utilise le site flightradar24 pour repérer les avions qui m'intéresse pour mon taf. à Londres ils ont pas moins de six aéroports, mais la plupart

des avions sont agglutinés sur Heathrow et à paris c'est plutôt Roissy qu'Orly qui remportent les préférence des compagnies aériennes.

y a peut-être quelque chose qui m'échappe, mais je les vois pas se partager le trafic avec NDDL, alors qu'ils ne le font pas avec Orly.

mais c'est vraiment flagrant sur Londres: Heathrow nettement N° one, Stansted en deux et les autres quasi déserts.

y a sûrement une explication...
Accessoirement, j'ai écrit à mon député, Pierre-Alain Muet, il y a une semaine pour l'interpeller sur ce sujet. Il est resté fidèle à son nom jusqu'à maintenant...

Texte du mail

Cher Pierre-Alain Muet,

électeur du 1er arrondissement de Lyon, j'ai voté pour François Hollande au second tour de l'élection présidentielle, puis pour vous au second tour des législatives. Pas par conviction socialiste, je dois vous l'avouer, mes rapports passés avec le parti socialiste des Bouche du Rhône m'ayant montré ce que la politique peut sans doute avoir de pire.

Je ne m'attendais cependant pas à cela. Pas à ce point. Nous avons voté socialiste, et finalement, qu'avons nous au gouvernement? La suite du sarkozysme, la réalisation des projets qui n'avaient pu aboutir lors du précédent mandat (je pense aux "réformes" des universités et de la recherche), et une politique sécuritaire pitoyable mise en place par un ministre qui aurait eu toute sa place dans le gouvernement précédent.

J'ai encore envie d'espérer que le Parlement puisse servir de contre-pouvoir à ce Gouvernement. Et j'ai également envie de croire que vous n'êtes pas comme ces élus socialistes marseillais que j'ai pu côtoyer, que le clientélisme n'est pas votre mode de fonctionnement, ni votre circonscription l'alpha et l'omega de votre action politique. En tant que député, je me plais à penser que vous considérez que votre rôle est (aussi) national.

C'est pour cette raison que je vous écris aujourd'hui au sujet de la politique lamentable conduite autour du projet d'aéroport à Notre Dame des Landes. Inutile, dangereux, produit d'une idéologie qui appartient à ce que le siècle précédent avait de pire, il est imposé de force par un Premier Ministre qui se sert de sa position pour faire aboutir des intérêts locaux au détriment de la collectivité. Je vous recommande par exemple l'article suivant:
http://blogs.mediapart.fr/blog/maxime-combes/241012/ayraultport-de-notre-dame-des-landes-scorie-dun-imaginaire-du-siecle-

Ces pratiques sont celles d'un Etat autoritaire inféodé à des intérêts privés, dont on peut légitimement s'interroger sur la nature des relations qu'ils entretiennent avec le pouvoir en place.

Il est fondamental que le Parlement, puisque le Gouvernement en est incapable, se saisisse des enjeux d'avenir pour le pays. Il me semble que ça commence à Notre Dame des Landes. Cédez, et vous céderez sur tout, et surtout sur l'essentiel. Résistez, et le Parlement commencera peut-être à regagner un peu de respect dans le pays.

Bien cordialement,
Courte allusion à NDDL par Mélenchon en ce moment sur F.Inter ... mais on est déjà passé à une autre question ;o((...
Il n'y a pas qu'en France qu'on a des problèmes avec les aéroports.

Prévue à l'origine en 2010 l'ouverture du "nouvel" aéroport Berlin-Brandenbourg a du être repoussée plusieurs fois - on en est maintenant
en mars 2013.
Ce sont des difficultés techniques non prévues ou mal calculées par les concepteurs qui sont à l'origine de ce
retard et d'un fort accroissement des coûts.

Ici aussi, c'est le gouvernement socialiste du Land Berlin qui voulait à tout prix ce nouvel aéroport.
En tous cas un gros échec pour l'ingénierie allemande.

Voir ICI
"Mais depuis, TF1 n'est pas retourné sur les lieux, aucun autre reportage sur le sujet."

...pour l'inauguration de l'aéroport dans le halll ultramoderne en forme de et baptisé "Le Sabot" (la mémoire du lieu c'est sacré, Coco).
J'ai rencontré hier soir par hasard un mec de Nantes. On a évoqué le silence médiatique sur NDDL, et que, depuis peu, on en parlait dans les médias dominants. J'ai émis l'hypothèse que c'était parce qu'ils pensaient que le travail (des flics) était fini et que ça ne pouvait plus les gêner, il s'est marré et il m'a dit en rigolant "C'est loin d'être fini".

De fait, sur ZAD, ils invitent à une réoccupation le 17 novembre. Réoccupation prévue de longue date "4 semaines après l'expulsion" car ils savaient depuis longtemps qu'elle aurait lieu. Apparemment, ils préparent ça très sérieusement, et internationalement. Leur action dépasse de loin le "petit" pré carré (de 1600 hectares, quand même, hein!), et pourrait bien rallier tous les adversaires de "Grands Projets Inutiles". Et pas seulement eux.

Bon, rêvons pas trop, attendons la suite.
Il existe plein de sources sur le web. Sur les expulsions avec des vidéos aux images loin des grands médias.
RennesTV.fr a fait deux bons reportages.
GROIX a réalisé une vidéo parfaite vue de l'intérieur au lieu symbolique "Le Sabot" : http://www.youtube.com/watch?v=w0MN2nb9ofc
Lire aussi la "Drôle de guerre de Notre Dame Des Landes" : http://www.citizen-nantes.com/article-la-drole-de-guerre-de-notre-dame-des-landes-111536133.html
Et puis ce hashtag #NDDL
Ils sont les médias.
@ymonteil
http://www.marianne.net/Le-crepuscule-des-paysans_a223607.html?com#com_1434293

Non ce n’est pas un troll. Ce qui se joue à NDDL appartient à la logique de désertification et de déstructuration du monde rural que pointe Jean-Pierre Le Goff.

Contrairement à l’habitude sur les forums de Marianne (et maintenant du Club de MdP), les commentaires ne se bornent pas à l’étripage d’egos. Je vous conseille tout particulièrement le 8, celui de Franz. C'est du solide.
Il faudrait aussi parler de la matinée surréaliste à Radio France mercredi dernier (24 octobre): sur France Culture, envahissement des studios avec interruption d'antenne et message de revendication des "résistants" et au même moment France Inter accueille Jean Marc Ayrault, pour 40 ou 50 minutes d'antenne sans qu'il soit fait mention du problème Notre Dame des Landes. Ayant du mal à croire que personne n'ait prévenu quelqu'un à France Inter, j'ai tendance à penser qu'il y a eu autocensure pour interroger le premier ministre sur le sujet.
Merci à ASI de parler de la lutte de NDL. A savoir qu hier, les forces de l ordre ont egalement evacué le Lieu Unique occupé par des familles sans logis et des SDF soutenus par le collectif un toit pour tous et toutes. Nantes, ville d'Ayrault exemplaire de la France de demain...
Je vois une autre raison au silence des médias : la défense d’un vague coin de terre resté à l’écart de la civilisation n’est pas un sujet vendeur. Et ça demande du temps et de la pédagogie pour faire savoir aux citoyens de notre pays que cette lutte ne concerne pas que les paysans du cru et leur bétail, mais qu’elle est emblématique d’une recherche d’un rapport au monde qui puisse le garder vivable. Extrait d’un livre à paraître un jour (un récit d’anticipation) :

« Les grandes villes sont dotées de périphériques concentriques. Cela parce qu’à chaque fois qu’un périphérique était saturé, on en avait tracé un second, puis un troisième et ainsi de suite. Jusqu’au septième ciel de la circulation parfaite, ricanèrent les exaspérants esprits chagrins. A chaque éventrement des paysages on chassa animaux sauvages, paysans guère plus civilisés et résidences principales de gens ayant cru sottement trouver calme et beauté dans les pissenlits, la luzerne et le trèfle porte-bonheur. Les pissenlits, maintenant, certains ex-résidents les mangent par la racine, morts de chagrin d’avoir perdu leur éden vert. Bon débarras, l’égoïsme du pas-dans-mon-jardin ne doit plus avoir cours, avaient dit les décideurs. Débarras facilité par ceci que ces derniers habitaient loin de ces endroits à massacrer. »

Observer aussi le peu de réactions des asinautes (est-ce pour la raison donnée plus haut ?). Les articles de Dupin n’ont généré qu’une moyenne de 40 commentaires…
[quote=Blog du Collectif contre l'aéroport]Des zadistes bien informés sur les procédures de désamiantage, remarquent que, depuis le début, les opérations de désamiantage ne respectent pas les conditions minimales d’hygiène et de sécurité. En effet, les maisons, étables et hangars à foin en cours de désamiantage ne sont pas bâchés et le type qui utilise le manitou n’est pas équipé des protections élémentaires requises.

L’inspection du travail s’est rendue rapidement sur place, constatant l’infraction commise par ces délinquants de la république.

Ça aussi, il aurait fallu le relayer, voire enquêter dessus. Des gens qui se préparent à un chantier d'un demi milliard et qui ne respectent pas les lois sécurisant leur personnel, c'est quand même le comble. Même si ça n'a rien d'étonnant pour ceux qui ne se font aucune illusion, d'autres ont encore besoin qu'on leur mette les points sur les i de Vinci. Parce qu'on est bien d'accord, hein, c'est Vinci qui dégage la zone. Ces bataillons de playmobils sont les mercenaires bénévoles de Vinci. Payés par nos impôts pour soi-disant nous protéger.
"Ou de cet élu pourtant calme qui avait été abondamment gazé en plein visage comme ça, pour rien, parce que... "
C'était à Anduze dans le Gard, et ce n'étaient pas des CRS, mais 1 commandant de gendarmerie.
CRS...
Voila un boulot des plus indignes et honteux.
Me reviennent en tête les images passées de la grande grève des infirmières, reçues à coups de canon à eau... Ou de cet élu pourtant calme qui avait té abondamment gazé en plein visage comme ça, pour rien, parce que...
Cette engeance mérite le mépris, ils seront en première ligne pour mater à coups de trique et de lacrymo toute tentative de prise du pouvoir quand le peuple en aura vraiment marre d'être méprisé et abusé.
les pigeons et les dindons semblent avoir eux bénéficié d'un écho médiatique immédiat.
Les médias ont vraiment le sens de l'information.....
c'est vrai que 500 CRS lachés contre des écolos ce n'est pas important, en effet ce n'est pas un simple fait divers...Tant que les gens ne casseront pas leur télé et ne cesseront pas de payer ces médias vendus on sortira pas de cette merde....
A mon avis, ce week-end, on va nous bassiner avec les grèves à Air France... les grands départs en vacances...
Et les contestataires, salopards de gauchisssses anti-gouvernementaux, se prendront des roustes en dehors des caméras...
Parce que Vinci, eh, zut, faut pas le déranger... quant à Ayrault, il est déjà un peu "bousculé" alors, le pauvre, on ne va pas se mettre à divulguer les "machinations" bizarres qui vont à l'encontre de tout ce qui devrait être prôné en période de crise...
(Encore) un article intéressant. Mais qui se contente de décrire une situation. Ne pourrait-on pas rechercher les causes de la dite situation?
C'est à mon sens une des limites actuelles des articles d'ASI (ceux d'Anne-Sophie exceptés).
Alors moi je ne comprends pas. ASI nous dit que lémédias y font rien qu'à être messants avec Jean-Marcounet, et là qu'ils pourraient se lâcher à donf sur le combat entre David Lesquatteurs et Goliath Ayraultport, ben i se retiennent de péter !

(On me dit dans l'oreillette que chut, lémédias doivent être messants avec JM mais zentils avec Vinci le vrai boss du casse (et des médias) ! Comprends pus rien, moi...)
1er acte de résistance contre la pseudo gauche au pouvoir...
( violente la résistance ?) à moins que, non le pouvoir socialiste n'est pas "méchant" ;-)
gamma
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.