34
Commentaires

En buggy ou en scooter, Match et Le Point adorent Medvedev

"Etes-vous un homme heureux ?" demande le journaliste au président russe, Dmitri Medvedev. Réponse de l'intéressé : "C'est un bonheur de travailler pour son pays". A la bonne heure, nous voilà rassurés. Ce grand moment de journalisme, on le doit à Paris-Match, qui a été reçu "en exclusivité" dans la "datcha" de Medvedev quelques jours avant que ce dernier décolle pour la France où il doit être reçu en grande pompe par Nicolas Sarkozy. Année de la Russie en France, 2010 doit marquer une nouvelle étape dans le rapprochement franco-russe débuté après la guerre en Géorgie il y a dix-huit mois.

Derniers commentaires

Si tu ne viens pas à Dimitri... Lagardère viendra Tatoï...
Une erreur grossière s'est glissée dans la première phrase de cette chronique, saurez-vous la démasquer ?

"Etes-vous un homme heureux ?" demande le journaliste au président russe, Dmitri Medvedev.
"la russie une démocratie"
hum hum FILLON toujours aussi comique....
...un tel déni de la réalité ça devient particulièrement inquiétant à la tête de notre gouvernement !!

et si pour l'année de la Russie un comité d'accueil leur proposait un petit film explicatif histoire de rafraichir les idées de nos deux soviets, le russe mais aussi le français qu'a pas l'air de bien suivre l'actu internationale :
http://www.amnesty.fr/index.php/amnesty/s_informer/actualites/2010_annee_croisee_france_russie
Très bon article, et un plaisir de lire ce court forum, avec notamment pow wow et Francès Pérance au somment de leur forme.
Match, vraiment, on durait un "publi-reportage"... vous savez, ces "pages" de complaisance payées par l'annonceur. On nous apprend que tel produit de beauté est absolument génial, nouveau et qu'il lisse la peau d'une façon toute nouvelle...

Eh bien, chez Paris-Match, on apprend que Medvedev est super sympa, qu'il adore shooter la nature russe très verte et très écolo et que la Russie, c'est super qu'elle soit l'amie de la France.
Tout ça... j'vous l'dis... ça sent l'gaz'prom ;o))).
Eh oui, le gaz russe n'a pas d'odeur... Même pas celle, pourtant puissante, des cadavres de Tchétchénie, ou des journalistes et opposants assassinés. Anna Politkovskaïa est doublement morte.

Mais la nature russe est tellement belle, et Poutine tellement sexy en chasseur de tigres de Sibérie...

Et Francès Pérance, comme d'habitude, a raison : qui se ressemble s'assemble... Car chez nous, contrairement à ce que croient encore quelques naïfs, la démocratie est bel et bien en danger. Chez nous, c'est liberté de consommer, on a oublié l'égalité et la fraternité.
Fillon pense (c'est un grand mot pour un si petit cerveau) que « la Russie est une démocratie » ? Encore faudrait-il qu'il connaisse le sens de ce mot.

Il doit croire que la France aussi est une démocratie, ce qui démontre combien il ignore de quoi il parle !

Quand à l'attirance Poutine-Sark (les petits surnoms qui pourraient passer pour affectueux c'est fini, celui-ci évoque le requin "shark", c'est mieux), les flics se sont reconnus !

***
Lémédias de lagardère sont devenus les pros de la communication présidentielle et n'hésitent pas brosser un "sympathique" portrait de Medvedev pour préparer sa visite en France
On n’en attendait pas moins d'eux.
Parmi les infos qu’ils ont oubliées :
Dans le classement mondial 2009 de RSF : La Russie (153e) voit sa position se détériorer et recule de douze points, passant pour la première fois derrière le Bélarus. Trois ans après l’assassinat d’Anna Politkovskaïa, les meurtres de journalistes et de défenseurs des droits de l’homme permettant à la population d’être informée, mais aussi les violentes agressions de représentants de la presse locale, sont les raisons essentielles de cette dégringolade. Le retour en force de tabous, de la censure, mais aussi le triomphe de l’impunité pour les assassins de journalistes contribuent également à ce mauvais classement.
Dans le rapport 2009 de la FIDH : D’une manière générale, les mauvaises pratiques en matière de droits de l’Homme se sont multipliées, notamment en Fédération de Russie, où ont été constatés de nombreux actes de répression en tous genres envers les défenseurs des droits de l’Homme dans un climat d’impunité quasi-totale
N’oublions pas le meurtre de Natalia Estemirova, militante des droits de l'homme russe, travaillant pour l'ONG MémorialMilitante des droits de l'homme russe : -1
Même si en France nous n’en sommes pas encore là, il faut rappeler :
D’après le classement mondial 2009 de RSF : La France ne tire guère mieux son épingle du jeu. L’Hexagone se situe à la 43e place et enregistre une perte de huit points, conséquence non seulement des mises en examen, placements en garde-à-vue et perquisitions dans les médias, mais aussi de l’ingérence des autorités politiques, notamment du chef de l’Etat, Nicolas Sarkozy.
Cette petite phrase de besson en off : "Sarkozy a raison. Les médias, il faut les passer à la kalachnikov"
Les propos de l'Elysée sur les journalistes enlevés en Afghanistan : Le secrétaire général de l'Elysée a par ailleurs déclaré que cet enlèvement avait suscité la colère du président Nicolas Sarkozy qui a dénoncé à leur propos une "imprudence vraiment coupable". "C'est vrai que Nicolas Sarkozy, à plusieurs reprises, a dit que cette imprudence était vraiment coupable, parce qu'ils avaient été très clairement mis en garde. Il leur avait été très clairement demandé de ne pas s'aventurer ainsi parce qu'il y a des risques", a déclaré Claude Guéant. "Ils font courir des risques aussi à beaucoup de nos forces armées, qui du reste sont détournées de leurs missions principales. Je crois que, quand même, le scoop ne doit pas être recherché à tout prix".
Les propos du général Georgelin : Nous avons déjà dépensé plus de 10 millions d’euros pour cette affaire. Je donne le chiffre parce que j’appelle au sens de la responsabilité des uns et des autres.»

Mais bien sûr lémédias nous rapporteront que la question des Droits de l'Homme a été abordée lors de cette visite.
Reste à savoir de quelle façon et qui donnera des conseils à l'autre...
Rien de plus normal que $arko veuille faire ami-ami avec les russes. Premièrement, la Russie est un pays fort et $arko (mais pas seulement lui) ne s'attaque pas aux puissants, c'est trop facile, s'acharner sur les faibles est plus dans son domaine de compétences et surtout de "morale". Deuxièmement, la Russie d'aujourd'hui, c'est dans les sphères mafieuses du pouvoir des gens immensément riches, décomplexés à mort, et méga bling-bling, tout ce qui fait frémir de plaisir notre Rutilant de la République. Alors les journalistes, les droits de l'Homme, toutes ces conneries de gauchistes sans le sou...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.