13
Commentaires

Dix morts à Toronto : "tueur" ou "terroriste" ?

"Attaque", "fusillade", "tuerie"... ou attentat ? Les médias sont régulièrement confrontés à la question de la définition du terrorisme, comme l’a encore montré ces derniers jours l’attaque de Toronto. Au fil des ans et des événements, les débats émergent dans des médias embarrassés, qui suivent surtout les définitions politiques et judiciaires, faute d'avoir la leur.

Commentaires préférés des abonnés

"même si pour l'heure, rien n'atteste qu'il les visait spécifiquement."

ben du coup si, tout ce qu'il a publié sur son facebook. Il cherchait à tuer en priorité des femmes.

sinon on ne peut pas qualifier l'attentat de Nice de terrorisme et pas celui-ci(...)

Parmi les victimes, une femme de 93 ans. 


Le masculinisme est un vrai danger. C'est le faux-nez d'une certaine extrême-droite qui recrute notamment chez les père déchus de la garde/autorité parentale et les personnages houellebecquiens (qui ne re(...)

Derniers commentaires

J'aurais plutôt un tropisme qui me rendrai à "déclasser" des attentats plutôt qu'à en créer de nouveaux.

Je passerai sur le débat terroriste vs freedom fighter même si il est intéressant.

Le terrorisme à la base ce sont des groupes clandestins qui mènent des actions violentes contre des États ou sociétés constituées et légalement légitimes dans un but politique plus ou moins formalisé.

Il y a une époque où les choses étaient claires, les terroristes étaient clairement soutenus par des organisations structurées qui leur fournissaient armes, entraînement, doctrine, revendications...

À côté on a des illuminés qui sont souvent isolés, ont des motivations nébuleuses, des méthodes brouillonnes. L'isolation est rattaché car faire fonctionner un groupe terroriste ça demande quand même une certaine sophistication : il faut convaincre, recruter, organiser...

Les cas limites ce sont des gens comme Unabomber ou Breivik qui ont démontré un degré certain d'organisation aussi bien en terme de réalisation (bombes, armes,plan) que d'idéologie et qui ont en quelque sorte créé des mouvements terroristes à un seul membre.

Il y a aussi des groupes organisés mais sans vrai motif politique : sectes, mafias...

J'aurais tendance à dire qu'il faudrait séparer les terroristes des fouset criminels "ordinaires" suivant leur degré de maturité technique et politique.

De ce point de vue j'aurais tendance à laisser l'attaque de Toronto dans le domaine des déséquilibrés mais aussi à déclasser l'attaque au couteau de l'Opéra...

Sauf que les mouvements terroristes ont commencé à utiliser des désiquilibrés comme armes... De mon point de vue l'Opéra c'est une attaque terroriste qui utilise un déséquilibré comme arme. L'attaque est terroriste mais l'auteur pas vraiment...

Rien n'est simple.


C'est pourtant bien simple : toute violence commise par un basané est du terrorisme.

Pour faire écho à l'émission de la semaine, il n'est qu'à voir l'étiquette de terroriste, collée par l'armée israélienne, et reprise par  les médias, sur le dos des civils palestiniens qui s'en prennent aux soldats en uniforme d'une armée d'occupation.

Il n'y a plus de lien pour signaler les erreurs ? 

"Le masculinisme, pas considéré comme attentant à la sécurité nationale  "

Parmi les victimes, une femme de 93 ans. 


Le masculinisme est un vrai danger. C'est le faux-nez d'une certaine extrême-droite qui recrute notamment chez les père déchus de la garde/autorité parentale et les personnages houellebecquiens (qui ne reconnaissent la réalité de la lutte des classes qu'au niveau du cul, les femmes - et les homos - n'étant intéressé.e.s, c'est bien connu, que par les beaux et les riches, parce que pour ce qui est du partage des richesses via l'impôt, on repassera). En France, on a eu le gugusse qui montait sur des grues et dont il est avéré qu'il frappait son ex, raison pour laquelle la justice avait confié la garde du ou des enfants à la mère. Pour de rares cas de dénonciation calomnieuse et d'abus de procédure judiciaire (notamment aux USA, pays où on peut réclamer des millions de dollars pour un café trop chaud), ce mouvement décide que toutes les accusations de violence contre ces pauvres chouchous que sont les hommes sont des mensonges instillés par le "féminazisme". 


Si le type s'était appelé Mohamed, il serait classé terroriste par tous les médias et son acte serait qualifié d'attentat. Comme en Norvège, c'est pourtant bien un attentat qui visait des personnes inconnues de l'auteur, inspiré par des revendications politiques pleinement assumées par l'assassin. Donc police menottes prison. Comme ça a été dit dans la dernière émission, si on peut être fou et antisémite on peut parfaitement être fou et misogyne, fou et néonazi.  


L'attentat de Nice, en revanche, au regard de la version fumeuse de "radicalisation express" et toujours dans l'attente des conclusions de l'enquête, semble a priori plus proche de ce qu'a fait ce pilote allemand qui a écrasé son avion et tué tous ses passagers. Si ce pilote c'était appelé Youssef, l'affaire aurait été vite entendue.  


Ça n'empêche pas, comme pour le terrorisme officiellement reconnu comme tel, de s'interroger sur un certain nombre de causes comme l'omniprésence de sollicitations sexuelles dans la société occidentale et une "culture" consistant à taxer de looser tout mec n'ayant pas 27 cm entre les jambes et plusieurs centaines de "conquêtes" à son tableau de chasse. À mon sens, les "féminazies" n'ont pas grand chose à voir dans cet environnement de merde.  

Ya eu une époque où on aurait appelé ça un pétage de plomb, un délire criminel et le type un forcené.

La mode étant au terrorisme et à la justification bien pensante, c'est nécessairement un attentat pour terroriser et avec un motif politique bien glauque. 

D'ici qu'un jour un type se réclame du Pastafarisme, les restaurants italiens auront des problèmes...

"même si pour l'heure, rien n'atteste qu'il les visait spécifiquement."

ben du coup si, tout ce qu'il a publié sur son facebook. Il cherchait à tuer en priorité des femmes.

sinon on ne peut pas qualifier l'attentat de Nice de terrorisme et pas celui-ci.  

Le tueur se réfère à un genre de gourou martyr "pour la cause" (Rodger) et à son "manifeste" ou sa vidéo où il dit texto:


"Vous les femmes n'êtes pas attirées par moi, mais je vais toutes vous punir pour cela.  Je vais prendre beaucoup de plaisir à toutes vous massacrer. Vous allez enfin voir que je suis en vérité celui qui est supérieur, le vrai mâle alpha. J'ai voulu de l'amour, de l'affection, de l'adoration. Vous pensez que je ne les vaux pas. C'est un crime qui ne pourra jamais être pardonné."


qui dit en substance le mode de pensée de ces gens. Sur les forums de cette communauté de tarés il est acclamé comme un nouveau martyr.  Cette forme extrême de masculinisme, qu'on découvre quand même un peu éberlué, relève bien de l'idéologie politique.

si vous avez du temps à perdre et un à sac à vomi à coté de vous ce subreddit recense avec des captures quelques "perles" des forums incels:

https://www.reddit.com/r/IncelTears/

on lit des choses stupides, horribles et des appels au meurtre à peu près tous les jours sur internet, mais je crois pas avoir jamais rien lu d'aussi déprimant.

Peut-on, comme tente de le faire Daniel,Schneidermann dans l'émission à propos de l'antisémitisme, déterminer un pourcentage de terrorisme, de masculinisme ou autre ?

Les réseaux sociaux donnent toujours plus de visibilité aux tarés de toutes sortes. Je découvre les Incels. En même temps que la gueule et le Facebook de Minassian. Et je comprends que son célibat sont indépendant de sa propre volonté.

"Terroriste" ou "tueur", n'est toutefois pas la question qui taraude en ce moment les proches des victimes.

Mais au moins deux points communs entre lui et les islamistes : la haine des femmes et le mode opératoire.


Cet article vient en écho à l'émission de la semaine. 

Il me semble qu'aux USA, l'enjeu est aussi le type de tribunal où sera jugée l'affaire: fédéral ou simplement d'état.

(ouch: a était confirmé, vers le début de l'article)

Normal .Terrorisme  ,aujourd'hui c'est uniquement du à l'islamisme ,ben oui.. Si c'est un attentat du a l'extrême droite, comme à Bologne, il y a quelques années, on dit un attentat. c'est ce que  dit Trump , le pote à Jupiter..Normal aux usa c'est plus de 30.000morts par an , tués par armes à feu. Mais c'est normal...


2mn22de temps de lecture estimé??? 

Le compteur est aux fraises...


Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.