19
Commentaires

Derrière le nouveau Kerviel zen, un homme invisible...

Derniers commentaires

je voudrais intervenir pour signaler a ceux qui regardent les jt de I tele le bandeau en bas de l'ecran qui indiquait qu'en 2007 JK a fait gagné 1.7 millard a la SG ??
ceci se passait lundi ou mardi cette semaine . je serait interesse d'avoir une confirmation .
Merci pour ce type d'information et de décryptage, j'aime bien voir le dessous des cartes même si cela n'engage ni polémique ni réflexion sur le sujet de fon
d.
Je ne comprends pas le commentaire qui dit "so what", en effet il me semble qu'@si est dans son rôle en informant sur les méthodes de communication employés.

Oui vous avez raison "et alors ?", et bien rien ! Simplement on sait maintenant que monsieur Kerviel a décidé de "maitriser" sa communication, et qu'il essaye de faire jeu égal sur ce point avec son patron de la SG, nous verrons ensuite de quel côté la communication sera le mieux maîtrisée. Nous aurons désormais à l'esprit que la communication de monsieur kerviel est dirigée, et nous devrons alors essayer de lire ou écouter différemment ses interviews, attitude que j'adopte systématiquement quand j'entends un dirigeant de société , un politique etc... Je n'avais pas pensé jusqu'ici à appliquer un filtre aux propos de monsieur Kerviel.
Petite erreur de date pour le parisien noté de janvier dans le texte au lieu de février.
S'auto-proclamer chèvre émissaire, c'est rejeter la responsablité totale sur les autres. On est bien dans de la communication, il n'est pas payé à rien faire le Christophe Reille. La communication, ça veut bien dire le camouflage, le mensonge, l'habileté, le machiavélisme, la manipulation? Ou je confonds avec autre chose? Communication, information? Je ne sais plus trop...
@ Sebastien Lemar
Jérôme Kerviel portait bien un jean, d'autres photos prises durant cette séance ont été publiées par la presse, anglaise notamment.
Mais peu importe, je partage entièrement votre analyse.
Juste au passage, personnellement, je n ai pas trouve que la nouvelle photo de ce monsieur bibliotheque incluse (la photo qui fait la une du Parisien, de Ouest France et de Direct matin) le faisait apparaitre plus zen.......

certes moins serial killer que la precedente photo facon tom cruise dans la tourmente, mais il y a dans ce regard quelque chose d 'étrange, sans que je n'arrive à le définir.

D ailleurs, si on coupe la photo en deux, dans le sens vertical, on retrouve sur le côté gauche la même expression que sur la photo facon tom cruise, non?
Encore une fois le remarquable professionnalisme de D. Pujadas trouve pleinement à s'exprimer: "... un jeune homme de 31 ans en jeans et en chemisette..."
Or sur les trois photos montrées dans le reportage, aucune ne permet de qualifier la nature du pantalon; par ailleurs la "chemisette" se trouve pourvue de manches qui la font terriblement ressembler à une chemise!
Ces quelques libertés avec la réalité pourraient sembler anodines, et le fait de les relever pourrait passer pour de l'acrimonie malveillante envers une presqu' icône journalistique. Pour autant, la juxtaposition de ces détails vestimentaires, ainsi que la "timidité" dont sera gratifié le "jeune homme", tendent à présenter une figure nouvelle de J. Kerviel: le salarié de SocGen est ainsi devenu, par le miracle d'une construction sémiologique tout à fait élaborée, sinon délibérée, un brave petit gars bien de chez nous, un breton, portant vêtement humble et modeste allure, dont on voudrait faire le bouc émissaire d'une incurie désormais établie.
On voit par là comment le discours médiatique fonctionne parfois, élaborant, par touches successives, à la façon du pointillisme, des portraits parlés qui peu à peu prennent de l'épaisseur et de la réalité, bien au-delà (ou en deçà) du réel. Ainsi J. Kerviel est-il passé en deux semaines du personnage inquiétant, trader fou et malveillent, "terroriste" et escroc, mythomane et mégalomane, à celui bien plus emblématique de la victime expiatoire du capitalisme financier le plus outrancier.
Le Kerviel réel, bien entendu, est probablement ailleurs, plus complexe et probablement moins niais qu'on voudrait nous le présenter. D'ailleurs, pour ce qui concerne ce commentaire, celà importe peu. Ce qui nous semble plus important c'est bien de démonter, dans le détail où se cache le diable, le mécanisme subtil par lequel peut s'opérer la transmutation de l'opinion publique, qui, comme chacun sait "n'existe pas". C'est d'ailleurs ce à quoi s'attache @si. Avec succès souvent, avec bonheur, toujours.
Cordialement.
Ah! le jolie monde que voilà... Que des innocents à l'insu de leur plein gré... Dommage que Virenque n'ait pu à l'époque bénéficier des services d'un tel conseiller
ça va devenir un vrai bizness cette affaire . Bientôt le film .....avec tom crouze dans le rôle principal, of course.
So what?
A moins que vous nous dénichiez le coach médias de Bouton?
Bonjour,

J'ai cru savoir qu'il avait choisi une agence de communication pour cela.
On lui aurait dit de mettre telle chemise, d'être coiffé de telle manière, de prendre les poses (pour les photos) de telle manière.

Je ne le soutiens pas. Il faut penser qu'il aurait pu mettre la banque en faillite.
Imaginez les économies des particuliers.
Imaginez l'avenir des 130000 employés.
10 000 000 de comptes en France et autant à l'étranger.
Rachat possible maintenant par BNP.
Il a falsifié des mails + il a enregistré des opérations fictives pour cacher ses énormes positions etc etc...

Peut être qu'on va le saquer, ça c'est sure mais je pense que JK a exagéré.
Et je sais ce que je dis...
En fait c est lui qu il faut comme prochain invité de ASI.

Au moins il pourrait parler du cote mediatique de l'affaire et il y a de quoi faire.
Et quel retentissement cela aurait pour ASI...

Sinon a defaut ca pourrait etre François Xavier Demaison, moins prestigieux, mais qui pourait quand meme faire l'affaire sur le sujet.. tout en gardant un certain recul.
christophe reille : c'est en quelque sorte l'homme de la situation
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.