20
Commentaires

Décès "à la hausse" le lundi : la fausse alerte

Chaque lundi, le nombre de victimes du Covid-19 sur 24h annoncé par les autorités françaises est en hausse, du fait du retard dans la transmission des données accumulées pendant le week-end. Pourtant, les médias se contentent généralement de relayer l'information, brute et anxiogène, sans la contextualiser. Une pratique contestable.

Commentaires préférés des abonnés

Sachant que les personnes décédées cette semaine ont été infectées pour certaines dans le délai le plus court il y a trois semaines mais pour la plupart il y a 5 ou 6 semaines voir plus...

Aucun lien donc avec le deconfinement... 

Merci ASI, ça, c’est le vrai boulot de critique média comme on l’aime ! 

A l’occasion, ce serait bien de se pencher sur la façon dont les ARS ( Agence Régionale de Santé) publient leurs chiffres.

Je consulte les données de mon département quotidiennement depuis la mi -mars et avec des outils aussi simple qu’Excel on fait à(...)

Derniers commentaires

Merci pour cet article.

Ce biais est tellement évident que beaucoup l'ont constaté d'eux-mêmes.

Heureusement, il a parfois été cité dans certains médias (je ne me rappelle plus lesquels). Il me semble même qu'il a déjà été cité par Jérôme Salomon mais je ne suis pas sûr.


Mais c'est tellement rare que c'est à désespérer du journalisme.


Là, on ne demande pas aux journalistes d'être virologues ou épidémiologistes, ni même d'avoir des notions de statistiques (ce qui leur manque énormément souvent), juste de s'interroger un peu et d'essayer de comprendre et d'informer les lecteurs/auditeurs/téléspectateurs...

L'autre angle mort est celui des décès en ville, (hors hôpital ou Ehpad).  De l'ordre, selon les syndicats de médecins généralistes,  de 9000 morts. S'ajoutant à ceux publiés. Et promis par les grands califs Salomon et véran pour...juin (27 000 + 10 000 sans doute) 


Or, pour tout décès, est rédigé obligatoirement, par un médecin, un certificat de décès, comportant une mention précise dans le cas d'un décès de maladie contagieuse  


L'acte de décès, imprimé officiel, comprend 2 parties et 3 volets destinés à : 


  • -la mairie de la chambre funéraire ;
  • -la chambre funéraire ou mortuaire;
  • -la mairie du lieu de décès.


La seconde partie du certificat de décès est confidentielle elle est cachetée et transmise à l'Agence régionale de santé. Les données recueillies seront exploitées à des fins statistiques.


Donc même si l'ARS est débordée, même si la poste a rencontré des difficultés, les mairies reçoivent dans les 24 h  ce document, sur lequel figure la mention du décès - éventuel - par covid. On résume : mairie puis préfecture puis ministère de la santé, avec un retard minimum de 72 heures maxi,  le chiffre peut être connu. Pourquoi ce retard demande le renard? devinez..

Merci pour ces éclaircissements,

Même si on s'en doutait, un dimanche, reste un dimanche !


En revanche la "grippe Avia" vient d'être déclarée épidémique !

ah merci c'est insupportable que les redacteurs afp et et autres n'aient pas pris 2 minutes depuis deux mois pour regarder les chiffres officielles dans leurs ensemble; si on regarde les courbes c'est quand même évident que les remontées se font en début de semaine; pas besoin de faire des statistiques. 

Tous les dimanches "chiffre des morts les plus bas"; tous les lundi "une hausse importante des morts par rapport à hier"; et ils ont toujours pas compris.

voir ici:

https://dashboard.covid19.data.gouv.fr/vue-d-ensemble?location=FRA

(regarder dans décès à l'hopital / "afficher les variations quotidiennes" )

quand à associer la hausse de mortalité au déconfinement c'est encore plus con. ça on s'en rendra compte dans 3 semaines environ (après la courbe des admissions en hôpital / admission en réa).

Malheureusement on peut estimer que des 2300 personnes en réa à ce jour environ 30% vont y laisser la vie soit 750 personnes.

Il y a une méthode plus simple, valable pour toutes les séries du Covid (hospitalisations, cas, décès...) c'est de comparer avec le même jour de la semaine précédente.

C'est une manière simple et couramment utilisée d'éliminer les effets "saisonniers" (C'est comme ça que ça s'appelle), dans les séries temporelles. Dans d'autres cas, on compare par exemple le trimestre 1 de 2020 avec le trimestre 1 de 2019. Idem avec un mois.


On est mardi ? On compare avec le mardi de la semaine précédente. C'est accessible aux rédactions Web et moins compliqué que des moyennes mobiles.


Il faut juste relever les jours fériés et les signaler le cas échéant.


Quand j'étais petit, le mercredi (enfin je crois) c'était le tirage de la loterie nationale.


Et le jeudi ( pasquiavépalinternet) on connaissait les gagnants.


Ojourdorjoudui, comme ils disent,  on a les résultats du corona. Jeudi ou pas.


Mais on connaît les gagnants. Toujours les mêmes.

A l’occasion, ce serait bien de se pencher sur la façon dont les ARS ( Agence Régionale de Santé) publient leurs chiffres.

Je consulte les données de mon département quotidiennement depuis la mi -mars et avec des outils aussi simple qu’Excel on fait à la maison des graphiques très basiques, qui nous laissent penser que parfois il y a des erreurs. Elles sont bien compréhensibles et tout à fait excusables, mais jamais corrigées. En effet, si l’on s’en tient à ces données, sur mon département il y a , pour caricaturer, des gens qui sortent de l’hopital ( guéris ou morts) sans y être entrés ...

Je ne rentre pas dans les détails ici mais un calcul mathématique permettrait de corriger. 


Quant aux chiffres des EHPAD, là, c’est encore plus problématique.


J’espère que vous aurez le temps de bosser sur ce sujet prochainement ! 

Merci ASI, ça, c’est le vrai boulot de critique média comme on l’aime ! 

Sachant que les personnes décédées cette semaine ont été infectées pour certaines dans le délai le plus court il y a trois semaines mais pour la plupart il y a 5 ou 6 semaines voir plus...

Aucun lien donc avec le deconfinement... 

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.