13
Commentaires

Breitbart, le site d'extrême-droite pro-Trump qui veut s'implanter en France

C’est le nouveau directeur de campagne de Donald Trump, le troisième en autant de mois : Steven Bannon, patron du site Breitbart News. Que peut-on lire sur ce site, que Hillary Clinton désigne comme l'ennemi médiatique numéro 1 du parti démocrate en vue de la prochaine présidentielle, et qui pourrait bientôt débarquer en France pour couvrir l'actualité de l'extrême droite ? Visite guidée.

Derniers commentaires

Et le voilà nommé conseiller et stratège à la Maison Blanche.
"Il suffit que les femmes se déconnectent".
Avez-vous vraiment lu l'article que vous citez en référence ?
Il s'agit d'une caricature que l'auteur fait, comme il le dit dans le même article "This is all barking mad, of course, but what it illustrates is that feminism never brings men and women together in equality."
-> "c'est n'importe quoi, bien entendu, mais cela illustre que le féminisme n'est pas la solution à l'égalité homme/femmes"

Encore du Trump bashing, donc ?
J'espère que la législation française qui est (parfois hélas) un peu plus sévère en matière de liberté de l'information nous enverra vite fait ce site à la poubelle. Déjà assez de discussion de beauf lors des repas de famille: pas envie d'entendre à cause de Breitbart que le fromage (de Hollande) s'est tapé la copine au nain pendant que D$K jouait à bunga bunga avec Berlusc0ni.
Oh, attendez un peu !

"Breitbart", c'est pas le site à l'origine de Allemagne : un groupe de musulmans assaille une piscine nudiste en hurlant des injures et des menaces ? Vous savez, le truc qu'un contributeur ici (il se reconnaitra) dans le forum tenait à nous faire savoir ? Que même que les autres sur le forum lui ont demandé d'où il tenait cette info ? Et qu'on a jamais pu retracer l'origine ?

Alors, la piscine nudiste de Geldern (Rhénanie-du-Nord-Westphalie (Allemagne)), victime ou pas d'une "attaque de barbus" anti-nudistes ? Selon "Breitbart", il semblerait que oui : Breitbart l'affirme. Si l'on va plus loin d'une source, on tombe sur ce site allemand qui n'a pas vraiment l'air d’extrême-gauche : Junge Freiheit

Alors, vrai ou faux ?
Petites précisions sur Milo Yannopoulos, "figure de proue du GamerGate, ce mouvement de joueurs de jeux vidéo majoritairement sexiste et misogyne". Il est gay (tendance folle), et son partenaire est d'origine indienne (ou pakistanaise, enfin pas blanc quoi). Pas mal pour le journaliste star d'un journal "raciste, extrêmiste et offensant", qui envoie ses hordes de fans décérébrés attaquer des comiques noires sans défense.
Il aurait été intéressant de chercher à comprendre pourquoi cet homme ,qui devrait représenter tout ce que les joueurs misogynes et les électeurs d'extrême droite détestent, arrive à avoir autant de poids auprès d'eux. De voir que finalement ce qui lie ces deux opposés c'est une islamophobie galopante.
Il aurait été intéressant d'étudier ses liens, réels et au niveau des idées, avec d'autres membres des nouveaux médias de la droite alternative. Je pense aux membres de la chaîne rebel media, comme Gavin McInnes. L'homme a contribué à inventer Vice, le macdo du journalisme, qui plait tant aux jeunes, et qui plaît tant aux annonceurs aussi. Il s'auto proclame "godfather of hipsterdom", et pourtant ses vues politiques sont à l'opposé de celles des gosses de riches de williamsburg. C'est un hipster de droite qui prend un malin plaisir à titiller les libéraux sur leurs contradictions (avérées ou non). C'est un troll en gros (à l'instar de Yannopoulos, qui en disant qu'il se considère comme un "agent du chaos", se fout légèrement de la gueule de celui qui le prendrait au sérieux).
Breibart c'est fox news qui a compris comment on parle aux jeunes, et qui a surtout senti que la génération qui vient avait une sensibilité beaucoup plus à droite que celles d'avant. Rebel media c'est le petit journal pour les réacs, du micro trottoir, du journaliste beau gosse qui se met plus en scène qu'il fait un sujet. C'est du gonzo fait par des idiots, Du Hunter Thompson écrit par des cons sans talent.
Par contre, ces gens là sont bons dans la polémique, présentent bien, sont articulés, et n'hésitent pas à débattre (et sont très bon dans ce domaine), quand Clinton refuse de discuter avec Sanders parce qu'il a pas été gentil avec elle (j'exagère à peine). Ils gagnent sur ce terrain. Clinton, en se posant comme la candidate du bien contre le mal, de la solidarité face au racisme, ne peut que perdre. En suivant ses schémas habituels, gauche = tolérance, progrès social droite = réac intolérants, elle tombe dans leur piège. Yannopoulos a juste à lui dire, breibart n'est pas intolérant puisqu'ils m'ont embauchés et mis en avant. Et si Breibart n'est pas intolérant, alors il est peut être pas raciste non plus et ainsi de suite. Et comme ça ils se font encore plus de followers, et hillary perd tout les jour un peu plus.
Breibart c'est pas le journal d'extrême droite à papa et j'ai bien peur qu'ils trouvent un écho considérable auprès de la jeunesse française une fois implanté. Et c'est pas en disant qu'ils aiment les Lepen et qu'ils ont fait quelques erreurs factuelles qu'on pourra les combattre. Yannopoulos c'est pas en disant qu'il envoie ses fans harceler Leslie Jones qu'on va le combattre. C'est en s'asseyant avec lui et en écoutant (vraiment) ses idées.
Merci l UMPSFN de faire monter le racisme au lieu de parler des problèmes économique, de retirer la #loitravail . Nos intellos de gauche ont réussis a transformer un pays de résistant , avec un model sociale durement craché a l oligarchie par les plus pauvres pour les classes moyennes , super, notre école élitiste opus empêchant de nous remettre en question, ceux au dessus (monde politico médiatique) se sentant déresponsabilisé, c 'est sois Bruxelles sois le peuple qui est responsable . Ras le bol. Et nos mise en garde depuis 15 ans, d'arrêter ce jeux avec le racisme et le machisme, mais non, nos zelites sont si bête et tellement incapable de faire autre chose qu'etre vu dans les magazines, qu'ils feront tout, même utiliser des musulmanes pour rester au pouvoir.
On ne se félicitera jamais assez des bienfaits de la mondialisation.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.