18
Commentaires

Bouygues vend son réseau à Free

Surprise ! Alors que Bouygues était sur les rangs pour acquérir SFR, Le JDD a annoncé que si la transaction était validée, Bouygues cèderait son réseau à Free pour être certain que l'alliance Bouygues-SFR soit validée par l'Autorité de la concurrence. Une décision plutôt étonnante quand on se souvient des campagnes de publicité de Bouygues Telecom se vantant d'être "le plus grand réseau 4G de France". Faut-il comprendre que Bouygues vend le meilleur réseau à Free pour acheter le réseau moins bon de SFR ? Non. Car derrière le terme de réseau, il est question de supports, d'antennes et de fréquences. Et que vraisemblablement, Bouygues Telecom ne devrait pas tout vendre. Explications.

Derniers commentaires

"les fréquences de 800 MHz ... permettent de bien couvrir l'intérieur des bâtiments. A l'inverse, les fréquences de 2600 MHz couvrent mal l'intérieur des bâtiments mais permettent de couvrir un territoire plus large."
Il y a une erreur : Les fréquences 2600 Mhz couvrent beaucoup moins le territoire que les 800Mhz (1 antenne 800 = 6 antenne 2600 et c'est la vraie raison qui qualifie les fréquences 800Mhz de "fréquences en or" ).
L'avantage des 2600Mhz est de mieux supporté la charge. (à utiliser en ville donc)
Que lis-je ?

"Bouygues Telecom a un point faible : il a très peu de fréquences en 800 MHz (de meilleure qualité pour un capter un réseau à l'intérieur des bâtiments) à la différence de SFR qui a acquis les meilleures fréquences de 800 MHz."

?!

Bouygues, Orange et SFR ont strictement la même quantité de fréquences 4G 800MHz, soit 10MHz duplex !

Voir attribution des fréquences LTE en France

Vous devez confondre avec le nombre de lots, puisqu'à la base 4 lots étaient attribués, 2 de 10MHz et 2 de 5 (du sur mesure pour 2 gros opérateurs, SFR et Orange, et 2 plus petits)... mais Free a présenté une offre trop basse, et SFR a récupéré les 2 "petits" lots... qui sont équivalents aux autres.

10MHz pour chacun, donc.

Bouygues dispose certes aujourd'hui du réseau 4G le plus étendu, Orange cravache pour le rattraper, SFR ne fait pas grand chose (la vente est anticipée depuis un moment) et Free amuse la galerie avec effectivement une absence de fréquences en or dans la 4G.

Et si Bouygues propose de vendre son réseau, c'est uniquement pour avoir une chance de passer d'un point de vue concurrence...
Mélenchon détruit en quelques phrases l'absurdité de ces connivences commerciales histoire de réduire le nombre d'opérateurs, en démontrant qu'eux-mêmes, sans s'en rendre compte, établissent le constat que la concurrence libre et non faussée dans les conditions actuelles, est d'une bêtise incommensurable:
http://www.dailymotion.com/video/x1fxg4d_il-faut-fermer-toutes-les-centrales-nucleaires-du-pays-j-l-melenchon_news&start=949
Vidéo avec time-code, ça commence directement au moment où lui et Bourdin en parlent, pour éviter aux non-méluchistes de se taper toute l'interview, par ailleurs intéressante à bien d'autres égards.
Dire que la "4G" fonctionne sur 3 bandes de fréquences, c'est un peu un raccourci (mais pas grave).
La "4G" est une dénomination commerciale flatteuse, mais selon la feuille de route technique des gros acteurs des télécoms, il s'agit plutôt de la "3,9G". Ensuite elle est prévue pour fonctionner non pas sur 3 mais sur 25 bandes de fréquences (voir le petit tableau, par exemple sur cette page)

La France a attribué, et vendu, les bandes 7 et 20 pour la 4G. D'autres pays ont choisi d'autres fréquences, pour différentes raisons, par exemple parce que par les fréquences libérés par l'extinction de la télé analogique ne sont pas partout les mêmes. Ce qui fait que certains téléphones "4G" ne pourront fonctionner dans ce mode dans tous les pays ou ils seraient potentiellement utilisés.
Bien après la vente des fréquences 4G, Bouygues Telecom a été autorisé à réutiliser une partie de ses fréquences 2G (GSM) pour faire de la 4G, voir par exemple chez vos confrères préférés
http://www.pcinpact.com/news/78259-larcep-autorise-bouygues-a-utiliser-bande-1800-mhz-pour-4g.htm

On voit mal aujourd'hui Bouygues balancer sa 4G sur les 1800MHz, qui lui a permis de déployer très vite en réutilisant des équipements déjà en place.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.