41
Commentaires

Boillon, ses hôtes, et l'Histoire

L'affaire Boillon n'est pas seulement ce qu'on croit. Elle est beaucoup plus grave.

Derniers commentaires

Tiens, fait exceptionnel, je ne suis pas d'accord avec Daniel Schneidermann !
Quelle que soit la question, M. l'ambassadeur pouvait répondre CALMEMENT :
"Je suis navré. Mon poste m'oblige à une certaine réserve. Je ne puis pas commenter la politique intérieure ou les faits et gestes de ma ministre de tutelle. Je puis vous simplement vous assurer qu'elle est, de tout coeur, avec la Tunisie d'aujourd'hui, comme le président de la République qui m'envoie pour vous le faire savoir.
-Oui mais votre ministre a menti.
-Je ne puis pas évoquer ici ma ministre de tutelle. Je suis prêt à discuter de tout le reste, absolument tout, mais je représente ici la France, et quelle que soit ma (ou mon) ministre de tutelle, je vous ferai la même réponse. Je pourrais être en désaccord politique avec mon ministre, par exemple, celle-ci ou un (une) autre, mais mes opinions politiques doivent-elles entrer en considération ? Non. Je représente la France et son gouvernement élu par le peuple, et c'est au nom de ce peuple que je viens fluidifier nos relations bilatérales.
- Oui, mais elle a menti grossièrement !
- Je suis navré, madame. Commenter les paroles de ma ministre de tutelle, c'est la seule chose que je ne puis faire ici. Ma position m'y oblige. Je peux discuter d'absolument tout le reste. Et, lorsqu'elle viendra rendre visite au peuple tunisien, vous pourrez, j'en suis sûr, lui poser directement toutes les questions que vous souhaiterez."
Et voilà ! Quand on se met en colère, c'est que quelque chose ne va pas. Qu'on manque de capacités verbales, ou d'autorité intellectuelle ou morale, et que seule la colère semble être un moyen de s'exprimer. Mais jamais au grand jamais un ambassadeur ne doit se mettre en colère avec ses interlocuteurs ! C'est justement ça, qu'on appelle la diplomatie ! trouver la façon de s'exprimer sans froisser personne ! Quitte après à s'énerver au téléphone avec ses interlocuteurs parisiens pour leur faire comprendre combien les mensonges compliquent et son travail et nos relations économiques (puisque y'a qu'ça qui les intéresse…) avec le pays.
M. Boillon croit que faire le matamore impressionnera ses interlocuteurs… Problème : quand M. Sarkozy le fait avec les journalistes, ou les élites françaises, ça marche, parce que leur avenir dépend de lui. Quand on le fait avec un pays étranger, et qui plus est un pays révolutionnaire (et c'est ici que je suis d'accord avec Daniel Schneidermann), s'énerver ne peut qu'être contreproductif.
Si on paye des gens pour être diplomates, c'est justement pour qu'ils aient le vocabulaire, l'intelligence, le recul et la finesse nécessaires pour "fluidifier" des relations sans passer par la crise de nerfs, l'éclatement, la colère. Un diplomate colérique ? (que sa colère soit réelle ou simulée pour faire preuve d'autorité…) ? Mais c'est quoi, ça ? À quoi ça sert ??
Quand allez-vous inviter Emmanuel Todd à @si, à propos des mutations des sociétés musulmanes vers la démocratie ?
Il est quand même génial ce mec.
Deux prédictions justes, envers et contre le reste du monde ou presque, ça vous justifie une vie entière.
Et je ne peux qu'avoir de la sympathie pour quelqu'un qui traite Sarko de machin.
Travailler avec Sarkozy pendant 4 ans déforme, c'est certain. En même temps il faut être maso et con pour rester 4 ans auprès de Sarko. Je ne plaindrai pas ce type BB.

La France tombe chaque jour plus bas. C'est abyssal. Nous avons touché le fond depuis longtemps. Nous sommes en chute libre pour l'éternité qui j'espère aura une fin en 2012, puisqu'apparemment il ne se passera rien avant. Aucune contagion de soulèvement chez nous. Nous avons de bons anti-viraux.
Je vous trouve bien sévère avec cet homme; je l'ai trouvé plutot mal à l'aise sur la vidéo de sa conference de presse. Il était arrivé en Tunisie depuis peu, il avait déjà pris des contacts avec des associations , semble t il.Je pense qu'il a eu des consignes du gouvernement pour essayer d effacer très vite les conneries précedentes de l'Ambassadeur Mena, de MAM et du gouvernement français qui avaient prévu d'envoyer des renforts à Ben Ali,et surtout pour préparer le terrain pour les entreprises françaises; et il s'est planté en se lançant si vite dans une conférence de presse; mais ce qui l'a surtout achevé, c'est que MAM est toujours au gouvernement. Et c'est ça qu'il paye, car les journalistes tunisiens, ou ses autres contacts ont déjà du le tanner sur le sujet. D'autant plus qu'il lui aurait fallu rattrapper le retard d image que la France avait déjà par rapport aux USA, à l'Angleterre et à l'Allemagne.
Et je pense qu'après avoir travaillé avec Sarkosy pendant 4 ans comme conseiller diplomatique, il doit etre bien déformé....
Kadafi aime bien bombarder les foules avec des avions de chasse,
et Boillon aime bien Kadafi.

voir la video:
http://www.europe1.fr/International/Quand-Boris-Boillon-defendait-Kadhafi-422995/
Honte et Indignation...!

Presque 5 ans de "fautes lourdes" diplomatiques et ...en cascade...

A l'heure d'un incroyable et surprenant tremblement de terre dans le monde arabe...La diplomatie française rate le coche...et se positionne de façon catastrophique.
La France ne risque elle pas de s'en prendre "une sévère" à cause de ce gouvernement CANADADRY...qui ne sera plus là pour répondre de leur gravissime "incompétence" ...?

Bon papier Monsieur Schneiderman.
http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2011/02/21/oups-quand-boris-boillon-nouvel-ambassadeur-en-tunisie-defendait-kadhafi/
Une question sur les vacances de MAM était parfaitement prévisible, à supposer que ce soit bien une telle question qui a mis Boillon dans cet état. Mais alors, pourquoi aurait-il accepté cette interview ? Ou pourquoi ne serait-il pas préparé à y répondre par un bottage en touche?
Personne n'a encore lu ceci (qui pourrait expliquer cela) paru sur Le Monde.fr voici une heure trente environ?… Pas étonnant qu'un employé fasse un esclandre pour des questions "débiles" quand il s'agit de couvrir une patronne qui prend vraiment les gens d'ici et de là-bas pour des c… finis ;-((

Le très controversé séjour de Michèle Alliot-Marie en Tunisie, fin décembre, va-t-il encore livrer une nouvelle polémique ? L'hebdomadaire Tunis-Hebdo affirme lundi que la ministre des affaires étrangères française a rencontré, à cette occasion, l'ex-ministre tunisien de l'intérieur, Rafik Belhaj Kacem, et Ali Seriati, chef de la garde présidentielle.

Selon le journal, "la réunion a eu lieu le 27 décembre à 11 heures dans le salon d'honneur de l'hôtel Tabarka Beach (...). Belhaj Kacem et Seriati ont tenté de convaincre, par tous les moyens, l'ancienne ministre de l'intérieur qu'elle fut de les aider afin de mater la 'rébellion'". Une affirmation reprise sur le site de l'hebdomadaire, Webdo.tn.

"AUCUN CONTACT"

"Le ministère des affaires étrangères dément formellement cette information, dénuée de tout fondement, et précise que Michèle Alliot-Marie n'a eu aucun contact durant son séjour avec les deux personnes citées dans ces articles", a indiqué le jour même le ministère dans un communiqué.

L'article de Tunis-Hebdo intervient après plusieurs semaines de polémiques sur le séjour tunisien de la ministre des affaires étrangères : de son voyage dans le jet privé de l'homme d'affaires tunisien Aziz Miled, réputé proche de Ben Ali, aux révélations sur les investissements de ses parents en Tunisie, cet épisode a fragilisé la ministre qui peine à faire oublier cette affaire. Pour preuve, c'est Christine Lagarde qui va conduire mardi la première visite d'officiels français en Tunisie depuis la chute de Ben Ali.
Je vais me répéter, mais la grande différence entre les Tunisiens et les Français, ça reste l'âge.

Nous sommes un peuple de vieux et ils sont un peuple de jeunes.

A cette lumière-là, beaucoup de choses s'expliquent.
En somme, les Tunisiens ont, eux, les sursauts que nous n'avons plus, dont nous ne paraissons plus capables, pauvre France...
Ce que ne montre pas la video, c'est que, après le couscous, boillon a entassé les journalistes dans un char à boeufs tiré par un âne, et il est parti se promener en les accompagnant, chevauchant lui-même un magnifique pur-sang arabe ; les journalistes français ont vraiment raison de s'indigner!
Et comme Marine, je dis "Indignez-vous!" devant la photo en slip de l'Ambassadeur Hessel; il n'a pas honte, à son âge?
Boris Boillon a plus une tête de VRP que de diplomate, je lui conseille de relire l'art de négocier de François de Callières.
Bonjour
Une petite couche de plus.
J'ai trouvé que notre machin et ses sbires ressemblaient aux escrocs montrés hier soir dans le documentaire de la 5.
Ils mentent comme ils respirent et plus ils sont en difficulté, plus ils insistent. Pour eux la défense c'est l'attaque. En plus, ils ont la même cible: les personnes âgées !!!
Ce type n'a pas ce qu'on est en droit d'attendre d'un diplomate...de la diplomatie.En outre il a une haute opinion de lui-même,une morgue à toute épreuve et illustre parfaitement les tenants et aboutissants de la politique sarkozienne.Manque de jugeotte et de respect l'ont conduit où il est. Chaque jour,plus d'à peu près,plus d'incompétence,plus de bêtise." Lointain et hautain ",disait Copé,en parlant de DSK ?Il s'est trompé de cible. Il voulait parler de Sarko et de son acolyte!
mode provoc. "on"
Personne pour relever qu'il s'adresse aux journaliste plus comme un Mélanchon
que comme un Sarkozy.
mode provoc "off".
Effectivement, vendredi matin, la conférence de presse du nouvel Ambassadeur de France à Tunis, à peine débarqué d'Irak, s'est mal passée.

Les journalistes tunisiens l'ont interrogé sur la méfiance que leur inspire désormais la France et mis en cause Nicolas Sarkozy. Le diplomate a plus que sur réagi, en déclarant que ces remarques étaient insupportables, débiles etc....

Il s'est excusé plusieurs fois plus tard... y compris à la télévision nationale et en arabe... sur Facebook, sur Twitter etc

En Tunisie ce qui se dit de la part des journalistes, c'est que "C'est normal de l'interroger sur l'attitude de la France, cela nous pose un sacré problème".

Boris Boillon est comme une "victime" collatérale de la déception que l'aveuglement français a laissé en Tunisie...

Tant pis si cela tombe sur ce jeune diplomate qui vient d'arriver il y a à peine deux jours et non sur son prédécesseur Pierre Ména.

Car Pierre Ména était connu pour son gout pour le karaoké, son amitié pour Jean David Levitte, le conseiller élyséen et sa proximité avec le Palais de Carthage, et même avec le pire de l'ancien régime. A savoir le "neveu" préféré de Leila Trabelsi et voleur de yachts, Imed Trabelsi, qui avait la possibilité de venir quand il voulait à l'ambassade de France.

Pierre Ména abritait également Pierre Pasqua, le fils de Charles Pasqua, condamné en France mais reçu, sous le régime de Ben Ali, à la résidence de l'ambassadeur.
Juste pour info, Bettino Craxi (ancien président du Conseil de l'Italie) qui était poursuivi par son pays a terminé sa vie en Tunisie protégé par Ben Ali également.. il y est même enterré...

La pente sera donc dure à remonter pour la France. Mais les Tunisiens font bien la distinction entre le peuple français et ceux qui nous gouvernent...

Plusieurs blagues circulent en ce moment en Tunisie:
=> "En Arabie Saoudite, quand tu voles un pain, on te coupe la main, mais quand tu voles un pays, on t'offre un Palais..."

=> "Pourquoi les ministres français ne payent-ils pas l'avion quand ils font des voyages privés ? Ils sont si mal payés que cela ? Il faut donc les augmenter !"

:-)))))

SEMIR
Et encore une erreur de casting !
Ca sent le sapin chez cette belle équipe de fin de mandat soit-disant soudée et professionnelle.
Il pourrait le nommer à Tripoli, le B.B. ? Tant qu'à être discrédité, qu'il aille jusqu'au bout ;o)!
Bon, je retourne [s]6[/s] 2 feet under... dans mon trou de souris tant j'ai la honte ;o(.
Il est énervant ce type, avec sa tablette de chocolat et même pas de talonnettes !
Pas d'ex-mannequin à l'horizon ? Ouf, tout va bien. Il y a une justice.
"Que les Tunisiens décident simplement de maintenir, chaque jour, leurs manifestations devant l'ambassade et il ne faudra pas quinze jours à Sarkozy pour, la queue basse, rappeler Boillon à Paris. "

Mouais. Pas sûr. Sauf si la diplomatie d'un autre pays s'en mêle.

Le Shakeqi étant particulièrement doué pour la politique internationale, ce qui ressort de tout cela c'est que la france (on espère: son gouvernement) est moquée/détestée à peu près partout dans le monde maintenant, comme les US avec BabyBush en son temps.
Avec Sarkozy, y a ceux qui causent trop et sont bling-bling, ceux qui ne pipent mot et montent des affaires avec des parents-de-paille (quelle tristesse, se servir de ses vieux parents pour les instrumentaliser).

Le souci, c'est que Sarkozy, qu'il parle trop ou se taise, reste bling-bling, fait le jeu du CAC 40 et n'a aucune ligne politique, aucune, pas plus à l'intérieur, qu'en diplomatie étrangère ou pour le G20.


La simple apparition de DSK ce week-end, qu'on en pense ce qu'on veut, montrait ce que pourrait être un vrai président, sa façon de parler, sa densité, je ne parle pas d'opinions, juste de posture d'homme, c'était un tel décalage, l'autre semble tellement canada-dry.

http://anthropia.blogg.org
bon Neuf-Quinze et il est possible, (et ils auront eu bien raison) que les révolutionnaires aient la peau de Boillon, ce commercial arrogant tant à l'image de notre tout petit prez !

par contre impossible de partager ce Neuf-Quinze sur les sites sociaux avec l'image d'accroche que vous avez imposé, ce serait faire une sacré pub au FN !!
quelle drôle d'idée d'@si de mettre Le Pen tellement en avant même si dans l'article vous critiquez l'utilisation de la photo !
Derniere phrase : Entre Boillon [s]est[/s] et ses hôtes

ça pique un peu les yeux
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.