37
Commentaires

Benjamin Biolay encense Henri Salvador

Derniers commentaires

Agresser un papy à peine froid, c'est glauque. Tonton Henri nous aura bien fait rigoler, le reste je m'en balance.
Biolay est un grand. Mais il tourne démago depuis quelques temps.
Comme quoi le génie n'est pas forcément un gage d'intelligence.
Se persuader que la StarAc est une émission où il faut être, sous prétexte qu'un artiste comme Daniel Darc s'y est rendu me semble un argument un peu court.
Pour ce qui est d'Henri Salvador, on sait que l'artiste avait des chevilles de dingues ! Cela n'empêchait pas son talent.
Ceci dit, sans Biolay et Keren Ann, le retour de Salvador n'aurait jamais pu se faire.
Ne pas le reconnaître fut à mon sens, péché d'orgueil.
Que Bilolay l'encense alors qu'il avait un vrai différent correspond pas mal à son état d'esprit du moment : Devenir populaire ! Dommage, parce qu'il n'a vraiment pas besoin de ça !
Je n'ai absolument aucun avis sur la question, peut être parce que je trouve cette "chronique" totalement dénuée d'intérêt.
J'aime beaucoup la production de Biolay. Je ne l'aime pas pour autant, je le trouve même plutôt antipathique. Ce n'est pas parodoxal. Je ne suis pas choqué de ce qu'il pensait de Salvador. Il n'avait pas l'air spécialement sympathique non plus. N'amalgamons pas la création et son auteur, sinon nous n'écouterons et ne lirons plus rien. Cela dit, il faut vendre. Une mort est rentable, d'un certain point de vue. Il vaut mieux un entretien aseptisé avec Biolay à la télévision, plutôt que de rappeler les propos de celui-ci quelques années plus tôt. Question marketing... Bref, c'est peut-être bien de la pub pour un coffret en mémoire du feu Henri !
.. il nous reste Barbelivien et Doc Gyneco.
Bon il peut bien dire ce qu'il veut, B.B., ça ne changera rien à la carrière d' H.S. (initiales adaptées).
Et oui, Oblivion, n'oublie pas non plus qu'il a aussi soufflé leurs plus grandes musiques à Brand X. (une chance sur deux que tu connaisses ;-).
Dans les éloges funèbres à Henri Salvador, on a aussi entendu dans le poste qu'il avait inventé la Bossa Nova.
Rien de moins.
Henri Salvador lui-même laissait entendre cela.
João Gilberto et Antônio Carlos Jobim se sont retournés dans leurs tombes respectives.
Plutôt Drôle y aurait-il de l'2lisabeth dans l'air ?
Madeleine
Sa réputation d'emmerdeur de chez Emmerdeur n'était hélas pas usurpée dans le milieu de la musique. Il m'est arrivé de le côtoyer sur des pistes de pétanque, et là c'était un autre homme. Mais côté musique, où me mènent aussi certaines de mes activités, ce qui se dit sur lui n'est franchement pas publiable. D'ailleurs une grande chaîne hertzienne a paraît-il tenté de mettre sur pied une grande émission hommage le samedi suivant son décès, où des chanteurs de toutes les générations seraient venus chanter des succès de Salvador. Et, tiens donc, sur près d'une quarantaine d'artistes contactés, seuls deux auraient été partants...

Cela dit, Biolay a aussi son petit caractère.
je crois que Biolay a raison, hors caméra, parce que "ça ne se fait pas de mettre un bémol sur une nécrologie", élogieuse par définition. C'était un connard, pas franc, pas généreux et même carrément méprisant pour tout ce qui n'était pas sa petite personne. Nombre de documents INA doivent le prouver abondamment ! J'ai souvenir d'interviews insupportables où il crachait son fiel sur tout ce qui bouge et d'une émission sur la guitare où il n'était que mépris pour les autres guitaristes. Paix à son âme malgré tout et puis de toute façon ne confondons pas vie personnelle et vie professionnelle, n'est-ce pas ? Il y a assez de précédents comme ça depuis quelques mois sans en rajouter...
Bon sang, y'aurait-il une tendance des gens à dire du bien des personnes décédées, et une tendance des médias à taire les éventuelles critiques envers les célébrités décédées ? J'en apprends de belle avec cet article.
Il faut qu'arrêt sur images fasse attention, de telles révélations risquent de vous mettre en danger !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.