15
Commentaires

Au premier plan, toutes les phases du deuil

Pourquoi la photo des Palestiniens de Gaza, primée cette année au prix World press photo, nous parle-t-elle ? Regardons bien, l'un après l'autre, les visages du premier plan, suggère Sébastien Bohler. Ils expriment toutes les phases du deuil.

Derniers commentaires

Très belle analyse-décryptage d'image, si je puis dire concernant le pire du pire, la mort d'enfants et qui plus est par l'imbécillité de la guerre.

Ce qui me frappe, c'est que l'enfant du premier plan, semble être mort dans la souffrance, son visage est crispé peut-être sous le coup de la douleur, ou de la peur, ou des deux. Horrible.
quel bonheur d'entendre parler d'Elizabeth Kubler-Ross, pionnière des soins palliatifs.....
mais, j'ai peut-être mal saisi le propos de la chronique, car il m'a semblé que S Bohler nous expliquait que Kubler Ross décrivait le chemin vers la mort en 5 étapes qui seraient vécues dans un ordre chronologique bien précis ??
ahem...
Kubler-Ross est étudiée dans les écoles d'infirmières, voire même les facs de Psycho humpff, depuis non pas la nuit des temps mais au moins une trentaine d'années, avec l'Ars Moriendi (l'Art de Bien Mourir, texte du Moyen äge) dont elle s'est inspirée...
et ce que j'en ai lu d'elle à l'époque, était bel et bien une conceptualisation des derniers instants de la Vie c'est vrai : le Déni, la Révolte, le Marchandage, la Tristesse, et l'Acceptation, mais que pour elle la succession ou la présence de ces étapes n'avaient rien d'absolu ni de systèmatique....
alors quid ?
je me suis d'abord attardé à l'image de l'enfant au premier plan qui semblait dormir

Il y avait autrefois une mode macabre qui consistait à photographier les gens sur leur lit de mort. Autant pour un adulte, la pose et la tenue ne laissait aucun doute sur le fait qu'il avait trépassé, autant pour un enfant la première vision était celle d'un petit dormeur...

Je me demande si, pour un enfant, la mise en sommeil est parfois une rude épreuve tant cela peut ressembler à une petite mort.
Personnellement, en voyant la photo, je me suis d'abord attardé à l'image de l'enfant au premier plan qui semblait dormir puis les visages (d'abord de celui qui porte l'enfant puis des autres (dont celui qui porte le deuxième enfant)

c'est à ce moment là que je me suis rendu compte qu'il s'agissait bien d'un deuil et que les enfants sont morts

Pour moi, cette image représente beaucoup plus les différentes façons de réagir lorsqu'un être chair et surtout un bébé vient de mourir et surtout dans le contexte dans laquelle ils sont morts (s'ils seraient mort née ou décédé par mort subite, ou d'une maladie, les réactions auraient peut-être été différentes, c'est pourquoi je pense que dans ce genre de circonstance le contexte joue beaucoup), que les différentes stades qu'une personne peut avoir face à un deuil.

Par contre l'analyse de Sébastien Boher, bien que à mon avis n'ait rien à voir avec la photo, est tout de même très intéressantes.
Je dois dire que je trouve l'analyse convaincante.
Par contre, je croyais que ces 5 phases correspondaient à l'annonce de sa propre mort. C'est ainsi en tout cas qu'elle est présentée (sur un ton comique) dans le film Que le spectacle commence, mais ce n'est peut-être pas la référence la plus précise.
Le tableau auquel ça m'a fait pensé: http://www.panoramadelart.com/sites/default/files/styles/grand/public/nouveau-ne-b.jpg et ce n'est pas la faute au retouches.
Sans parler de la dynamique de l'image qui nous lance les visages comme des ballons et écartèle les enfants style "you go your way and i go mine", ils ne sont pas unis même dans la mort, un vers la droite, l'autre vers la gauche. Rien à devoir aux retouches.
Qu'est-ce qu'a agité le photographe pour qu'ils foncent vers lui ainsi? Est-ce que c'est le photographe qui a décidé de foncer les couleurs? Mais quelle importance puisque le photographe, par cette photo, fait semblant de ne pas avoir été là et que c'est nous qui y sommes..
La phase de déni est aussi dans la photo pour moi (et pour d'autres..): dans mon refus absolu de regarder la photo jusqu'à ce que j'écoute cette explication de S.Bohler!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.